Édition suivie par 70 abonnés

L'islam et l'Occident

4 rédacteurs

À propos de l'édition

L’islam, depuis son origine est en concurrence avec les autres formes du monothéisme judéo-chrétien, d’une certaine façon il est même né ainsi. Luttes idéologiques, politiques, militaires

n’ont jamais vraiment cessé pendant treize siècles. Aujourd’hui encore, ces luttes font rage: Al-Qaïda, la Palestine, le voile islamique. Notre pays n’en est nullement épargné. Il s’y est développé une islamophobie plus ou moins avouée teintée souvent d’un racisme nauséabond.

Cette situation crée un climat d’incompréhension envers la communauté musulmane française, obligée ainsi d’endosser, malgré elle, les excès des extrémistes religieux.

Dans cette édition nous aimerions apporter un regard croisé par des musulmans et des non musulmans sur l’islam et l’Occident à travers des sujets d’actualité. Cette mise en perspective nous semble utile pour mieux cerner les vrais problèmes et les fausses querelles dans un débat respectueux des points de vue.

Cette édition se veut ouverte, les sujets sont vastes et nombreux, nous accueillerons avec plaisir les contributions qui s’inscrivent dans la ligne que nous venons de définir.

  • Édition L'islam et l'Occident

    «LE TRIOMPHE DE L’ÉTHIQUE DU DÉSERT»

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Croyants, si vous convenez d’une dette à terme fixé, mettez-la par écrit. Que l’inscrive parmi vous un scribe en toute équité; qu’il ne se refuse pas à l’écrire selon ce que Dieu* lui a appris; qu’il écrive donc sous la dictée du débiteur (...) qu’il ne rabatte rien sur la somme. J.B Ne vous lassez pas d’écrire la dette, ainsi que son terme, petite ou grande. M.H. (...) Coran, La Vache, 282.
  • Édition L'islam et l'Occident

    L’ESCLAVAGE EN ISLAM: INTERDIT LIBÉRATEUR

    Par | 4 recommandés
    L’esclavage par [rapt], par condamnation judiciaire, pour dettes, l’exposition ou la vente d’enfants, même la vente volontaire de soi-même- toutes ces pratiques ont été interdites, ou réputées nulles et non avenues devant un tribunal. [islamique]*De même pour les autres formes de péonage menaçant les paysans pauvres du Moyen Orient depuis l’aube de l’histoire écrite. D. Graeber.
  • Édition L'islam et l'Occident

    DETTE: 5000 ANS D’HISTOIRE (LE MOYEN-ÂGE)

    Par | 2 recommandés
    De plus pendant l’essentiel du Moyen-Âge, l’Islam n’a pas été seulement le cœur de la civilisation occidentale; c’était aussi son aile marchante, qui avançait en Inde, s’étendait en Afrique et en Europe, envoyait des missionnaires et gagnait des convertis par-delà l’océan indien. David Graeber.
  • Édition L'islam et l'Occident

    «LE PROCHE-OCCIDENT: L’ISLAM (LE CAPITAL COMME CRÉDIT)

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Pendant l’essentiel du M-Âge, le centre nerveux de l’économie mondiale, la source de ses innovations financières les plus spectaculaires, n’a été ni la Chine ni l’Inde, mais l’Occident, ce qui, du point de vue du reste du monde, signifiait le monde musulman. Pendant la quasi- totalité de cette période, la chrétienté logée dans l’empire déclinant de Byzance (...) fut pratiquement insignifiante.
  • Édition L'islam et l'Occident

    CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 6

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Projeter une responsabilité de l’antisémitisme vers le monde musulman relève de la tentation d’en exonérer l’histoire européenne. Celle-ci fut pourtant davantage marquée par les persécutions antijuives que par l’édification d’une civilisation «judéo-chrétienne.» J. Lacasssagne. La sémité que le sionisme, jamais sauf d’antisémitisme inverse, n’étant en aucun cas une propriété juive. E’M.C.
  • Édition L'islam et l'Occident

    CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 5

    Par | 3 recommandés
    La principale langue du judaïsme était l’arabe; poncif frileusement déféré au fading des euphémismes, et pour cause! il faut encore trueller ce truisme aux trous de l’édifice Andalus; Moïse Maïmonide [dit Abdallah]* ayant rédigé tout son œuvre ainsi que toute sa correspondance en arabe, à l’exception de sa Seconde Loi (Misneh Torah) en hébreu & dé-ménagé au Caire où il mourut (1204). E’M.C.
  • Édition L'islam et l'Occident

    CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 4

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
  • Édition L'islam et l'Occident

    CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 3

    Par | 3 recommandés
  • Édition L'islam et l'Occident

    CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 2

    Par | 2 recommandés
    (...) dans bien des altérations de textes [de faits], nous sommes certains de retrouver caché, quelque part bien que modifié et arraché à son contexte, ce qui a été supprimé et nié, seulement nous avons parfois quelque difficulté à le reconnaître. S.Freud, L’homme Moïse et le monothéisme, Gallimard 1948 (p.59) Qu’il est dispendieux à soi de dissimuler tels traces...E’M.C.
  • Édition L'islam et l'Occident

    CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 1

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Comme faisant écho (à bon escient) au chaos ourdi de ce fuligineux aujourd’hui [le Day] & du «Ce que la Culture doit aux Arabes d’espagne» (Sindbad, 1985) de Juan Vernet, l’Essai incastré de Julien Lacassagne «Ce que les Juifs doivent aux Musulmans», mettant les pendules à l’heure, à ce que la «pensée» abdique à ce sujet échaudé à ce califourchonien air du temps- E’M.C.