Portfolio

À SOFFITO DE SUFFISANCE

Focus sur la source andalouse d'une coiffe de savoir, consacrant un haut degré de connaissance, cardinal carré noir, référant à l'insupérabilité du Livre Saint par la révérencieuse observance (entre autres) du verset 76 de la sourate 12: نرفع درجات من نشاء و فوق كل ذي علم عالم - [Nous élevons en degré qui Nous voulons. Lui, Savant au-dessus de tout possesseur de science.] E'M.C.
  1.             À SUFFITO DE SUFFISANCE 

    Source(s) islamique de l'usage d'une Coiffe de Savoir :

    Quant au pourquoi de cette coiffe universitaire consacrant un terme d'étude supérieure (fin de cursus): 

    Il s'origine (...rait) de l'aurifere apogée de l'Andalousie sous Omeyyades; 

    en vive émulation occidentale par rapport à leurs prestigieux devanciers abbassides dont la couleur (turban noir) était l'emblème. 

    Ainsi, suivant traces des Fondateurs de La Maison de Sagesse - Bâyt al-Hikma - jusqu'à l'une de leurs déférentes observances de versets du Coran avisant de l'insupérabilité du Livre Saint. 

    À la fin de son cursus d'Étude(s), l'impétrant revêt cette Coiffe, disposant le Coran par-dessus en allusif enchatonnement, à une heuristique des versets afférents au savoir infiniment évolutif, s'inscrit dans une praxis à (tout au moins) double assignation :

    - L'infini devoir de savoir, innervé de lumineuse humilité à l'incessant passage de l'abstrus à l'obvie, de l'obscur à l'éclat, en revouvellement d'aurores.

    - L'auguste tension sacrale à la perfectibilité du caractère nécessaire à ce grand Djihâd et au souci de son impeccable transmission.

    نرفع دراجت من نشاء 

    و فوق كل ذي علم عالم

    يورة يوسف أية 76

    Et au-dessus de tout homme détenant la science, il y a un savant plus docte que lui.

    Sourate12, Youcef [Joseph], au mitan du verset 76, in double page 224, Coran bilingue arabe/français, traduction de sens, Mohammed Hamidullah. 

                                           •

    Nous élevons en rang qui Nous voulons

    et au-dessus de tout détenteur de science, Il est Un Savant plus docte (Essai compensé, E'M.C.) 

                                          •

    Nous élevons d'un degré qui Nous voulons.

    Celui qui sait tout est au-dessus de tout homme détenant la science.

    Idem, Coran, Denise Masson, Gallimard Pléiade, 1967, p. 293.

                                         •

    Nous élevons en degré qui Nous voulons.

    Par-dessus tout être de connaissance, Il est Connaissant. 

    Sourate, 12, Youcef (Joseph), verset 76, Essai de traduction (du) Coran, Jacques Berque, Albin Michel, 2002, p. 253. 

                                        •

    Nous élevons en degré qui Nous voulons. 

    Lui, Savant au-dessus de tout possesseur de science.

    (Idem), Essai de traduction (des sens) du Coran, Maurice Gloton, Al-Bouraq, 2014, double page 244.

                                      •

    Choix, découpage, compensé, essais de traduction confrontés, chapō, E'M.C. 

    Rhône, Vendredi 7 juillet 2017. 

     

     

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.