«MISE À PART POUR LA MISE EN SCÈNE, MACRON SOUTIENT L’APARTHEID ISRAÉLIEN» (2)

EXPLOITATION CYNIQUE DE L’HOLOCAUSTE 

Le président Macron est dans la région pour assister à un événement organisé par Israël pour marquer le 75e anniversaire de la libération par les Soviétiques d’Auschwitz,

le camp de la mort en Pologne où le gouvernement allemand a assassiné plus d’un million de personnes pendant le génocide des Juifs européens. 

                                           •

Israël exploite cyniquement cette occasion solennelle, 

non pour promouvoir les droits humains, 

mais comme une opportunité pour continuer ses propres crimes. 

                                           •

Le premier ministre Benjamin Netanyahu se sert du rassemblement pour

faire campagne auprès des leaders du monde contre la Cour internationale de Justice. 

                                           •
Les fondateurs 
de la CPI voyaient les racines de sa genèse et de sa légitimité dans le procès de Nuremberg des dirigeants nazis, après la 2e Guerre mondiale. 

Bien qu’elle soit loin d’être parfaite

- étant donné l’insistance singulière qu’elle met à poursuivre des Africains,

La CPI fait partie de l’architecture de la justice et de la responsabilité internationale,

dont l’objectif est d’aller des des leçons des atrocités passées pour prévenir leur répétition. 

 

Mais pour Israël, la CPI est une nuisance,

un obstacle à sa liberté de commettre des atrocités contre les Palestiniens en toute impunité.

                                          • 

Ali Abunimah - 23 janvier 2020 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.