E'M.C.
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Palestine

Suivi par 178 abonnés

Billet de blog 15 sept. 2018

LETTRE DES 10 POUR SALAH HAMOURI

Ce tribunal réuni pour me juger n’est qu’une façade et un masque utilisés par «la loi» pour cacher et couvrir les crimes de l’occupation que je considère comme le plus haut degré du terrorisme. L’utilisation des tribunaux est un crime en soi (...) Ces tribunaux ne sont ni plus ni moins qu’une des faces de l’occupation terroriste, sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Marwan Barghouti.

E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                       Nous sommes 10.

Nous avons en commun le fait de ne plus être en activité professionnelle.

D’origine et d’opinions diverses, nous sommes tous engagés pour que les Palestiniens disposent de leurs droits reconnus par la communauté internationale.

Nous sommes tous des militants pour la libération de notre compatriote Salah Hamouri.

Nous avons aussi tous en commun d’être attachés aux libertés fondamentales et au respect des droits inaliénables des citoyens qui sont l’essence même de toute démocratie.

               De naisssance franco palestinien,

                           né à Jérusalem,

                          Salah Hamouri,

                                avocat, 

        ne dispose ni de la citoyenneté israélienne,

               ni de la nationalité palestinienne.  

                       En droit il est français. 

Nous ne pouvons donc rester indifférents à la situation insupportable réservée à notre compatriote 

qui a été arrêté chez lui le 23 août dernier 

et place pour 6 mois de détention administrative 

sur demande du ministre de La Défense israélien. 

                                       •

               Aucune charge ne pèse sur lui, 

             aucun procès n’a eu lieu contre lui. 

                  C’est une détention arbitraire,

                              illégitime. 

                                      •

    Cette qualification n’est pas seulement la nôtre,

                  elle est également partagée

                   par les autorités françaises 

                             et par l’ONU.

                                      •

               À la fin de ces 6 mois de prison, 

            Israël a prolongé sa peine de 4 mois 

                continuant de la sorte à violer

              ses engagements internationaux

              en matière des Droits de l’homme. 

                                     •

              Comme si ces 10 mois de prison

                         totalement odieux 

                      n’étaient pas suffisants,

                              le 30 juin,

                   date de sa sortie annoncée, 

                   Israël décide de prolonger 

                                  encore 

                        sa détention de 3 mois. 

                                      •

              C’est insupportable et inadmissible.

                      Israël le privé de liberté

                         sans raison justifiée 

                      et ceci dans un but clair: 

                     la volonté de le faire partir

                            de sa terre natale, 

                     la Palestine de Jérusalem. 

                                       •

           Nous ne pouvons pas laisser sans réagir

                        une telle situation. 

                                      •

             Nous ne pouvons pas accepter de voir

                          notre diplomatie, 

                         et donc la France, 

                 insultée et méprisée de la sorte. 

                                     •

C’est pourquoi nous avons écrit au Premier ministre israélien

               pour lui faire une proposition.

           Salah Hamouri est désormais avocat.

                       Il a fondé une famille.

                        Il a un jeune enfant. 

                Sa détention est sans fondement.

Salah Hamouri doit pouvoir construire sa vie

                   d’homme, de mari, de père. 

                                     •

      C’est pourquoi en échange de sa libération,

    nous proposons de le remplacer sans sa prison. (1) 

                                    •

          Nous sommes 10 Françaises et Français.

                Nous avons un âge certain.

        Nous sommes prêts à nous offrir en otages

               de la politique illégale d’Israël

              et à prendre sa place en prison. (2) 

                                    •

ISRAËL PALESTINE, lundi 2/7/2018. 

                                    •

Notes E’M.C.

(1) Avec et/ou malgré cette solidaire proposition de substitution carcérale des 10 Français à la détention boule de neige de Salah Hamouri,

elle est risible et irrecevable pour Israël pour qui la France - qui s’orfraie de son irrepressible sécurité - est une complaisante piétinoire,

& qui, enhardi de son influente dhimmité aux lobbies juifs, protestants et suiveurs américains,

& aux affairistes du suprémacisme européen, fait le pied de nez au monde entier,

reste néanmoins, quelle que soit la lecture qu’on en fasse, une posture - une politiciennerie - 

                                    •

Extrait du chapô,

Chapitre 1 «Procès de l’État d’Israël» Plaidoirie devant la cour centrale en Israël le 29 septembre 2003. section L’occupation est le plus haut degré du terrorisme, page 60. 

La Promesse - écrits de prison 2002-2009, Éfitions Arcane 17, 2009. 

http://www.freebarghouti.org

info@freebarghouti.org

                                    •

Choix, découpage, notes et notes réservées, liens, biblio, E’M.C. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose