PANDÉMIE DU C0VID-19 ISRAËL DOIT LIBÉRER TOUS LES ENFANTS PALESTINIENS DÉTENUS

Avec la révélante pandémie Covid[eur]-19 Israël archi-divine démocratie du Moyen Orient a le devoir de libérer les enfants palestiniens des geôles où ils sont plongés sans jugement ni appel - Il est quasiment impossible aux autorités des prisons israéliennes d’assurer la santé des enfants détenus tant qu’ils se trouvent serrément confinés en milieu carcéral- E’M.C.

«Nous savons que la meilleure façon d’empêcher l’expansion du Covid-19 est d’éviter que les personnes soient en proximité étroite les unes des autres» a dit Aude  Abu Eqtaish, directeur du programme de responsabilité à DCIP. 

«Il n’y a aucun moyen que les responsables des prisons israéliennes puissent assurer la santé et le bien être des enfants palestiniens détenus tant qu’ils continuent à se trouver dans un milieu carcéral. (...) » 

Appel de Defense Children International (DCIP) et No Way to Treat a Child Campaign à signer une pétition (en anglais) pour exiger d’Israël, la libération de tous les enfants palestiniens prisonniers. 

Selon un dénombrement de la fin de décembre 2919, basé sur les derniers chiffres publiés par le Service des prisons israélien, 186  enfants palestiniens étaient détenus dans des prisons israéliennes.

Alors que le que le Droit international exige que les enfants ne soient emprisonnés que comme une dernière mesure,

la détention carcérale avant procès est la norme pour les enfants palestiniens détenus par les forces israéliennes de Cisjordanie occupée. 

Israël a la distinction douteuse d’être le seul pays à détenir et à poursuivre automatiquement les enfants dans le tribunaux militaires, ou manquent les droits et les protections pour un procès équitable.

Israël détient et poursuit entre 500 et 700 enfants palestiniens

                      dans les tribunaux militaire                            
                              chaque année. 

Près de trois sur quatre des enfants palestiniens détenus par les forces israéliennes font l’expérience d’une forme ou une autre de violence physique,

selon la documentation rassemblée par DCIP. 

Lire la suite de cet article de l’ONG pour les droits des enfants «DCIP Palestine» en date du 19 mars dernier sur le site de l’Agence.

Nous demandons la libération de l’ensemble des prisonniers politiques palestiniens qui craignent pour leur vie dans des prisons sales et bondées - comme le rapporte cet article.

                                              •
Nous avons également appris hier qu’au moins deux personnes ont été contaminées par le Coronavirus à Gaza,

qui en état de siège depuis 13 ans 

ne peut pas lutter contre la propagation du virus -

Voir cet article en date du 19 mars 2020 - 

                                            •
                  LA MISE EN CAGE DE GAZA

                                PAR ISRAËL

                         EST UNE RECETTE

                POUR QUE LE CORONOVIRUS

                       CRÉE UN DÉSASTRE 

                                           •
                            UNE MENACE

                       COMME NULLE PART

                                 AILLEURS 

Comme le rappelle ce reportage de l’AFP en date du 20 mars dernier- 
                                         •

Agence Média Palestine 20 mars 2020 

                                         &

                               [entre autres] 

Sur le site de l’Union Juive Française pour la Paix, mardi 24 mars 2029 

                                         •
Choix, découpage, séquençage, chapô - E’M.C. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.