CE QUE LES JUIFS DOIVENT AUX MUSULMANS 4

      BERBÈRES DE TOUTES CONFESSIONS 

Dans Israël en exil publié en hébreu en 1926,

l’historien Ben-Zion Dinur, écrivait à propos de l’entrée des musulmans en Al-Andalus:

Le troisième bataillon, envoyé contre Elvira, assiégea Grenade, la capitale de cet État, et la subjugua, il confia sa garde à une garnison composée de juifs et de musulmans. 

Et il en fut de même à chaque endroit où les Juifs se trouvaient (...), après avoir neutralisé Carmona, Musa (ibn Nosseyr) poursuivit sa marche sur Séville (...).

Après un siège de plusieurs mois, Musa conquit la ville, alors que les chrétiens s’enfuirent à Baya.

Musa plaça les juifs en garnison à Séville et se dirigea vers Mérida.

          La conquête de la péninsule ibérique

                          menée en 711

                       par Tariq ibn Zyad

       fut le fait de contingents berbères islamisés

   parmi lesquels se trouvaient aussi des judaïsants.

                     Shlomo Sand rappelle:

Tariq ibn zyad, le chef militaire suprême et premier gouverneur musulman de la péninsule ibérique (qui a donné son nom à Gibraltar) était un berbère originaire de la tribu des Nefouça,  celle de Dihya Al-kahina. 

Il arriva en Espagne à la tête d’une armée de sept mille soldats, qui bientôt s’agrandit à vingt-cinq-mille hommes, recrutés parmi les populations locales.

«Parmi ceux ci, il y avait aussi un grand nombre de Juifs», nous dit Dinur. (3) 

.             Tariq appartenait aux Ulhaça (a) 

               issus des Nefzawa/Nefouça,

                           tribu zénète

                   comme celle des Djerawa 

               à laquelle appartenait la Kahina.                                      

                                       •

                                Il baigna

                              sans doute

                   dans une effervescence

                 ou le judaïsme était présent,

                          ainsi Ibn Khadun

                                   vit

                        dans les Nefzawa

                       une tribune judaïsée.  

                                     •

Notes J.L.

(3) • Comment le peuple juif fut inventé, Shlomo Sand, Fayard 2008

(Voir, plusieurs fois référencé dans nos précédents billets, E’M.C.) 

Ce que les Juifs doivent aux Musulmans, Julien Lacassagne.

                                      •

Notes E’M.C.

(a) Voir Ulhaça & Oulhaci, in (entre autres), Nédroma, ouest de l’Algérie & éventuellement, Ould Hassan ou Ould Hacène ou O/Hçân, onomastique maghrébine, rubrique algérienne - 

                                     •

Choix, découpage, séquençage, notes, bib. E’M.C. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.