PROPAGER LE VIRUS DE L’OCCUPATION PAR LE CRACHAT

Propager le virus de l’occupation: le crachat comme arme de L’Israël colonial, Ramzy Baroud- On le sait, moult docs & livres d’historiens le montrent & le recoupent depuis l’Algérie, les Afriques & celle du Sud, etc. que l’Apartheid colonial est le plus malfaisant virus de l’humanité qui se crache sur elle-même via un iota de pirates libertairicides rués sur les biens & vies de l’autre- E’M.C.

Cracher sur quelqu’un est une insulte universelle. (1)

En Israël, par contre, cracher sur les Palestiniens est une tout autre histoire. (2) 

Maintenant que nous savons que le Coronavirus mortel peut être transmis pas des gouttelettes de salive, les soldats israéliens et les colons juifs illégaux redoublent d’efforts pour cracher sur le plus grand nombre de Palestiniens, leurs voitures, leurs poignées de portes, etc. (3) 

Si cela vous semble trop surréaliste et répugnant, alors vous ne connaissez peut-être pas les particularités du colonialisme israélien aussi bien que vous le pensez. (4) 

                                          •
En toute justice, les Israéliens ont craché sur les Palestiniens bien avant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne nous fasse la leçon sur la nature insaisissable de la maladie CORVI-19 et sur la nécessité cruciale d’appliquer la « distanciation sociale. »

En effet si vous cherchez sur Google l’expression «crachat israélien», vous serez inondés de nombreux résultats de recherche intéressants, comme 

• Un juge de Jérusalem aux Juifs: « Ne crachez pas sur les Chrétiens »,

• « Les Chrétiens de Jérusalem veulent que les Juifs cessent de leur cracher dessus »,

et plus récemment: 

• « Les colons israéliens crachant sur les voitures palestiniennes suscitent des inquiétudes quant à la tentative de propagation du coronavirus ».

Il est intéressant de noter que la plupart de ces chroniques ont été réalisées par les médias israéliens eux-mêmes, 

mais ils ont peu intéressé les médias occidentaux. 

On pourrait facilement classer ces actes dégradants comme un autre exemple du sentiment malvenu de supériorité des Israéliens sur les Palestiniens.

Mais la tentative délibérée d’infecter les Palestiniens occupés avec le coronavirus est méprisable, même pour un régime colonial. Deux élément particuliers de cette histoire méritent qu’on s’y arrête:

• Premièrement les actes de crachement sur les Palestiniens et leurs biens, tant par les soldats de l’occupation que par les colons,

ont été largement relatés dans de nombreuses parties de la Palestine occupée. 

Cela signifie qu’en quelques jours, les cultures de l’armée israéliennes et des colons ont dû rapidement adapté leur racisme préexistant à l’utilisation d’un virus mortel comme dernier outil pour soumettre et nuire aux Palestiniens soit physiquement, soit symboliquement.

• Deuxièmement, le degré d’ignorance et de bouffonnerie qui accompagne ces actes racistes et dégradants.

                                             •

Ramzy Baroud, 15 avril 2020 

Source: Middle East Monitor 

Traduction MR pour ISM
              
                                               •
Publié sur le site de L’UJFP ( Union juive française pour la paix)
Choix, découpage, séquençage, notes ultérieures, chapô,

E’M.C.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.