Le tour de passe passe du nucléaire.

Vous connaissez tous la loi de transition énergétique qui vise notamment à réduire la part du nucléaire dans le mix électrique Français de 75% à 50% d'ici 2025. Mais comment donner l'illusion de respecter cette loi?

Vous connaissez tous la loi de transition énergétique qui vise notamment à réduire la part du nucléaire dans le mix électrique Français de 75% à 50% d'ici 2025. Mais comment donner l'illusion de respecter cette loi?

Voici la loi: loi transition énergétique

Même si je sais que vous la connaissez tous. Mais tout d'abord, si je suis président, que je veux respecter cette loi pour ne pas avoir l'opinion publique sur le dos mais que je ne veux pas toucher au nucléaire, comment je fais?

Eh bien, si je prends la consommation totale d'électricité en France (478 TWh en 2014), sachant que 75% de cette consommation est couverte par le nucléaire, je la laisse augmenter.

Explication: Je vais arrondir à 500 TWh pour le calcul, 375 de ces 500 TWh sont couverts par le nucléaire, si je la laisse augmenter à 675 TWh minimum et que je trouve une autre source pour couvrir cette augmentation d'électricité, le tour est joué sans toucher au nucléaire.

Lorsque que la consommation d'électricité augmente, la part du nucléaire descend automatiquement sans pour autant être réduite.

Pendant ce temps, j'envoie mon ministre de l'écologie rassurer l'opinion et je ne touche pas au nucléaire et le tour est joué.

Sauf que cette loi impose de réduire la consommation d'énergie mais je considère que les gens auront oublié ce paramètre car si j'annonce à l'opinion que la part du nucléaire est descendu à 50% comme la loi le disait ils seront contents, EDF aussi car je n'aurai pas touché à leurs centrales nucléaires et le tour est joué.

J'espère que ce stratagème ne passera pas à la trappe et que les députés s'en rendront compte car c'est exactement ce qui est entrain de se passer.

De plus, il serait préférable que le lobby nucléaire n'essaie pas de torpiller cette loi même si il a marqué une victoire car cet objectif de réduction à  a été repoussé prétextant une augmentation des émission de co2. Ces arguments ne tiennent pas la route et je vous invite à lire mon article sur les arguments du lobby nucléaire: Lobby nucléaire fin des arguments

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.