Lettre ouverte à M.Kbibech actuel président du Cfcm

Lettre ouverte à M.Kbibech actuel président du Cfcm au sein duquel il siège depuis plusieurs années sans obtenir de résultats probants, "il serait sage M.Kbibech de vous retirez avec vos amis plutôt que de vous accrochez désespérément à ces postes". C'est une des conditions pour la mise en place d'une représentativité efficace et prometteuse du culte musulman. Vue la situation, c'est urgent.

Lettre ouverte à M.Kbibech actuel président du Cfcm après en avoir été longtemps son vice président. 

M.Kbibech,

Comme beaucoup, j'ai reçu un communiqué qui circule par mail et qui ferait suite à votre récente rencontre, accompagné du très ancien vénérable et inamovible M.Zekri, avec le Ministre de l'Intérieur M. Caseneuve. 

Communiqué du CFCM

"Madame, Monsieur,

Suite à la rencontre du CFCM avec le Ministre de l'Intérieur, nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint le dernier Communiqué du CFCM.

En vous souhaitant bonne réception,

Bien Cordialement,

Anouar KBIBECH"

Votre communiqué semble cibler également les personnalités musulmanes qui ont exprimé dans le journal le JDD du 30 juillet 2016 le besoin d'une nouvelle représentativité.

En effet, jusqu'à ce jour, il n'y a pas souvenance d'un communiqué de votre part diffusé aux membres de la communauté musulmane lors de vos précédentes rencontres avec le Ministre de l'Intérieur chargé des cultes. 

Dans votre communiqué vous reprenez à votre compte le reproche fait à cet appel des 40 ou 42 personnes intitulé : "Nous, Français et musulmans sommes prêts à assumer nos responsabilités".  

Les responsables du Crif avaient relevé bien avant vous l'erreur de l'oubli de l'attaque du magasin casher dans le décompte du grand nombre d'attentats si on ne retient que ceux depuis 2015. 

Voici les termes de votre reproche à l'égard de vos contestataires contenus dans votre communiqué exprimé dans le style d'un éploré:

"...d'autant qu'elle a été l'objet d'une polémique importante du fait de l'oubli intolérable des Attentats terroristes ayant visé la communauté juive de France." ....

"Afin de lever toute ambiguïté, le CFCM entend rappeler à l'ensemble de la communauté juive de France qu'il a toujours été à ses côtés de manière active et l'a toujours soutenue lorsqu'elle a été attaquée."

Tout d'abord, vous auriez donné plus de crédibilité à votre réprobation si cette critique, tout à fait justifiée, était venue en premier lieu de votre camp. Ensuite, sachez que la bonne relation avec la communauté juive ne vous est pas exclusive.  

En tout cas, ce qui semble une inattention maladroite des signataires de l'appel paru dans le JDD vous arrange bien.

Elle vous permet de faire diversion alors que le but de ces personnes de "culture musulmane" était la critique de la faillite de la gestion de la représentativité des musulmans et le besoin de changer de génération

Votre esprit bercé au Maroc ne semble pas vous laisser accepter d'être remis en cause, vous et un Cfcm vieillissant au médiocre bilan.  

Dans un même ordre d'idées on se rappelle que vous aviez annoncé la mise en place d'un Conseil Théologique (le 3e après celui du CTMF et celui de la Mosquee de Paris) sans en avertir des membres du Cfcm dont le Président d'honneur qui s'était fondu d'un sévère communiqué contre votre décision. «Une décision personnelle que les membres du conseil d’administration du CFCM ont apprise par un communiqué de presse», avait déclaré Mohammed Moussaoui. 

Autre preuve de vos errements c'est que vous en êtes toujours au point de départ. Votre communiqué fait part des questions abordées avec le ministre et qui se trouvent finalement être les mêmes que ceux qui avaient motivé la création du Cfcm en 2003: "la prévention de la radicalisation religieuse, la formation des Imams, le financement du culte musulman, ... etc."

C'est ce qui s'appelle tourner en rond alors que la société est en crise depuis déjà quelques années sur ces questions liées à la pratique de l'islam qui la déconcertent. 

Pour plus de détails sur ces mêmes propositions et au delà comme par exemple la loi 1905 et la taxe dite du "halal", je vous renvoie à l'article publié le 5/6/2015 sur mon blog de Mediapart que vous avez peut être lu: https://blogs.mediapart.fr/cherif-lounes/blog/050615/contribution-la-concertation-sur-la-reorganisation-de-lislam-en-france

Rappelez-vous aussi que lors de votre rassemblement du 29/11/2015 à l'Institut du Monde Arabe, M.Cazeneuve avait formulé une ferme critique à votre égard et au Cfcm quand il avait déploré l'échec de la mise en place de la Fondation des œuvres de l'islam. C'est ce qu'avait rapporté le site de Saphirnews sur ce sujet de la Fondation qui est de nouveau d'actualité aujourd'hui: 

"Cette instance avait vu le jour en 2005 avant de péricliter sous l’inaction notable de ceux qui étaient censés devoir la gérer, à savoir les membres du CFCM." http://m.saphirnews.com/#!section=5873707&cat=1&item=8594591

D'autre part, nombre de Français musulmans n'ayant aucune obédience à faire ni à un pouvoir étranger ni à un quelconque monarque des pays anciennement colonisés, estiment consternant qu'occupant la fonction de représentant du Conseil Francais du Culte Musulman vous vous trouviez au Maroc (certains disent que c'était à l'occasion des préparatifs de la fête du trône) alors que non seulement le deuil des victimes du 14 juillet n'est toujours pas terminé et au moment même où un autre sacrilège était commis, celui de l'assassinat d'un homme de Dieu dans son église. 

Votre présence au Maroc est révélée par le journal Libération qui précise: "De retour précipité du Maroc, Anouar Kbibech, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), lance, jeudi, un appel pour inviter les musulmans à se rendre à la messe le dimanche suivant."

http://www.ccme.org.ma/fr/medias-et-migration/50122

Libre à vous d'aller au Maroc pour le Roi ou pour vous même mais vous ne pouvez ignorer que le poste que vous occupez à la tête du Cfcm exige une disponibilité à plein temps. 

Quant à votre demande de se rendre dans une église, vous ignorez peut être que beaucoup de musulmans en France le font sans attendre que surviennent un événement tragique. 

Comme votre vice président du Cfcm et "président à vie" de l'association "vivre l'islam" qui diffuse sans grande utilité l'émission "islam"* sur la chaîne publique France 2, vous arborez vous aussi la Légion d’honneur depuis le 14 août 2016.  

Cette triste date qui entachera votre décoration car c'est ce même jour qu'à eu lieu l'attentat de Nice par un "radicalisé rapidement". 

Voici l'article qui évoque votre récompense:

"Anouar Kbibech-et-Ariel Amar distingués par la légion d'honneur"

http://www.maglor.fr/maglor/index.php?option=com_k2&view=item&id=9313:france-anouar-kbibech-et-ariel-amar-distingues-par-la-legion-d-honneur&Itemid=125

On vous a donc attribué cette médaille alors qu’encore aujourd’hui beaucoup d’anciens harkis rescapés des massacres de 1962 et qui ont servi la France sous l’uniforme ne l’ont toujours pas obtenue.

Il semble bien que ces différentes distinctions (ordre national du mérite et légion d'honneur) vous ont été octroyées en raison de vos implications dans les associations qu’on voudrait représentatives du culte musulman. 

Ce n'est guère acceptable d’utiliser la religion à cette fin et c'est pourtant vous qui disiez: "Je suis là pour servir l’islam, pas pour me servir de l’islam" 

http://www.la-croix.com/Religion/Anouar-Kbibech-un-homme-de-dialogue-a-la-tete-du-CFCM-2015-06-30-1329618

Vous êtes arrivé en France pour vos études et aujourd'hui vous occupez un poste que d'aucuns disent que vous l'usurpez car il devrait revenir en priorité aux Francais musulmans de longue date et aux natifs du pays. 

C'était une des raisons de la démission d'une des trois rares premières femmes (il doit en rester peut être une) au sein du Cfcm Mme Dounia Bouzar qui dénonçait à juste titre en 2005: 

"Tant que ses membres seront liés aux consulats étrangers (marocains et algériens notamment, ndlr),peut-être en sera-t-il ainsi. Quand le CFCM sera constitué uniquement de musulmans nés en France, de culture française, socialisés à l'école de la République, il pourra en être autrement."

http://www.bouzar-expertises.fr/presse-ecrite/340-dounia-bouzar-anthropologue-a-demissionne-du-cfcm-le-gouvernement-islamise-les-problemes-sociaux

Il est exact qu'on ne peut occuper des fonctions représentatives des musulmans de France composée d'une grande diversité quand on a une appartenance et un engagement politique étrangers marqués. 

C'est ainsi qu´entre membres du Cfcm vous vous seriez opposés dans votre groupe sur des sujets extérieurs à la France notamment sur la question de Sahara Occidental. Ce désaccord irréductible autour de ce conflit Maroco-Algérien au sein du Cfcm, bien loin des préoccupations des musulmans français, a fait l'objet d'un article dont voici le lien:

http://www.algerie1.com/actualite/islam-de-france-desaccord-entre-pro-algeriens-et-pro-marocains/

A la lumière de tout ce qui précède et après toutes ces années au sein du Cfcm sans obtenir de résultats probants, il serait sage M.Kbibech de vous retirez avec vos amis plutôt que de vous accrochez désespérément à ces postes. Vous laisseriez ainsi place à d'autres compétences, avec mandat renouvelable mais limité, et capables d'organiser un islam de France apaisé et dont la pratique acceptée rassurerait une opinion publique remontée.  

Il est urgent que des hommes et des femmes unis par la même foi, au-delà de leur diversité et de leurs cultures variées, se rassemblent et donnent une autre image bien meilleure de l'humanisme de l'islam. 

La visibilité de plus en plus grande de l'islam et des musulmans en France a besoin que se manifeste par de nouveaux responsables la richesse de sa spiritualité religieuse. Il sera démontré que la religion islamique possède en son sein une étonnante capacité d'adaptation et d'intégration aux valeurs des principes républicains avec lesquels elle cohabite sans difficulté depuis au moins près de deux siècles.**

Si vous vous obstinez vous et vos amis du Cfcm dans votre entêtement à vouloir vous maintenir coûte que coûte, non seulement vous continuerez à recevoir l'opprobre de la grande majorité des musulmans, qui souffre de vos insuffisances, et de l'opinion publique, excédée par vos atermoiements et vos échecs, mais vous poursuivra aussi cette expression d'Arthur Rimbaud:

"Ne sachant rien de ce qu'il faut savoir, résolu à ne faire rien de ce qu'il faut faire, je suis condamné, dès toujours, pour jamais."

Chérif Lounès

*voir article sur Mondafrique: http://www.mondafrique.com/degats-collateraux-a-paris-demantelement-drs/

** Mohamed Arkoun "Histoire de l'islam et des musulmans en france du Moyen Age à nos jours" (collectif)  Editeur Albin Michel 2006

** Hacene Benmansour "L'arbre qui cache la mosquée. L'histoire millénaire de l'Islam en France" édition Dar el Noamane Algérie 2006

** Sadek Sellam "La France et ses musulmans" édition Fayard 2006

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.