Portfolio

PALESTIN'ISRAËL : RAPPORTS MÉANDRIQUES SUR LA QUESTION DE L'EAU

Conte de fée, l'eau - l'énorme compte de fait, au rude disjoint des choses horribles que l'homme fait subir à son semblable, abat-jouré, à ce sesquisiel d'oubli (de soi) qui l'abougrit, le flétrit, le déshonore, perdant à jamais, l'intenable aristocratie crâneuse, glaneuse de l'Agneau, irréductible Incriminant, huchant l'Éternel à Son aplomb, sommant Nations d'Essore, son tout dis-pareil ! E'M.C.
  1. Bulldozer israélien détruisant une citerne palestinienne -

    L'armée israélienne bouche les puits des paysans, détruit les citernes et les réserves d'eau palestiniennes; 

    malgré les accords d'Oslo, les ordonnances militaires d'appropriation numéro 92 du 15 août 1967 et numéro 158 du 30 octobre 1967. 

    En mars 1983, les dommages s'établissaient comme suit :

    - 151 puits.

    - 153 sources.

    - 447 citernes.

    - 52 citernes mobiles (tankers).

    - 9128 citernes réservoirs de toits.

    - 150 kilomètres de canalisation desservant plus de 78000 maisons.

                     VALLÉE DU JOURDAIN 

    80000 Palestiniens y vivent avec 20 litres d'eau par jour (agriculture et besoins familiaux),

    alors que 9500 colons contrôlent 78% de terres et consomment 300 litres par personne et par jour,  

    45 millions de mètres cubes d'eau par an !

    (L'eau révélatrice d'un nouvel apartheid au Moyen-Orient Extra parlementaire sur la "géopolitique de l'eau")

  2. BOMBARDEMENT DE L'ASSAINISSEMENT DE GAZA :

    1,6 million de Palestiniens de Gaza avaient besoin de 220 000 mètres cubes d'eau de pompages dans la nappe. 

    Les destructions par Israël : bombardements, bulldozers, blocus ont réduit les prélèvements à 100 000 m3. 

    Pendant l'attaque israélienne de décembre 2008, quatre réservoirs, des puits et des réseaux d'évacuation ont été endommagés.

    20000 mètres de canalisations ont été détériorés ou détruits par des chars et des bulldozers. 

    À Gaza, 90 à 95% de l'eau fournie est contaminée et impropre à la consommation humaine. 

    Israël n'autorise pas le transfert de l'eau de Gaza.

    Les "puits" forés spontanément par les Pal'estonien sur sont systématiquement en Cisjordanie sont systématiquement détruits par l'armée israélienne. 

    La seule ressource en eau de Gaza, la nappe aquifère côtière ne suffit pas aux besoins de la population et s'épuise progressivement par la qu'exploitation, elle est de plus en plus contaminée par des infiltrations d'eaux usées et d'eau de mer. 

  3. Il faut savoir que la majeure partie de l'eau disponible en Israël prend sa source à l'extérieur du pays.

    Le contrôle de leur approvisionnement en eau est donc une priorité pour les israéliens.

    Les intérêts stratégiques du pays sont ainsi constitués en fonction de cette dépendance, 

    ce qui explique l'acharnement d'Israël â conserver le Golan [occupé] - véritable château d'eau - ou la Cisjordanie qui dispose également de ressources importantes en plus d'un accès privilégié au Jourdain.

    Israël-Palestine: Le rapport français explosif sur la question de l'eau, Flora Genoux, Le Monde, monde.fr, 20/01/2012. 

    Le conflit israélo-palestinien, une guerre de l'eau ? Julie Giraudeau, (Le Monde), 20/01/2012.

  4. Voir entre autres:

    La question de l'eau dans les relations israélo-palestiniennes : un conflit insoluble ?              Mélodie Le Hay, Les Clés du Moyen-Orient, 22/10/2003.

    L'eau, enjeu majeur entre Israël Palestine, Marielle Court, Le Figaro, 21/03/2013.

    Eaux et territoires. Tensions, coopérations et géopolitique de l'eau, Luc Descroix, Frédéric Lasserre, Presses de l'Université du Québec, 2005.

    West Bank and Gaza, assessment of restricti on Palestinian water sector development, Banque Mondiale, 2009. 

                                      •

    Choix, découpages, sources croisées, notes évolutives, E'M.C. 

  5. Ruine d'une maison de Khan Younès détruite lors de la barbare dévastation israélienne dans la Bande de Gaza, exigûment confinée et désarmée, menée de décembre 2008 à janvier 2009. E'M.C. 

                                          •

    Selon le rapport Glavany (entre autres) -

    "les réserves d'eau ont été prises pour cible en 2008-2009 par les bombardements" israéliens.

                                         •

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.