Des traitements efficaces contre la covid arrivent…

L'obligation vaccinale, le passe-sanitaire sont des mesures qui doivent interroger. En effet, si plus de 80 % de la population est vaccinée, que la propagation du virus se poursuit, que les hospitalisations et les réanimations augmentent, alors il faut sérieusement se poser la question de l’efficacité des vaccins ! Heureusement des essais cliniques se portent sur des traitements crédibles.

Chacun cherche à comprendre cet empressement du gouvernement de vouloir à tout prix imposer la vaccination. C'est dans ce cadre que l'on peut prendre connaissance des traitements par anticorps monoclonaux ou des médicaments en cours d'essais cliniques. Pour éviter de sombrer dans les fake-news, il convient d'aller directement à la source du ministère de la Santé (ICI).

Extrait : « En France l’ANSM-Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a autorisé l’utilisation en accès précoce d’anticorps monoclonaux, dans un cadre sécurisé, pour traiter les patients adultes à risque de forme grave de la Covid-19 dès l’apparition des symptômes : »

Pour le moment, ce traitement, qui permet d’éviter les formes graves et les hospitalisations en réanimation, serait réservé aux seules personnes de plus de 80 ans testées positives au test PCR.

Cette information a été publiée sur le site du ministère de la Santé le 25 mars 2021 ! Pourquoi ne pas avoir encouragé ce traitement, alors qu’il est accessible dans la quasi-totalité des départements de métropole et dans 4 départements d’Outre-mer ? (Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte -Liste complète ICI)

Pourquoi les testés positifs à risque de formes graves ne sont pas systématiquement traités lorsqu’ils ont des symptômes ? Je n’ai pas trouvé de réponse si ce n’est le coût du traitement qui varie de 1000 à 2000 €. Mais combien coûte un séjour en réanimation en France ? Environ 3 000 € par jour !

__________

L’OMS recommande un traitement fabriqué par Roche pour traiter le covid sévère !

C’est le titre du journal « Le Temps » un journal pour lequel j’ai interrogé le décodeur de fausses nouvelles du journal Le Monde ; résultat : « Un quotidien et site d’information suisse, plutôt classé au centre droit, et qui se présente comme le « quotidien de référence » de la Suisse romande et francophone ».

Dans cet article que vous pouvez consulter en totalité ICI, l’introduction est claire et référencée : « Suite à la publication d’une étude ce mardi dans le Journal of the American Medical Association Medical Association, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pris la décision de recommander l’utilisation de deux traitements pour soigner les malades atteints de formes sévères du covid ».

Des études sont lancées sur des produits moins couteux :

25 mai 2021 : La faculté de médecine de l’Université du Minnesota reçoit 1,5 million de dollars pour lancer le premier essai clinique de traitement à l’ivermectine COVID-19. (voir ICI)

Dans un article publié par l’Université d’Oxford ce 23 juin 2021, on apprend que l’ivermectine sera étudiée comme traitement possible du COVID-19 dans l’essai PRINCIPE.

L’institut Pasteur vient de publier une note encourageante le 12 juillet 2021 sur les travaux menés sur l’ivermectine : « Ces travaux ouvrent la voie à des axes de développement pour de meilleurs traitements contre la Covid-19 chez l’Homme« 

Il n’y a pas que les vaccins et l’imposition de mesures liberticides pour enrayer l’épidémie. Les vaccins protègent des formes graves, mais les non-vaccinés peuvent éviter les formes graves par ces traitements. Les premiers, les anticorps monoclonaux, sont couteux, mais bien moins que les hospitalisations en réanimation. Les seconds, l’ivermectine, coûte 8,53 € la boite de 4.

__________

Rappelons que 91 % des victimes du Covid ont plus de 65 ans.

  • De 0 à 44 ans = 0 %
  • de 45 à 64 ans = 8 %
  • de 65 à 74 ans = 18 %
  • de 75 ans et plus = 73

Rappelons que 86 % des plus de 65 ans sont vaccinés

Rappelons que l’immunité collective serait atteinte à 80 % de vaccinés

Pour atteindre l’immunité collective, dit l’institut Pasteur (ICI), il faut obtenir les résultats suivants : « 50 % pour la grippe, 80% pour Covid-19 avec les nouveaux variants, 90 à 95 % pour la rougeole ».

Au 22 juillet nous en sommes à 71 %, toutes classes d’âges confondues et, au moment de la mise en place des mesures liberticides du gouvernement, les 80 % seront largement atteints !

Si plus de 80 % de la population est vaccinée, que la propagation du virus se poursuit, que les hospitalisations et les réanimations augmentent, alors il faut sérieusement se poser la question de l’efficacité des vaccins !

Heureusement des traitements sérieux vont arriver et les médecins pourront enfin soigner leurs malades.

__________

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.