Mediapart: Le Corbeau Enchaîné lance "Dans l'annuaire de la Comtesse"

Joël Martin abonné de longue date de Mediapart est privé de son droit d'intervention sur le site pour une durée non définie. Nombreux sont les abonnés à réagir... ci-après les premiers billets demandant l'annulation de cette exclusion: 

  1. De Jacques Lecoq: Droit d'expression retiré à Joël MARTIN
  2. DE Gérard Menvusa : Mélenchon business, Plenel first ?
  3. De Pervers pépère: Qui brouille l'écoute de Joel Martin?
  4. De Claire Raffin : Un petit canard
  5. De Myrtille C: NON A LA CENSURE DES PAPYS DU MUPPET SHOW
  6. De Mithra NomadeBlues: Sans (plus de ) comment taire 
  7. De Jean-Paul Bourgès: Le mauvais exemple
  8. Alain Chavenon: Je déconseille l'exclusion de JoelMartin 
  9. Mohamed Sangaré: Lutte des classes à Mediapart: La Comtesse du Canard Enchaîné, baîllonnée...
  10. De Utopart: Je ne demande pas la réintégration de Joël Martin
  11. Jean Claude Charrié : Il  pleut et Joël Martin s'est fait virer
  12. Pipotin: Disparition mystérieuse de Joël Martin: réactions en chaÎne et rédaction à la peine...
  13. Vincent Fleury : Blog en grève
  14. Melgrilab: Supplique à Edwy Plenel
  15. Thierry T. D'Ouville: Pour la levée de l'exclusion de Joël Martin
  16. Pizzicalaluna: Looking for Joel Martin
  17. Philippe Jolly : Demande d'audience au bon roi EdwyPour, contre et « cause toujours mon lapin »
  18. Jean Paul Bourgès: Pour, contre et « cause toujours mon lapin »
  19. Défense de l'ordre juste (deuxième supplique à Edwy Plenel). (Melchior)

  20. ...considérant que... (seconde publication(Mithra-Nomadeblues_)

  21. Et j'ai criiiée (Joelmartin) (Gérard Menvusa)

  22. Soutien à Joël Martin (Abouadil)

  23. Le Martin pêcheur et l'étable de l'oie (Pipotin)

  24. La rédaction de Mediapart s'adressant à des abonnés mécontents : exercice de style (Thierry Ternisien D'Ouville)

  25. "Mediapart", Edwy Plenel, joelmartin et le mensonge (Gérard Menvusa)

  26. FLORILÈGE DES TROP NOMBREUSES NON RÉPONSES DE LA RÉDACTION AUX LÉGITIMES INTERROGATIONS DES ABONNÉS. À VOS ARCHIVES !!!!! (Utopart)

  27. Moël Jartin manque pour un bal entendu? (ABDEL B)

  28. La diffamation, faux nez de la censure? (Pert vert pépère)

  29. Exclusif: Mediapart, nouvel opérateur de téléphonie ? (Mohamed Sangaré)

  30. MON SUIVI , malgré "LES PONTS" (SAINE COLERE) 

  31. http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-louis-clrd/290414/blog-en-greve (Jean Louis CLRD)

  32. http://blogs.mediapart.fr/blog/pier-kirool/020514/faites-ce-que-je-dis-ne-faites-pas-ce-que-je-fais-joel-martin (Pier KIROOL)

  33.   Joël MARTIN : j’attends toujours de comprendre 1 (Jean Paul Bourgès)

  34. Où va Médiapart ? (Jean Tramuset)

  35. Rejoignez les 28 (000?) signataires de l'appel du Club Mediapart pour la liberté d'expression

  36. Droit de réponse de Joël Martin
  37. Mise au point de Joël Martin

#freejoelmartin

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour info voici ci-dessous l'article censuré avant excommuniation...La censure de mediapart s'affole et n'a pas le courage d'assumer (nième édition)22 avril 2014 |  Par JoëlMartin

Sitôt recensuré, sitôt republié.

La censure opaque récidive.

Et toujours sans explications ni justification.

Alors comme j'ignore le pourquoi de cet acharnement, je republie le même billet jusqu'à ce que les censeurs feutrés daignent m'expliquer pourquoi ils s'acharnent contre ce billet.

J'observe que l'attitude de ces censeurs qui n'assument pas leur censure n'est pas sans rappeler celle des déconseilleurs qui avancent masqués.

Un précédent billet et sa bonne centaine de commentaires a été éradiqué en douce sans la moindre explication ni a fortiori justification.

Voici une mise au point concernant mon prétendu harcèlement contre un abonné.

Il y a sur mediapart un abonné qui dénigre systématiquement les avancées de la recherche scientifique sur les origines neurobiologiques de l'autisme.

J'estime cette attitude antiscientifique préjudiciable aux recherches conduites.

Je combats donc cette attitude qui confine à l'obscurantisme.

C'est l'attitude, pas la personne que je combats.

Me censurer au nom de la charte est donc arbitraire. C'est censurer une opinion.

Première mouture de mon billet :

Il ne fait pas bon exprimer sur médiapart une opinion défavorable à la psychanalyse.

J'ai été mis en cause dans le commentaire suivant sur le fil

http://blogs.mediapart.fr/blog/michael-hajdenberg/170414/reponse-aquilino-morelle

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

18/04/2014, 10:57 | Par Silvagni en réponse au commentaire de galfingue le 18/04/2014 à 09:07

Vous avez bien raison, (sauf que vous mettez votre intervention au passé : voyez les difficultés de ceux qui commencent dans ces métiers). Sur le fond,  peu importe à Mr Martin pour fait du psy-bashing comme d'autres vont ressassant leurs obsessions et leurs idées toutes faites. Vous noterez d'ailleurs que les psychanalystes n'ont rien à faire dans le sujet concerné, les folies de Morelle, mais peu importe: aucun rapport, sauf l'obnubilation anti-psy du sieur Martin auquel je conseille vivement de s'offrir "la psychanalyse pour les nuls".

J'ai répondu ceci :

"J'ai parlé de psychanalyste car le commentaire auquel je répondais avait pour auteur un adepte de cette discipline.

Je n'ai rien d'un obnubilé anti-psy. J'estime simplement que la psychanalyse est inefficace et que seules sont vraiment soignées les factures des psychanalystes.

En outre certains psychanalystes ont poussé au suicide des mères d'autistes.

Un psychanalyste ça peut donc être dangereux.

Heureusement, l'influence des psychanalystes se délite et évidemment, ils sont en rage contre cela.

Je suis loin d'être le seul à avoir cette opinion sur cette fausse science.

Sur l'inefficacité et la nocivité de la psychanalyse, j'invite le sieur Silvagni à lire le billet suivant :

http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-laroche/010114/la-parentalite-en-psychanalyse

Cela dit, la collection "Pour les Nuls" est excellente. Mon prochain bouquin y paraîtra fin mai.

J'y parle même de Freud et de Lacan dont certaines considérations sur le langage ne sont pas nulles...

Je souhaite une bonne journée au sieur Silvagni."

Ce commentaire a été censuré par la rédaction au motif suivant :

"Dénigrement systématique d'un autre abonné."

OK, j'ai effacé toute trace du patronyme ce cet abonné et j'ai ôté les précisions sur ses pratiques thérapeutiques.

Je ne vois pas en quoi rappeler les activités thérapeutiques d'un psychanalyste, relève du dénigrement systématique. Je ne dénigre pas cet abonné quand je constate que ses pratiques n'ont jamais fait la preuve de leur efficacité. Je ne dénigre pas cet abonné quand je le contre lorsqu'il se gausse des avancées scientifiques dans le domaine de la recherche sur les origines neurobiologiques de l'autisme. C'est donc bel et bien mon opinion sur la psychanalyse qui est ici censurée.

En outre, je ne peux m'empêcher de comparer cette censure avec l'impunité dont ont joui deux abonnées dont voici les "productions" déclenchées par une contrepèterie comme j'ai coutume d'en balancer des centaines :

http://blogs.mediapart.fr/blog/phimosis-iv/260913/ep-gustave-flaubert-et-m-le-maudit

27/09/2013, 16:00 | Par JoëlMartin

Combien de membres font malotru, du coup ?

27/09/2013, 17:56 | Par Arpège en réponse au commentaire de JoëlMartin le 27/09/2013 à 16:00

Alors Pépère, on libidine à mort ? On a envie de se faire sodomiser ? Par plusieurs membres ? Oh le gourmand ! A ton âge ! Tu vas exploser Papy !

27/09/2013, 18:28 | Par Pointvirgule en réponse au commentaire de Arpège le 27/09/2013 à 17:56

Ce qui est sûr c'est que Phimosis hésiterait à faire partie des membres en question !

L'affaire serait trop douloureuse et, médicalement parlant, plutôt déconseillée !

cf : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phimosis

Je ne pensais pas qu'une contrepèterie archi-connue déchaînerait tant de euh... passion.

Madame Delacroix justifie cette impunité au motif que les commentaires de ces deux exquises personnes ne lui avaient pas été signalées.

Eh bien, voilà, elles sont signalées.

PS - Je signale aussi qu'un journaliste de la rédaction m'a traité de "gâteux".

Sera-t-il lui aussi censuré pour cette attaque personnelle ?

NB - J'ai reproduit ci dessous quelques échanges rescapés des précédents naufrages. Je garde les autres au chaud dans mon disque dur.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les réponses de Joël Martin à certains interrogations:

Sauf mauvaise lecture de ma part, et contrairement à la « rédaction », aucune de ces personnes n’a noté la moindre injure dans mes propos.

Je souhaite répondre ponctuellement à quelques phrases dont je conteste la formulation.

A)     Le volet Gillis-packing-psychanalyse.

D’Art Monica, via Virgill Brill :

Les attaques de Joël contre Alain Gillis ont été très violentes et tout à fait injustifiées.

Je ne partage pas ce point de vue. Mes attaques ont été plus sarcastiques que violentes et j’avais éradiqué toute référence nominative dans mes derniers billets.

De  Fantie B. en réponse à une commentaire d’Hector Carignan :

De même je n'étais pas d'accord avec ses accusations contre Alain Gillis, qui (bien que très réactif) a toujours été  beaucoup plus nuancé sur "la science" que ne le dit Joël Martin.

Je n’ai accusé de rien Alain Gillis. J’ai dénoncé ses railleries sur deux expériences scientifiques sur l’origine organique de l’autisme.

De Marc Tertre :

les propos exacts (et accusatoires) de Joel Martin contre un autre abonné, l'accusant de violence sur enfants ?

Marc me semble amalgamer deux volets de mes argumentations :

1)      Mes critiques sur le packing encore une fois plus railleuses que violentes, assorties d’un doute majeur concernant l’action de cette thérapie sur la réparation de malformations du cerveau.  

2)      Mon constat suivant lequel des psychanalystes avaient poussé des mères d’enfants au suicide.

Je ne me souviens pas d’avoir écrit que le packing était une forme de violence. Si je l’ai fait, je le regrette et je retire cet éventuel propos.

B)     Le volet « Canard »

De Zorbek :

tout comme je regrette la concurrence exacerbée avec Mediapart insufflée et illustrée par J Martin.

Ce n’est pas moi qui ai allumé la guéguerre entre Mediapart et le Canard, c’est Fabrice Arfi avec son article complaisant de pur copinage sur le pamphlet vengeur anti-Canard de Laske et Valdiguié. J’ai ensuite défendu Dominique Simonnot injustement attaquée par des commentateurs lors de l’affaire Cahuzac. Et j’ai dénoncé quelques faux-scoops empruntés par Mediapart au Canard. C’est dommage car je pense que ces deux organes ont plus vocation à être complémentaires que concurrents.

C)     Le volet « juridique

 

D’Hector Carignan :

D'autant que ce retrait, "ad vitam aeternam" !,  ne s'embarrasse pas d'une motivation circonstanciée. Il maintient tout de même l'abonnement au tarif plein et entier ... J'avoue que j'ai la curiosité de ce que pourrait en dire une juridiction...

J’ai eu cette curiosité sur les conseils de deux abonnés. J’ai consulté deux avocats qui m’ont dit tous les deux que si l’éviction avec interdiction d’écrire est sans motifs réels ni sérieux (un peu comme pour un licenciement), ce qui est le cas ici, vu que le prétexte d’injures est fallacieux comme tout le monde dans ce fil le reconnaît, elle équivaut à une rupture du contrat d’abonnement dans lequel le prix payé par l’abonné donne droit à la lecture et à l’écriture.

Merci d’avance à tout juriste qui pourrait confirmer ou infirmer ce point. C’est curiosité personnelle car je n’envisage pas de perdre mon temps en chicaneries, j’ai beaucoup plus passionnant à faire.

Encore merci à vous toutes et vous tous.

Bonne continuation à toutes et à tous.

PS – Il courrait tant de but divers qu’il en perdait sa belle mine est de Luc Étienne, reprise par une édition de la Redoute des contrepèteries postérieure à la première publication de ce pur chef-d’œuvre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.