PROPAGER LE VIRUS DE L’OCCUPATION PAR LE CRACHAT

Cracher Crachement- lat. craccare- du radical krakk, qui racle la gorge de l’indécrottable cracheur colonial- d’où qu’il surgisse pour accaparer «son» crapuleux conquêt- à sa quinte d’arrogance- pour cracher sa crise dans tous les crachoirs qu’il s’octroie- de facto, expectorant ses bienfaits- se crache sans fin sur le visage qu’il [se] vend pour jamais s’empêcher à la face du monde- E’M.C.

                                          2


Mais bien sûr, Israël fait beaucoup plus pour compliquer, sinon entraver entièrement, les initiatives palestiniennes mises en place pour contenir la propagation du coronavirus.

Le 23 mars, les autorités israéliennes ont jeté du côté palestinien du check-point, Beit Sira, près de Ramallah, un travailleur palestinien, Malek Jayouzi, suspecté d’être porteur du Coronavirus. 

Une vidéo montrant le pauvre ouvrier blotti près du poste de contrôle après avoir été jeté « comme un déchet », est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Aussi choquante que soit cette image, elle a été répétée dans d’autres parties de la Cisjordanie.

Bien sûr, les travailleurs palestiniens n’ont pas été testés pour le virus, mais ils ont simplement présenté des symptômes de type grippal, suffisamment pour qu’Israël les élimine comme si leur vie n’avait aucune importance.

Deux semaines plus tard, le gouverneur palestinien de la ville occupée de Qalqilya, Rafiq Rawajbeh, a déclaré aux journalistes

que l’armée israélienne avait ouvert plusieurs tunnels d’évacuation des eaux usées (photo en commentaire du billet) près de la ville palestinienne du nord, dans le but de faire revenir clandestinement des travailleurs palestiniens en Cisjordanie, sans coordination préalable avec l’autorité palestinienne.

Sans tester des centaines de travailleurs clandestins, l’autorité palestinienne, qui opère déjà avec une capacité limitée pour lutter contre la maladie, sera dans l’impossibilité de contenir la propagation du virus. 

Les affirmations palestiniennes concernant les tentative délibérée d’Israël d’aggraver la propagation du coronavirus en Palestine ont été confirmés par Euro Med Monitor basé à Genève, qui, le 31 mars 2020 a appelé la communauté internationale à enquêter sur « le comportement suspect » des soldats israéliens et des colons juifs. 

Lors des raids de l’aviation israélienne sur des maisons palestiniennes,

les soldats « ont craché sur les voitures garées, les distributeurs automatiques et les serrures des magasins, ce qui fait craindre des tentatives délibérées de propagation du virus et de créer le panique dans la société palestinienne », a déclaré Euro Med.  
                                             •

Ramzy Baroud - Middle East Monitor 14 avril 2020

Site de L’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) mercredi 22 avril 2020

Choix, découpage, séquençage, chapô,  E’M.C. 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.