"L'ONU ADOPTE UNE RÉSOLUTION CONTRE LA COLONISATION DES TERRITOIRES PALESTINIENS"

"Nous espérons que les États-Unis ne modifieront pas leur engagement de longue date de faire progresser la paix" a déclaré Nétanyahou au début de la semaine" !

Le Conseil de sécurité a adopté la mesure à la quasi- unanimité, les États-Unis ayant choisi de ne pas y opposer leur véto, se contentant d'une abstention. 

Un camouflet pour Israël et son premier ministre.

Très gros malaise à Jérusalem, après le vote, le vendredi soir, par le Conseil de sécurité d'une résolution exigeant 

"Le retrait immédiat et complet des activités israéliennes de colonisation dans les territoires occupés",

y compris Jérusalem-Est.

Cette résolution, la première depuis 1979, est un camouflet pour l'État hébreu qui se voit condamné par la communauté internationale.

Et qui risque des sanctions économiques et politiques s'il poursuit l'occupation des territoires palestiniens. 

L'important dans cette affaire est que le texte a été voté, les États-Unis n'ayant pas opposé leur veto, comme ils le faisaient régulièrement.

Leur représentante s'étant contentée de s'abstenir.

Une nuance qui change tout.

À l'origine, un premier texte égyptien soutenu par la Ligue arabe devait présente jeudi soir au vote du Conseil de sécurité et les États-Unis avaient déjà fait savoir qu'ils ne s'y opposeraient pas.

Est-ce parce que Barak Obama a des comptes à régler avec Benyamin Netanyahou depuis que ce dernier a tenté de torpiller l'accord sur le nucléaire iranien ? 

Peut-être.

Mais également parce que la politique du président américain au Proche-Orient n'a pas convaincu grand monde pendant huit ans, et que celui-ci semble avour voulu, à trois semaines avant son départ de la Maison-Blanche, poser un geste majeur. 

Nissim Behar, à Tel-Aviv, vendredi 23 décembre 2016, à 21h:08.

                                      •

Choix, découpage, E'M.C. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.