CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 3

                   

                         LA CACHEROUT,

                   LICITE OU SACRILÈGE ?

                                        •

                               En Occident,

                               cinq conciles

                      interdirent aux chrétiens

                                de partager

                                   le repas

                                  des Juifs. 

                                       •

Tout chrétien, clerc ou laïc, doit s’abstenir de prendre part au banquet des juifs, ces derniers ne mangeant pas des mêmes aliments que les chrétiens, il est indigne et sacrilège que les chrétiens touchent à leur nourriture, 

.                                      • 

              précise le concile d’Agde en 506.

                                        •

                               Pour l’islam, 

la consommation de viande cacher demeure licite, les conditions d’abattage étant conforme aux règles du halal. 

                            Dans le Coran, 

le cinquième verset de la sourate Al-Ma’idah (a) rappelle:

(...) vous sont rendues licites les choses bonnes.

Par exemple, la nourriture de ceux qui ont reçu l’Écriture avant vous est licite pour vous, comme pour eux la vôtre... (Trad. Jacques Berque)* (b)

                                    •

Tout animal licite égorgé en citant le nom de Dieu

                     peut être consommé

                      par des musulmans

                    qui se fient volontiers

           aux règles strictes de la cacherout.

                                    •

                         Le repas partagé

                        avec avec des Juifs

              et la sociabilité que cela implique 

            étaient ainsi permis en terre d’islam. 

                                     •

                    À voir leurs répétitions,

                      on peut supposer que,

                   même en terre chrétienne, 

                    les interdits conciliaires

                         étaient toutefois 

                     faiblement respectés. 

                                      •

Ce que les Juifs doivent aux musulmans, Julien Lacassagne, 

                                      •

Notes E’M.C.

• Le Coran Essai de traduction, Jacques Berque, Albin Michel, 1991 & 1995 (revue) 

(a) Al-Ma’idah, La Table servie, cinquième sourate du Coran. 

Ainsi que d’autres passages du Coran réitérant ce partage cultuel avec les Juifs. 

 

                                     • 

Choix, découpage, séquençage, notes & réservées, bib. E’M.C. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.