COMMENT STEPHEN HAWKING A SOUTENU LA CAUSE PALESTINE

Comment Stephen Hawking provoqua l'exophtalmie des titres en mai 2013 en boycottant une "conférence de haut rang en Israël où il devait prendre la parole". Un peuple sous occupation continuera à résister par tous les moyens à son occupation, objurgue-t-il au monde, à l'eunuquat d'éthique et aux crânes geishas de carrière dont le rampant re-nom sombre de se mâtiner de remise d'â(r)mes. E'M.C.

STEFEN HAWKING LORS DE SA VISITE DE L'UNIVERSITÉ DE BIRZEIT EN PALESTINE, EN 2006 © E'M.C. Free Palestine STEFEN HAWKING LORS DE SA VISITE DE L'UNIVERSITÉ DE BIRZEIT EN PALESTINE, EN 2006 © E'M.C. Free Palestine
                JUSTICE EN PALESTINE 

Stephen Hawking, le scientifique de renommée mondiale, décédé mercredi à l'âge de 76 ans,

était connu non seulement pour ses travaux révolutionnaires mais aussi pour son soutien à la Palestine. (2) 

(...)

Hawking qui avait une maladie neuro-motrice a décidé de boycotter la "Conférence présidentielle", événement universitaire organisé à Jérusalem, présidé par l'ancien président israélien Shimon Pérez.  

Dans une lettre envoyée aux organisateurs, le 3 mai 2013, Hawking déclarait: 

"Il est probable que la politique de l'actuel gouvernement israélien conduise à la catastrophe".

"J'accepte l'invitation à la Conférence présidentielle dans l'intention que cela me permettra non seulement d'exprimer mon avis sur les perpectives d'accords de paix 

         mais aussi sur la Cisjordanie. 

Cependant, j'ai reçu de nombreux e-mails de la part d'universitaires palestinien-nes. 

Ils et elles sont unanimes quant au fait que je devrais respecter le boycott. 

Compte-tenu de cela, je dois me retirer de la conférence."

Si j'avais participé à la conférence,

j'aurais exprimé mon opinion sur le fait qu'il est très probable que la politique de l'actuel gouvernement israélien conduise à la catastrophe." 

Le comité britannique pour les universités de Palestine, une organisation d'universitaires basés au Royaume Uni soutenant le boycott économique d'Israël, 

                  avait alors précisé, 

              en accord avec Hawking, 

          qu'il s'agissait de sa décision

              de respecter le boycott,

  basée sur ses connaissances de la Palestine, 

             et sur les conseils unanimes

           de ses propres contacts là-bas. 

(...)

Les Palestiniens ont profondément apprécié le soutien de Stephen Hawking au boycott académique d'Israël, a déclaré Omar Barghouti,

l'un des fondateurs du Mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS). 

"Nous pensons que cela va relancer chez les universitaires au niveau International, le genre d'intérêt pour le boycott académique qui était était présent dans la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud." (BDS) 

Selon Ali Abunimah, un journaliste américain-palestinien:

"Quand on regarde en arrière, on parcourt que la décision d'Hawking de respecter le BDS,

peut être vue comme un tournant décisif,

le moment où le boycott d'Israël en tant que lutte pour la justice est devenu grand public". 

La sympathie d'Hawking vis-à-vis de la cause palestinienne ne concernait uniquement le boycott d'Israël. 

L'année dernière, il avait demandé à ses millions d'abonnés sur Facebook

d'aider financièrement 

l'École palestinienne de Physique Avancée,

une série de conférences de physique pour les étudiants et étudiantes de master,

             en Cisjordanie occupée

  STEPHEN  HAWKING À HANAN AL-HROUB 

Hawking a également publiquement félicité, dans une vidéo postée sur sa page Facebook, 

Hanan al-Hroub, lauréate palestinienne du Prix Mondial de l'Enseignement, en 2016.

"Vous êtes une source d'inspiration pour le monde entier.

Dans une société détruite par le conflit, 

où les enfants sont régulièrement exposés à la violence,

Hanan al-Hroub, reconstruit la confiance

et apporte un soutien aux enfants 

souffrant de traumatismes psychologiques 

au sein même de la classe." 

                                     •

Source: Al Jazeera News 

Traduction de Lauriane G. pour l'Agence Média Palestine. 

Repris par l'UJPF dans son édition du 14 mars 2018.

                                    •

Notes :

a) Intitulé exact de la Photo:

Stephen Hawking lors de sa visite à l'université de Bir Zeit

en 2006 dans les Territoires occupés. AFP.

                                   •

Choix, découpage, titres, notes, chapô, E'M.C. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.