Billet de blog 10 août 2022

edmey
Quelqu'un d'ordinaire...
Abonné·e de Mediapart

Lune de miel et cocktails endiablés

« L'esprit est au corps ce qu'est l'abeille à la ruche : toujours en dehors, toujours à l'aventure d'un parfum ou d'un songe. L'esprit va en avant-garde dans le monde. » Extrait de La merveille et l’obscur de Christian Bobin (1991)

edmey
Quelqu'un d'ordinaire...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nid d'abeilles sauvages © Edmey

"L'esprit est au corps ce qu'est l'abeille à la ruche : toujours en dehors, toujours à l'aventure d'un parfum ou d'un songe. L'esprit va en avant-garde dans le monde. La chair fait son miel avec ce que lui ramène l'esprit. La chair se nourrit des substances prélevées par l'esprit dans le monde éternel, la chair se nourrit de pureté et de vérité." Extrait de La merveille et l’obscur de Christian Bobin (1991)

Cette citation reprend un thème cher à Christian Bobin, la nature. Un de mes sujets fétiches aussi. Toutes ces gouttes de lumière déposées sur la page blanche de l’écriture révèlent la fragilité des petites choses, le travail de « soi sur soi », ouvrent un regard émerveillé sur le monde, magie de l’esprit au cœur de la chair mais aussi lèvent le voile sur l’obscure vérité. Ainsi s’écrivent les pages et s’écoulent les jours comme l’eau calme du ruisseau ou l’eau vive du torrent.

Dès le printemps, l’abeille sauvage ou domestique reprend ses activités. Chaque jour, cet insecte diurne parcourt un semi-marathon et butine, d’une fleur à l’autre, d’une plante, d’un arbre l’autre, du pistil à l’étamine, à la recherche de joyaux naturels, pollen, nectar, miellat qu’il transporte sur lui. Extravagantes escapades aux milieux des prairies, des cultures, des jardins, des bords de fossés, des petits et grands espaces champêtres.

Artiste de la biodiversité et de l’écologie, chaque abeille ou insecte offre la pollinisation aux autres êtres vivants et permet la multiplication des fleurs, la reproduction des plantes, l’éclosion du fruit, nourriture de l’homme. La guêpe, le bourdon, le papillon, la fourmi, la chauve-souris partagent de concert ces agitations festivalières quotidiennes.

D’aventure en aventure, au rythme du soleil, intelligente, l’apis repère les fleurs, leurs formes, leurs tailles, leurs couleurs mais aussi leurs odeurs. Travaillant en parfaite harmonie avec la nature, elle s’accorde, plusieurs fois dans la journée, des siestes réparatrices, sur les lieux du travail, le temps de refaire un plein d’énergie.

Ruche d'abeilles domestiques © Edmey

L’abeille, la ruche, le miel, agréable retour à la nature ! Une vraie lune de miel !

Actrices, les abeilles domestiques jouent un rôle unique dans la préservation de la biodiversité. On ne compte plus leurs fonctions essentielles. Elles nettoient, maçonnent, nourrissent, gardent, ventilent, butinent. Tout ce petit monde des ruches préserve ateliers et nids mystérieux. Vivre en société, coopérer les unes avec les autres, un travail laborieux de tous les instants de jour comme de nuit. Les faux-bourdons s’accouplent à la reine nourrie à la gelée royale, mère des abeilles ouvrières. Seules ces dernières entretiennent la ruche et produisent le miel.

Plus d’arbres ni de fossés. Depuis de nombreuses années, l’homme transforme les parcelles agricoles en grandes étendues de monocultures, s’offrant prospérité et rentabilité. Les insectes se contentent du peu restant, prolongeant leurs circuits de pollinisation bien plus loin ou simplement butinant moins. La plupart des espaces verts ou fleuris s’effacent partout dans les villes et les campagnes au profit du béton.

L’étendage de pesticides par les agriculteurs éliminent insectes, herbes et champignons dans les cultures intensives et déciment des colonies entières d’abeilles au grand désarroi des apiculteurs. Véritables poisons chimiques en puissance, tout aussi dangereux pour la santé des épandeurs, des habitants proches, des consommateurs, de toutes et tous.

Les frelons asiatiques, immenses prédateurs, tuent chaque année des ruches entières. Les déforestations et les incendies menacent de disparition des abris d’abeilles solitaires cachés dans les sols ou les bois. La sécheresse s’empare du paysage et l’eau devient denrée rare. Les abeilles souffrent du changement climatique, les fleurs assoiffées changent de parfums. Un stress supplémentaire pour ces insectes qui manquent d’eau.

L’homme, destructeur de la nature et de la diversité de la vie planétaire, met en jeu sa propre vie balayant toutes les alertes.

Un ensemble de cocktails toujours plus endiablés !

Et, aujourd’hui, le soleil se leva… toujours plus puissant…

Lever du soleil le 10 août 2022 © Edmey

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
Nucléaire : le gouvernement dégaine sa loi de relance de l’atome
Le gouvernement sort un projet de loi pour accélérer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires alors que plusieurs débats publics sont prévus dans les prochains mois pour discuter de la pertinence de la relance de l’atome en France. 
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias