UNE GRANDE VICTOIRE POUR LE DROIT AU BDS EN GRANDE BRETAGNE

La PSG (groupe londonien de solidarité avec la Palestine) est ravie d’annoncé leur grande victoire dans le combat pour défendre le droit d’intervenir auRoyaume en soutien au droit des Palestiniens-

Depuis 2017 nous avons combattu le gouvernement du Royaume uni dans les tribunaux, protégeant le droit d’entreprendre des campagnes BDS au Royaume uni.

Nous avons gagné à la Haute Cour, puis perdu à la Cour d’appel 

mais aujourd’hui le verdict final à la Cour suprême est tombé - et nous avons gagné! 

Avec le soutien via des actes déposés par les Quakers, la Campagne contre le commerce des armes et War on Wart ( Guerre contre misère) et avec une énorme quantité de petites contributions de milliers de membres et de soutiens pour financer la contestation juridique, 

nous avons réussi à faire échec aux règlements qui auraient empêché les régimes de retraite des autorités locales de désinvestir les compagnies complices dans l’oppression du peuple palestinien par Israël, et aussi de désinvestir dans l’industrie de défense britannique. 

La Cour suprême a tranché en notre faveur et les règlements introduits par le gouvernement sont maintenant déclarés illégaux, de manière fixée et définitive, et sont rejetés, 

Depuis plusieurs années, Israël et ses alliés ont été engagés dans un combat pour déligitimer le militantisme en faveur du droit des Palestiniens, 

et, en particulier, pour essayer de criminaliser l’action en faveur de l’appel palestinien pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS). 

Les tentatives du gouvernement britannique d’introduire des règlements doivent être comprises dans ce sens. 

Le gouvernement a annoncé lors du Discours de la reine son intention d’introduire de nouvelles lois anti-BDS.

Notre victoire à la Cour suprême aujourd’hui pourrait sévir de coup de semonce. 

Mais nous savons que nous aurons besoin de faire plus et la Campagne de solidarité avec la Palestine bâtit une campagne avec une large gamme d’alliés qui s’inquiètent des tentatives d’introduire des lois visant à empêcher des organisations publiques de prendre leurs propres de décisions sur le fait de ne pas investir dans des compagnies complices de violations de droit international, que ce soit en relation avec la Palestine ou ailleurs.

Aujourd’hui est une grande victoire dont nous tirerons des forces pour les combats à venir.

Source PSC - Communiqué du 28 avril 2020 

Publiée sur le site de l’UJFP Vendredi 1 mai 2020 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.