Portfolio

AHED MARIALE PORT'ÂRME

Ahed, Serment en arabe, autre pubère Marie, pleine d'Espoir, coursière bouclée porteuse d'Ârme, d'œil ciel, levant l'Assez au célère cancer colonial; l'Enfant effarant l'effrayeur d'humanité que la Paix [si vilaine aux affaires] effraye au point qu'il enrage par transfert, s'enraye à rayer chaque rai qui échancre le boisseau de pro-messes et d'oubli; AHED promise à souillure! Qu'en dit nasi? E'M.C
  1. Note(s) E'M.C.

    1) chapō, nasi, n.m. président du sanhédrin. 

    2) L'adolescente Ahed Tamimi est en prison, cellule d'isolation, depuis le 19 décembre 2017. CAPJO EURO-Palestine. 

                                         •

    Les appels à la vengeance se multiplient* contre cette adolescente qui ne supporte plus les raids et "incursions" de l'armée d'occupation chez elle,

    et qui a vu mourir ou être grièvement blessés plusieurs membres de sa famille,

    lors de leur résistance pacifique au vol de terres du village de Nabi Salah.

    Le ministre de l' "Éducation", Naftali Bennett* a déclaré qu'

    "elle et sa famille devaient passer le reste de leur vie en prison".

    Le ministre de La Défense [ex videur de bar], Avigdor Liberman*, veut qu'

    "on lui réserve, à elle et sa famille ce qu'ils méritent"

    tandis que le journaliste israélien 

    Ben Caspit* 

    estime 

    sans la moindre censure, 

    qu'elle devrait être agressée sexuellement:

    "Nous devrions lui faire payer le prix à une autre occasion 

    sans témoins ni caméras." 

    CAPJO-EURO-PALESTINE. 

    Notes E'M.C.

    1)* Le cas d'Ahed Tamimi, 16 ans, effondre un autre  mythe ethnico-machiste de tel ou tel militantisme féministe de caste hypermédiatisée, hurlant au viol, au harcèlement des femmes [de plus en plus éventé dans les sphères d'influence, pouvoir, medias, modes, milieux artistiques, etc.] et des violences [voire crimes], sans que pareil cas, de crapuleuse acmé, ne suscite leur tollé!

    Dès qu'il s'agit d'Israël, où pour le coup, l'ignoble calomnie cliché-e de la femme musulmane (ou Arabe) soumise, crève sa baudruche,

    certaines passionara s'excisent volontiers de leur conscience pour florer en visibilité mondaine et se taper une place au soûleil d'ici. 

    2)* Un ministre de l' "éducation" qui tient de tels propos que la formule rend plus crapuleux, dans "la seule démocratie de la région!", s'il n'est pas honteusement démis à jamais, est, de lui-même, à ce poste-là, la plus vilaine défloration de l'institution qu'il est censé représenter. 

    3)* L'attitude du ministre, toujours coiffé du videur qu'il aura été, et son maintien dans le ministère de la  Décimation, de passe de commentaires.

    4)* Celle plus crûment arrogante, plus bestialement lâche du journaliste dit, ce faisant, bien combien ce gouvernement, "inexplicablement" encore en place, fore plus avant dans le gouffre de l'abjection. 

    5)* Là aussi, l'indignation - agie - à l'indignité indemne, reste à l'article de l'absence... 

    C'est dire --- 

    7) Toutefois, vu la compulsive spamaison des  partages tapageurs de (ces) derniers jours, par des partageurs improductifs, j'éprouve quelque réserve quant au risque d'exploitation et/ou de récupération de l'icône bouclée qui pourrait faire dérailler de (la ferme) voie de sagesse. 

                                         • 

    Choix, découpage, chapō, notes, réserves, E'M.C. 

     

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.