Photographies et légendes – Jean-Philippe Charbonnier (1921- 2004)

La fillette au chat, Roubaix 1958-59 © Jean-Philippe Charbonnier La fillette au chat, Roubaix 1958-59 © Jean-Philippe Charbonnier


En 1983, alors que le MAM (Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Palais de Tokyo) lui consacrait une grande rétrospective, Jean-Philippe Charbonnier écrivait que pour une fois, enfin, il était au clou d'un musée. Prémonition sans doute car une sélection des ses photographies de Paris est exposée en ce moment chez « ma tante », « au clou », c'est à dire au Crédit Municipal. Ce lieu pour le moins inattendu se visite dès potron-minet, vous évitez de vous attarder dans les couloirs refuges de misères provisoires pour découvrir au fond d'une deuxième cour traversée par l'enceinte Philippe Auguste un lieu d'exposition tout à fait propice à l'accrochage de photographies.

 

Choisies par Emmanuelle de l’Écotais, chargée des collections photographiques du MAM, ces photographies de Paris (de l'après guerre jusqu'aux années 80), des parisiens et du quartier qu'habitait Charbonnier, le Marais principalement, trahissent ce qu'il lui arrivait de nommer son monologue : sa manière cocasse de voir l'insolite et de nous donner à croire que le photographe œuvre pour l'Histoire.

Deux mains et une culotte - Luxembourg, Paris 1978 © Jean-Philippe Charbonnier Deux mains et une culotte - Luxembourg, Paris 1978 © Jean-Philippe Charbonnier

Jean-Philippe, pour ceux qui l'ont connu, aimé ou détesté savait trouver le mot cruel mais lumineusement juste pour vous suggérer qu'il avait raison. Son humour n'était que de mauvaise foi et ce sont les légendes de ses photos, conservées dans les collections du MAM, qui l'expriment le plus fidèlement.

 

En 1961, chez Grasset, Jean-Philippe Charbonnier avait publié « Un photographe vous parle ». Ses amis n'ont pas oublié qu'il leur parlait. Disparu, ses photographies poursuivent ses propos et comme on dit de denrées précieuses, se bonifient, le temps passant.

"Un photographe vous parle" © Jean-Philippe Charbonnier "Un photographe vous parle" © Jean-Philippe Charbonnier

« Les photographies doivent se regarder en silence, sinon elles ne vous regardent pas », ainsi Jean-Philippe se révélait dans le catalogue de l'exposition de 1983.

 

Quel bon moment à passer dans le silence de chez ma tante pour se faire regarder par les quelques quatre-vingts photographies de Charbonnier prises dans son quartier des « francs ballots », Jean-Philippe aurait écrit en légende les Francs Bourgeois faisant la queue chez ma tante...

 

Philippe et le chocolat Menier - Paris 1979 © Jean-Philippe Charbonnier Philippe et le chocolat Menier - Paris 1979 © Jean-Philippe Charbonnier
Le derrière de Notre-Dame - 1981 © Jean-Philippe Charbonnier Le derrière de Notre-Dame - 1981 © Jean-Philippe Charbonnier
Rue Saint Blaise - Paris 1947 © Jean-Philippe Charbonnier Rue Saint Blaise - Paris 1947 © Jean-Philippe Charbonnier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations pratiques :

jusqu'au 14 février 2015

« Crédit Municipal de Paris
55 rue des Francs-Bourgeois
75004 Paris

01 44 61 64 00
www.creditmunicipal.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 17h.


Catalogue en vente au CMP :

Titre : JEAN-PHILIPPE CHARBONNIER, L'ŒIL DE PARIS
Sous la direction d'Emmanuelle de l'Ecotais
Format : 15 x 21 cm
Prix Public TTC : 10 €
79 Photographies - 104 pages

Billetterie
Plein tarif : 3€
Gratuité : moins de 18 ans et clients du Prêt sur gage
 »

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.