Ce soir, débat sur la démocratie et hommage à Mahmoud Darwich

Deux événements au programme du festival de Mediapart mercredi 22 octobre. A 17 heures, au Collège de France, Pierre Rosanvallon poursuit sa réflexion sur la crise de la démocratie en recevant la jeune génération des chercheurs (animé par Sylvain Bourmeau). A 20h30, trois auteurs rendront hommage à la voix poétique de la Palestine, Mahmoud Darwich: son traducteur Elias Sanbar, le poète martiniquais Edouard Glissant et l'écrivain Mathias Enard (animé par Edwy Plenel).

Deux événements au programme du festival de Mediapart mercredi 22 octobre. A 17 heures, au Collège de France, Pierre Rosanvallon poursuit sa réflexion sur la crise de la démocratie en recevant la jeune génération des chercheurs (animé par Sylvain Bourmeau). A 20h30, trois auteurs rendront hommage à la voix poétique de la Palestine, Mahmoud Darwich: son traducteur Elias Sanbar, le poète martiniquais Edouard Glissant et l'écrivain Mathias Enard (animé par Edwy Plenel).

 

Débat Une crise de la démocratie

Collège de France
17h00 /
11, Place Marcelin Berthelot, Paris 5e.

 

Dans son nouvel ouvrage, La Légitimité démocratique, Pierre Rosanvallon décrit les mutations des régimes de légitimation démocratique, en s’appuyant, notamment, sur des travaux de plus jeunes chercheurs issus de différentes disciplines. Trois d’entre eux, un politiste, un historien et un philosophe de la politique débattront avec lui de cette crise de la démocratie et des transformations de ses processus de légitimation: Bastien François, professeur de science politique à l’Université Paris-I, Vincent Duclert, professeur d’histoire à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, Serge Audier est maître de conférence en philosophie à l’université Paris-IV.

 

 

A lire sur Mediapart

Pierre Rosanvallon : «Un journal doit produire des révélations»

Edition Politolog

Le blog de Vincent Duclert

 

 

 

Hommage à Mahmoud Darwich

Rencontre/Lecture à la Maison de l'Amérique latine

20h30 / 217, Boulevard Saint-Germain, Paris 7e
M° Solférino ou Rue du Bac
Bus 63, 68, 69, 73, 83, 84, 94
Vélib’ Boulevard des Invalides

 

Mahmoud Darwich, poète palestinien, poéte de Palestine. Poète arabophone mais universel. 1941-2008. Un mois après sa mort, Elias Sanbar, son traducteur, sa voix française, Edouard Glissant, poète de Martinique et chantre du tout-monde, débattent avec Mathias Enard, l’auteur de Zone, l’un des romans remarqués de la rentrée littéraire, qui avait rencontré Mahmoud Darwich pour la première fois en juillet. Hommage a l’artiste engagé pour la cause palestinienne, qui était revenu au travail du rythme et de la langue arabe après les accords d’Oslo.

Elias Sanbar est historien et poète, cofondateur de La Revue d’études palestinienne, membre du Conseil national palestinien et ambassadeur palestinien auprès de l’Unesco. Il est le traducteur français de Mahmoud Darwich. Edouard Glissant, le grand poète de la Martinique, a beaucoup travaillé l’idée de l’identité et élaboré les concept de créolisation et d’antillanité, formes d’identités multiples et arborescentes. Mathias Enard a étudié le persan et l’arabe, a vécu à Téhéran, en Egypte, au Liban, en Syrie, en Tunisie. Il a publié en cette rentrée Zone (Actes Sud).

 

 

A lire sur Mediapart:

Mahmoud Darwich: «Les Palestiniens ont une véritable faim de bonheur, de beauté»

Mahmoud Darwich: «Nous serons un peuple, si nous le voulons…»

Derniers souffles de Mahmoud Darwich

 

 

 


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.