E'M.C.
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Palestine

Suivi par 177 abonnés

Billet de blog 26 janv. 2020

ALLEZ À GAZA ET CRIEZ: «PLUS JAMAIS ÇA » (2)

E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                          •
Personne ne devrait oublier l’Holocauste, c’est évident.

Personne ne devrait gommer non plus qu’il était dirigé contre le peuple juif.

                Et précisément pour cette raison,

                     personne ne devrait oublier

                            le comportement

envers les victimes secondaires de l’Holocauste des Juifs,

                           le peuple palestinien.


Sans l’Holocauste (1) ils n’auraient pas perdu leur terre,

et ne seraient pas emprisonnés aujourd’hui dans un gigantesque camp de concentration à Gaza

ou vivant sous une brutale occupation militaire en Cisjordanie.

                                              •

Quand ils répètent aujourd’hui ad nauseum « plus jamais ça »,

ils devraient regarder avec honnêteté vers le Sud et l’Est, 

à seulement quelques kilomètres du lieu de la commémoration à Yad Vashem.

                                          •

                        Il n’y a pas d’holocauste (2)

                                      là-bas,

                            juste l’apartheid. (3)

                            Pas d’annihilation, (4) 

              mais une brutalisation systématique

                               d’une nation.

                                        •

                            Pas Auschwitz,

                               mais Gaza. 
                                       •

Comment peut-on ignorer cela lors de la Journée internationale des victimes de l’Holocauste?

                                          •
Il est difficile de croire qu’il n’est venu à l’esprit d’aucun dirigeant venu à Jérusalem d’aller à Gaza après la cérémonie. 

Si l’un d’eux avait eu le courage de le faire, 

il ou elle aurait honoré la mémoire de l’Holocauste, aussi bien qu’en visitant Yad Vashem. 

             Il n’est pas beaucoup d’endroits sur terre

                                 où les mots

                            « Plus jamais ça »

                             peuvent résonner

                                  autant que

                        dans cet immense ghetto,

                               créé par l’État

                   des survivants de l’Holocauste. 
                                         
                                         •

                            Ne pas aller à Gaza

                   et ne pas voir ce qui s’y passe ?

                           Ne pas s’identifier

                aux deux millions d’êtres humains

                              qui sont enfermés 

                  dans un camp de concentration 

                               depuis 14 ans,

                    à une heure de Jérusalem?

                                        •

                    Comment est-ce possible?

                      Comment ne pas crier:

                           « Plus jamais ça » ?

                           Comment osent-ils ? 
                        
                                        •

Gidéon Levy - 23 janvier 2020 

Source Haaretz - 

Voir l’article sur le site de l’Agence Médias Palestine 

& sur celui de l’UJFP 

                                        •
Choix, découpage, séquençage, notes ultérieures, E’M.C. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux