Billet de blog 15 nov. 2011

« Une ancienne génération de dirigeants responsable de nouveaux massacres » « Un pays sinistré »

Ces titres de rapports d'Amnesty International, respectivement datés de 1999 et 2003, renseignent à eux seuls sur les exactions massives contre la population civile perpétrées par toutes les parties aux conflits armés qui ont dévasté la République du Congo pendant une douzaine d'années jusqu'en 2003.

Amnesty International
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ces titres de rapports d'Amnesty International, respectivement datés de 1999 et 2003, renseignent à eux seuls sur les exactions massives contre la population civile perpétrées par toutes les parties aux conflits armés qui ont dévasté la République du Congo pendant une douzaine d'années jusqu'en 2003.

La paix est revenue, et, dans un communiqué du 3 octobre 2011, le groupe de travail sur les disparitions forcées du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme s'est félicité « de cet état de paix, résultat de la réconciliation entre les différentes parties militaires et civiles... », mais en soulignant que « les blessures causées à la population civile par les conflits sont loin d'avoir été toutes cicatrisées ».

En 2005, le procès tenu à Brazzaville à la suite des disparitions forcées de 353 réfugiés revenus en 1999 de la RDC (les « disparus du Beach »), a permis d'établir la certitude de disparitions forcées, et d'accorder une indemnité aux 84 familles admises à se constituer partie civile sur la base du manquement de l'État à son obligation d'organiser « des mesures de sûreté générale justifiées par l'état de guerre ».

Toutefois les accusés, tous officiers de haut rang, ont été acquittés, et le procès n'a pas pu aboutir à l'identification et à la punition des responsables.

En outre, les séquelles de la guerre ont perduré dans le département du Pool. En juin 2010, l'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) notait que la sécurité des biens et des personnes n'y était pas assurée et que plusieurs localités étaient sous le joug des miliciens ninjas, auteurs et commanditaires d'actes de torture, de viols et d'assassinats. La question de leur désarmement, de leur démobilisation et de leur réinsertion restait entière.

D'autre part, l'état de paix n'est pas forcément synonyme d'État de droit. Le rapport d'Amnesty International « Des détenus politiques dans un vide juridique », énumère les noms de détenus arrêtés début 2005, accusés de vol d'armes et de complot visant à renverser le Président Sassou Nguesso. Ils étaient toujours détenus fin novembre 2006 lors de la parution du rapport ; alors qu'en mars le procureur avait déclaré que le juge d'instruction n'avait retenu aucune charge contre eux. Certains auraient été soumis à la torture pendant leur incarcération.

En décembre 2010, l'OCDH et deux autres associations de défense des droits humains ont porté plainte contre le régisseur de la maison d'arrêt de Brazzaville, un employé et un gendarme, pour actes de tortures et homicide volontaire, sur la personne d'un détenu.

Dans un communiqué du 13 mars 2010, l'OCDH avait pris « à témoin la communauté internationale sur le déficit démocratique qui prévaut en République du Congo » en dénonçant le harcèlement judiciaire des leaders de l'opposition depuis l'organisation de l'élection présidentielle de juillet 2009.

En savoir plus sur les trois demandeurs d'asile détenus en République du Congo

Lire « Traverser le fleuve » de Nicolas Bonneau sur le sort des victimes de violations des droits humains en République du Congo

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat