Billet de blog 18 févr. 2010

Manifestons le 27 février pour la suppression du ministère de l'identité nationale et de l'immigration

Dans le cadre de la 5e semaine anticoloniale, du 19 au 28 février, plusieurs personnalités, parmi lesquelles Gilles Manceron, historien, François Gèze, éditeur, ou encore Mgr Gaillot, lancent un appel à la suppression d'un ministère «digne du temps des colonies».

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans le cadre de la 5e semaine anticoloniale, du 19 au 28 février, plusieurs personnalités, parmi lesquelles Gilles Manceron, historien, François Gèze, éditeur, ou encore Mgr Gaillot, lancent un appel à la suppression d'un ministère «digne du temps des colonies».

-----------------

La création d'un ministère chargé de l'immigration et de l'identité nationale est une honte pour la France. Ce ministère met son administration au service de la diffusion d'une xénophobie d'État, qu'a parfaitement illustré l'ouverture du débat sur l'identité nationale, avec son lot des dérapages, qui n'ont été que l'explicitation de cette politique.

Désormais, il ne se passe pas une semaine sans qu'un élu de la République, un ministre, un responsable politique ne prononce des paroles de rejet et d'exclusion. Minarets, port du voile intégral, drapeaux dans les stades; le débat est transformé en machine à exclure et à stigmatiser.

Depuis deux ans et demi, ce ministère s'est donné des objectifs chiffrés d'expulsion d'étrangers. Il a organisé des rafles de sans-papiers, instauré le délit de solidarité, décidé l'expulsion des exilés vers l'Afghanistan au mépris du droit d'asile. Il est à l'origine de la multiplication des contrôles d'identité au faciès, avec sa politique du chiffre, et de la naturalisation à la carte, préfecture par préfecture, rompant ainsi avec le principe d'égalité. La politique d'immigration choisie se traduit par un pillage des cerveaux, qui s'ajoute à l'exploitation des ressources naturelles des pays d'immigration.

Il est responsable d'un climat de soupçon où l'administration vient à réclamer à des citoyens français de prouver leur nationalité.

Nous avons une certaine idée de la France, que le ministère de l'identité nationale et de l'immigration souille chaque jour. Nous en avons assez de la politique du bouc-émissaire, qui s'abat sur des populations déjà fragilisées et reléguées, pour des simples raisons électoralistes. C'est pourquoi il est temps aujourd'hui de manifester tous ensemble notre attachement aux valeurs de fraternité et de solidarité, contre un ministère digne du temps des colonies.

Nous appelons à descendre dans la rue le 27 février à 15h00 de la Place de la Bourse au ministère de l'identité nationale et de l'immigration et partout en France devant les préfectures où se sont déroulés les débats nauséabonds sur l'identité nationale, pour manifester notre refus de cette politique et exiger la suppression de ce Ministère de la honte.

Premiers signataires :

Christine Delphy
Jean Pierre Dozon
, anthropologue, Directeur d'études à l'EHESS, Directeur de recherche à l'IRD,
Olivier Ferrand,
Monseigneur Jacques Gaillot,
Vincent Geisser,
François Gèze,
éditeur,
Éric Guichard,
Maître de conférences ENSSIB,
Jean Guiloineau,
auteur - traducteur,
Alain Joxe,
Olivier Lecour Grandmaison,
historien,
Gilles Manceron,
historien,
Alain Ruscio,
historien,
Christelle Taraud,
historienne,
Louis - Georges Tin,
Jérôme Valluy
, politiste, maître de conférences à Paris 1

Pour en savoir plus: www.anticolonial.net

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy