E'M.C.
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Palestine

Suivi par 179 abonnés

Billet de blog 4 juin 2021

RÉÉCRIRE L’HISTOIRE DE LA PALESTINE AUX ENFANTS

Les manuels britanniques ont été réécrits discrètement pour effacer le récit palestinien.

E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’avenir de la Palestine se dispute aussi dans les manuels scolaires.

Une étude très complète de la manière dont est présentée la fin du mandat britannique en Palestine, la naissance d’Israël et la résistance palestinienne dans les manuels scolaires, en Israël, en Palestine, en France et en Suède, a été effectuée en 2014 et on la trouvera ici. 

Une nouvelle pièce est à verser au dossier en ce qui concerne la Grande-Bretagne.

Le Board of Deputies of British Jews et le United Kingdom Lawyers for Israel ont approché l’éditeur Parson pour lui demander des modifications dans les deux manuels d’histoire couramment utilisés pour la préparation du GCSE (General Certificate of Secondary Education),

un examen que les élèves des établissements secondaires britanniques passent à l’âge de 16 ans et qui correspond à la fin de la période scolaire obligatoire dans certains pays anglophones. 

Dans un rapport 2 établi à la demande du BRICUP            (British Committee for Universities of Palestine), les professeurs John Chalkraft et James Dickins, spécialistes du Moyen-Orient respectivement en histoire et en langue arabe et membres du Comité britannique pour les universités de Palestine (BRICUP) 

ont trouvé des centaines de modifications dans les manuels - en moyenne trois par page. 

En dépit de l’étendue des modifications les livres ne mentionnent aucunement qu’ils ont été révisés.

Cependant le rapport montre que des modifications ont été apportées au texte, à des chronologies, des cartes et des photos, ainsi qu’à des grilles d’évaluation et des questions à des élèves. 

Il conclut que «l’on ne devrait pas livrer de la propagande à des élèves en guise d’éducation». 

Le bureau du syndicat national de l’Éducation (NEU) a exprimé sa préoccupation sur les modifications découvertes dans le rapport ainsi que dans le processus éditorial qui a conduit à ces changements dans les manuels.

Il a annoncé qu’il allait contacter l’éditeur pour une clarification. 

Ces livres publiés par Parson, avec pour titres Conflict on the Middle East (Le conflit au Moyen-Orient) et Thé Middle East: Conflict, Crisis and Change) Le Moyen-Orient: Conflit, Crises et Changement), sont lus par des milliers d’élèves qui préparent le GCSE et le GCSE international chaque année

Les changement dans le texte comprennent des références erronées au droit international,

le retrait de références faites à des événements historiques et l’insertion d’autres éléments,

des changements dans le langage employé pour décrire des événements particuliers ou de groupes de gens,  

le changement d’énoncés de faits en énoncés d’opinion et inversement. 

John Chalcraft, l’un des auteurs du rapport a expliqué 

«Les narratifs dans cette région sont inévitablement contestés.
De façon écrasante, les changements qui ont été faits sur ces textes ajoutent ou substituent des énoncés, de l’information et des interprétations en faveur d’un narratif israélien 

et retirent ou remplacent ceux qui soutiennent les narratifs palestiniens. 

Dans l’ensemble, cela a pour effet de rendre ces livres dangereusement trompeurs». 

Ivar Ekeland 3 juin 2021 Analyses, opinions et débats. 
http://www.france-palestine.org/IMG/pdf/israel-palestine-actes-colloque2013.pdf

Choix - découpages - inserts - Voir suite - chapô -E’M.C.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Migrations
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal