DU SIONISME ISLAMOPHOBIQUE

À Culminante malencontre du pot de fer au pot de terre à quoi s’effrite l’édifice d’éthique, majeure incongruité du bourbier politique, que faire, que pourrions-nous répondre bonté au Fief du fiel; les mots sont champs de mines, la droiture un scandale, presque une apophyse de la bêtise, au ciel calciné de convois belligènes; s’impuissanter? Que non! Lors quoi? Déclarons la Paix à Israël! E’M.C.

                          ENTRE-TIEN 2 

• Milena Rampoldi : Quel rapport est-ce qu’il y a entre sionisme et islamophobie ou racisme contre les musulmans?

• Pierre Stambul: - En 2001 le président Bush a déclaré la guerre du «bien contre le mal».

- Le mal, pour lui, ce sont les Arabes, les pauvres, les musulmans. (1) 

- Pas tous les musulmans:

- les dictatures féodales et patriarcales du Golfe sont les alliés de l’empire. 

                                     •

- Israël est l’élève modèle dans cette guerre. (2) 

- Morceau d’Europe installé au Proche-Orient, (3) 

- ce pays est devenu une espèce de laboratoire. (4) 

- Israël montre au monde comment on peut enfermer et réprimer des populations décrétées dangereuses 

- en expérimentant sur elles de nouvelles armes sophistiquées. 

                                     •

- Il y a donc un rapport direct entre ce que subissent les Palestiniens au Proche-Orient et l’islamophobie en Occident: 

- Ségrégation sociale et stigmatisation. 

                                     •

- Et l’UJFP est pour le «vivre ensemble dans l’égalité des droits» 

- et aussi bien au Proche-Orient qu’en Occident.

- Et contre l’essentialisation des gens selon leur identité réelle ou supposée. 

                                    •

Interview de Pierre Stambul, par Milena Rampoldi, in ProMosaik, mise en ligne par Béatrice ORES, dimanche 17 juin 2018. 

                                   • 

(1) Voire, le communisme. 

- Voir, Le monde musulman, Marx et la révolution, préface d’Alain Gresh à Islam & capitalisme, de Maxime Rodinson, Seuil, 1966, et Demopolis, 2014. 

Répondant au «degré supérieur de rationalité» (occidentale) de Max Weber (1864-1020), Rodinson montre [versets, étudiés, à l’appui] que «ce texte sacré par excellence puisqu’il est le Verbe de Dieu accorde une bien plus grande place à la raison que les livres sacrés du judaïsme et du christianisme. »

 «Environ cinquante fois revient dans le Coran, le verbe ‘aqala qui signifie «lier les idées ensemble, raisonner, comprendre un raisonnement intellectuel.» 

«Treize fois revient en refrain l’exclamation ‘à fa-lâ ta’qiloûn, «eh quoi! ne raisonneriez-vous donc pas?»  

Etc. 

(2) Soit l’Israël martial, l’outrancier dhimmi des États-Unis

et coucou de l’UE et de ceux-ci en Palestine occupée. 

(3) Plutôt éclat d’Os -aux osselets d’Oslo- au Topos trumpé, la fraction de fureur financière des casseurs d’os du «Palos», le clou de Shoah au gour de Goha qu’est devenue la capitale dérobée au dam du duo. 

(4) Le Labo du Bobo, ou l’Antre du thanatos. 

                                   • 

Choix, séquençage, découpage, notes et différées, bibliographie thématique, E’M.C. 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.