RÉPONSE(s) AU CRAPULEUX AMALGAME SIONISME=ANTISÉMITISME.

Antisionisme(s)=antisémitisme(s), toujours l'écœurant recours à l'horreur objurgatoire pour masquer voire encourager l'horreur coloniale de l'État d'Israël à son intenable crescendo. Aras, courtiers, et courtisans de ce crapuleux amalgame censé consacrer l'abdication de toute critique à l'incessant supplice du Palestinien-ne-s, à son territoire traumatique; Pl'Ouf! n'étant que crête de vague. EMC


Le 16 juillet 2017, termine son discours lors de la commémoration de la rafle du Vel' d'hiv'.

Soudain, de tournant vers Benyamin Netanyahou, 

qu'il appelle : "cher Bibi", 

il lance :

Nous ne cèderons rien à l'antisionisme (1) 

car il est la forme réinventée de l'antisémitisme." (2)

Jamais un chef d'État

n'avait commis une telle erreur historique 

doublée d'une telle faute politique.

Voilà ce que ce livre entend démontrer (3),

sur un mode non polémique

et pédagogique 

en traitant successivement de l'histoire du sionisme,

de la diversité de l'antisionisme, (4)

de l'antisémitisme hier et aujourd'hui, (5)

enfin de la politique proche-orientale de la France,

                                     ------

Amalgame entre antisionisme et antisémitisme, la faute grave de Macron, Dominique Vidal, Liberta, 2018.

                                        •

Notes E'M.C. 

(1) Cela fait un bail que les besogneux tisonniers de l'antisémitisme, à l'instar du CRIF et du Président du Consistoire juif de France,

entre autres,

vallseurs, girouettant à toutes tribunes permises, se permettent,

de plus en plus hardiment, irréductibles de la politique extrême de l'État juif,

mû, par l'actuel PMI,

d'activer ce criminalisant amalgame fasciste de l'antisionisme-s équivalent à de l'antisémitisme,

     comme à "l'islamo-gauchisme" aux "insoumis"

            dont son systématiquement affublés

                     tous ceux qui résistent

              à la complice soumission d'esprit

                     à cet ignoble chantage (a) 

                         durcissant la cécité

          à l'anxieuse vélocité d'une dépossession

          de l'Être-lieu,

               du trauma de pas pensé, 

                                     du témoignage, 

                                                 du bâtir Paix

(a) au (1) : On s'étonnerait à peine, que les propagateurs de cette systématique calomnie, en voie de canonisation, paravent éployé aux infinies voies de fait de l'arbitraire, ne soient pas poursuivis et déchus, mis au ban au motif de leur chahut belligène. 

Cette calomnie anaphorisée,

ressassée en boucle, 

censée déshumaniser,

désolidariser, 

est agitée comme bâillon,

(c'est un truisme que de le dire encore) 

                              mais aussi,

                               et surtout,

                       ce qui est plus grave,

                              de couvrir (!)

                   de distraire de ce qui se passe,

                            tous les jours,

                            à tout instant,

                             en Palestine 

                        TERRE PROMISE 

                                occupée 

                              sans limites 

le sionisme politique,

      vicieusement insistant

           au piégeage du religieux,

               pour distraire du politique, 

                   pour noyer le monde dans son entonnoir,

est la pire trahison au judaïsme de l'immense Moïse! 

Jamais cité-là- où l'on enrôle

 -à son insu- le pénitent David des Psaumes,

l'accoutrant de ce roi David,

       l'INTIFADISTE AU GOLIATH D'ALORS, 

pour le mailler aux amers de ces jours d'apocalypse précipitée.

(2) Voir, nos billets sur, entre autre redéfinitions, l'estampille d'antisémitismes.

(3) Cette Question n'a cessé d'être soulevée et dénoncée (cf. Ouvrages, articles, interventions) depuis des années, malgré toutes les dispendieuses tentatives d'étouffement des médias et autres zélateurs intéressés.

Voir bibliographie, précédents billets.

(3) Idem, jusqu'à certain point. 

(4) Idem, voir, billet, l'escamotage de la "sémité"; l'antisémitisme en libre service à l'égard du musulman. 

(5) Idem, voir, la viscéralidation de l'antisémitisme poursuivie chez l'autre, essentialisable, hors clos du club (en) guerre.

Choix, découpage, chapō, notes, E'M.C. 

 

 


Antisémitisme = antisionisme ? Réponse à Emmanuel Macron Antisémitisme = antisionisme ? Réponse à Emmanuel Macron

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.