«MISE À PART POUR LA MUSE EN SCÈNE, MACRON SOUTIENT L’APARTHEID ISRAÉLIEN» (3)


              PROMOTION DE L’ANNEXION 

Netanyahu utilisera peut-être également cette rencontre autour de l’Holocauste pour convaincre les dirigeants du monde de soutenir un autre crime de guerre majeur:

son annexion planifiée de grandes partie de la Cisjordanie occupée.

Loin de réagir contre tout cela, Macron a déjà utilisé sa visite pour soutenir les politiques racistes d’Israël à l’encontre des Palestiniens.

Alors qu’il rencontrait le président d’Israël, Reuven Rivlin, Macron a affirmé de nouveau que 

« l’antisionisme n’est pas différent de l’antisémitisme».

                                           •

En décembre, le Parlement français a adopté une résolution qui fait l’amalgame entre l’antisionisme et l’antisémitisme -

bien que la plupart des parlementaires n’aient pas participé au vote. 

                                          •
Bien qu’Israël et ses lobbys essaient d’imposer cette conception dans toute l’Europe, 

c’est une distorsion perverse de la réalité.

                                          •
                             L’antisémitisme

                        qui doit être condamné 

             comme toute autre forme de racisme,

                   peut être simplement défini

                 comme les préjugés ou la haine

                                     [des]

                            contre les Juifs,

                   juste parce qu’ils sont Juifs. 
                
                                           •
                              L’anti sionisme,

                               au contraire, 

                                  s’oppose 

                   à l’idéologie de l’Etat d’Israël

                                          • 
Ali Abunimah - 23 janvier 2020 -

                                          • 
Choix, découpage, séquençage, [...], notes ultérieures, Etc. E’M.C. 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.