Billet de blog 14 mai 2010

Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

II - Un jour de cette année-là......

Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette année-là, toute la famille était revenue d’Egypte par bateau, pour les vacances en France, avec un large détour par la Grèce et l’Italie. Georges-Mathieu, en poste diplomatique à Alexandrie, son épouse Alice , Jean-Jacques l’aîné, Claude le cadet, aimaient ces traversées en paquebot..

Celui-ci n’avait rien à voir avec les Champollion et Mariette Pacha, fleurons de la compagnie Messageries Maritimes. Mais, pour Pierre, c’était un terrain d’exploration et de sensations extrêmes où se mêlaient la saveur acide des embruns du pont supérieur, avec les odeurs de vernis marine et de toast grillés du promenoir. Là, par gros temps, bien calé dans un transat en acajou et emmitouflé dans un plaid, il assistait, ébahi et ravi, au déchainement des éléments….

Car cette fois, en pleine mer Egée, ils avaient essuyé une tempête sévère. Le commandant grec avait fait cadeau de ses propres épaulettes à Pierre, 5 ans, pour « … résistance héroïque au mal de mer ! ». Le garçon n’en était pas peu fier.

Le Pirée, Athènes, le Parthénon, Delphes, le canal de Corinthe, Brindisi, puis la remontée de la péninsule italienne vers Rome …Dans ce périple tout était émerveillement. Il faisait beau, il faisait chaud et les vacances commençaient dans la joie .

Dans la Cité Eternelle, beaucoup de militaires… A l’hôtel, via Venneto, en début d’après-midi la famille fit la sieste, habitude salutaire de l’Orient. Soudain, une musique tonitruante réveilla tout ce petit monde. Ils se précipitèrent aux fenêtres et, au travers des persiennes, ils entrevirent une escouade de militaires à la chemise noire qui, au pas de gymnastique, couraient aux sons de bugles. Le père observa la scène et murmura : « … La barbarie nous arrive en courant !... ». Pierre qui était prés de lui, demanda : « Pourquoi dis-tu ça Papa ? » - « Pour rien, Pierre, pour rien… ».

Le lendemain, en fin de matinée la place Saint Pierre est noire de monde... Un bruissement parcourt la foule puis s’enfle pour devenir clameur... Geoges-Mathieu plaçe Pierre sur ses épaules et lui montrant la basilique « Regarde, Pierre !.. » - « Mais où ça, je vois rien ! » - « Là-bas, à droite, tu vois la fenêtre ? » -« Avec un tapis en- dessous ? » - « Oui, la silhouette en blanc, c’est le Pape *.. Aujourd’hui c’est ta fête de Saint Pierre et de Saint Paul… Il te bénit. »

Pierre est frappé de stupeur… Le Pape l’a béni,… lui, Pierre ! Plus tard, dans une trattoria proche du Colisée, il ne cesse de poser des questions sur le Pape… Tous rient, la famille est heureuse. Dans deux jours, ils seront en France, d'abord à Paris, puis dans le Limousin. Les frères de Pierre, beaucoup plus âgés, se passionnent, eux, pour leur première cigarette …d’eucalyptus.

C’était une journée exceptionnelle, le 29 juin de cette année là, 1937…

* Il s'agit du Pape Pie XI

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre