Billet de blog 23 déc. 2009

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

J'ai longtemps cru que Gutenberg était français

Abner Assoun, 54 ans, se dit "membre du RSA", le revenu de solidarité active. "Pourquoi dans ce début de siècle, dans ce moment de globalisation, en France se rejoue, quasi à l'identique, le débat lancé lors de la première globalisation entre 1870 et 1914 ?" se demande-t-il dans le texte qu'il nous a fait parvenir, rédigé en 2006, déjà, et extrait d'un recueil (non publié) intitulé "Je suis nulle part".

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Abner Assoun, 54 ans, se dit "membre du RSA", le revenu de solidarité active. "Pourquoi dans ce début de siècle, dans ce moment de globalisation, en France se rejoue, quasi à l'identique, le débat lancé lors de la première globalisation entre 1870 et 1914 ?" se demande-t-il dans le texte qu'il nous a fait parvenir, rédigé en 2006, déjà, et extrait d'un recueil (non publié) intitulé "Je suis nulle part".

----------------

J'ai longtemps cru que Gutenberg était français. À l'école primaire, toutes les institutrices serinaient sans cesse. « En l'an 1438 Gutenberg a inventé l'imprimerie ». Par hasard, dans un dictionnaire, à près de dix-huit ans, je découvre la vérité. Gutenberg est Allemand. Toute mon enfance bousillée. Quelle déception !

Putain ! Gutenberg, un Boche !

Le plus monstrueux, c'est que la même histoire se répète avec Charlemagne, l'Empereur des Francs. Lui aussi, j'ai longtemps cru qu'il était français. Les hussards de la République m'ont vendu comme ça l'histoire. Je finis par comprendre le jour où je situe Aix-la-Chapelle sur une carte. Un peu limite pour une ville française... Après je découvre l'histoire des Francs, pas les anciens et les nouveaux, cette peuplade lointaine, vaporeuse. Les Francs ne seraient pas nos ancêtres... Mais aussi des Allemands. Insomnies à répétition... Les Francs ? Nos ancêtres ou non ? Les racines, c'est trop important ! Si ta famille ne remonte pas au moins à Clovis, tu n'es pas un vrai Français.

C'est à ce moment que je pige : ce pays biaise avec l'Histoire. Mon pays que j'adore, sur la Torah, je l'aime ! Sur la tombe de mes parents, je l'aime... Ce pays que j'adore (il faut le dire tout le temps de nos jours, sinon, les Gardes Frontières te traitent d'anti-France et là... Tu es mal).

Oui, ils sont nombreux, tous ces beaux athlètes de la Nation Qui a Inventé tout, tout, tout... ( Je fayote à fond). L'un d'entre eux sort du rang, il te dit sur un ton solennel.

- Non, cher Monsieur, quelle méprise de votre part, vous connaissez mal notre histoire nationale, nous n'avons pas tout inventé...

- Ah bon votre honneur ? Un exemple ? Que n'a donc produit cette unique nation parmi les nations ?

- Cet horrible gouvernement de Vichy, de triste mémoire... C'est un produit d'importation, si j'ose m'exprimer ainsi.

- Oui... Je n'en doute pas. Mes immenses Professeurs de la République me l'ont enseigné. Dans les livres, je l'ai lu aussi.

- Oui, cette période n'est pas la France.

Là, je dis ok, mon garçon. Je commence à chercher ailleurs. Pas dans un autre pays, à fouiner dans les livres, les bibliothèques. Remember Gutenberg.

Oui, c'est à ce moment-charnière de ma vie que je comprends : la France connaît un gros problème d'intégration. Une histoire officielle sur Gutenberg, une sur Charlemagne. Putain ! Est-ce que dans ce pays, celui qui Tout a Inventé, la République, les Droits de l'Homme, la Démocratie... Une histoire officielle existe ?

Quoi ? La France agit ainsi ?

Moi qui l'aime tant, je ne peux le quitter ce pays.

Tout commence avec cette question, pourquoi la France a bobo à son histoire ?

Pourquoi, dans ce pays, revenir sur des périodes historiques est si tragique, si comique ?

Pourquoi dans ce début de siècle, dans ce moment de globalisation, en France se rejoue, quasi à l'identique, le débat lancé lors de la première globalisation entre 1870 et 1914 ?

Nation, alors, République de nos jours, Métèques-Juifs, complot mondialiste alors, Immigrés, Mondialisation aujourd'hui, démocratie bourgeoise alors, démocratie libérale aujourd'hui. Capitalisme mondialisé, alors, Mondialisation libérale, aujourd'hui, anti-américanisme toujours... Étrange écho des mots.

Gobineau, Drumont, Proudhon, Déroulède, Barrès, Sorel, Maurras, Déat, Brasillach, Doriot, ce sont des Français, chacun d'eux a collaboré à l'élaboration du cœur de la doctrine fasciste.

À nouveau, sous une autre forme, la Terre du Sang et des Morts ? Cette terre qui ne ment pas...

Abner, la terre ne ment pas, regarde la tronche à Charasse, aux chasseurs, à Chirac.

Ils sont français, alors j'ai l'injonction de me reconnaître en eux ?

Pourquoi ce pays craint son histoire ?

On nous somme, aujourd'hui, de prendre en bloc la France ?

Et donc ?

Pour montrer que je suis français, je dois manger de la poule au pot ?

Faire un tour au salon de l'agriculture foutre un doigt à un agneau de lait ?

Je dois porter le costume du dimanche ?

Aller à la messe ?

Taper l'apéro avec l'instit, le curé, le maire ?

Changer de nom ?

Je dois chanter la Marseillaise au réveil ? Filmé si possible, pour en donner la preuve à mes voisins ? Pour ne pas être dénoncé aux Gardes Frontières ? Je dois aimer Verdun et sa célèbre boucherie d'antagonismes nationaux et chauvins ?

Je dois aimer l'histoire de France dans son intégralité pour être membre de la « Communauté Nationale» ?

Certes, en mai 2005, National et Social se réunissent de nouveau, pour la première fois depuis soixante ans...

Beaux, fiers, sur les plateaux de télévision, les chefs des gauches avec les chefs nationalistes. D'un même élan, ils déclament un couplet. :« Le Peuple a tranché, c'est la démocratie ! ».

Les autres n'appartiennent plus au fameux Peuple ?

Les scrutins représentatifs ne sont pas démocratiques ?

Seul le référendum représente la souveraineté populaire ?

Lénine traite de lèche-cul du prolétariat, les ouvriéristes...

Salut ! les lèches-cul du peuple, les populistes.

Ces mêmes chefs, lorsqu'ils perdent des élections, le Peuple a-t-il tranché ? Ou en cas de défaite, le responsable est : « les forces bourgeoises réactionnaires alliées au social-libéralisme sous les injonctions de l'Europe au service des multinationales » ?

Radical signifie racine... Racine sociale et ou racine nationale...

Les mots ont un sens, ils ont une histoire aussi.

La haine des chefs du Non contre Daniel Cohn-Bendit sur son manque de patriotisme... Des gens de gauche.

Cette haine comme un écho, certes au juif allemand de 1968 du communiste Marchais, plus récemment, à l'attaque du candidat national Chevènement aux élections Européennes de 1998, il le désigne comme le représentant des « élites mondialisées ». Mondialisation, mondialiste, mondialisme, complot... Naphtaline des années 1930.

Avril 2006, plateau de télévision, Riposte, émission de France 5 (cinquième internationale ????).

Trois gauches du Non Social face à un Non National.

Le chœur de gauche : « Nous sommes majoritaires, oui madame ! ».

La dame du Non national : « Vous plaisantez, nous sommes majoritaires ».

La dispute se poursuit, c'est nous, non, c'est nous, non, c'est nous, non....

Mai 2006, toujours à la télévision, France 3 (elle fait peur cette internationale, la 3ème...). Le porte-parole du grand parti de gauche, après l'utilisation à maintes reprises du terme de Communauté Nationale : « les jeunes ne savent plus ce qu'est d'être français... Ils n'ont plus de repères, (les fameux repères, y a un rapport avec les pics des alpinistes ?) Et même les jeunes Français ne le savent plus (étonnant le lapsus, non ?)... Il faut rétablir un service national, (un chef national réplique) militaire, le service... (Le type de gauche), non civil) ».

Oh les chefs ??? Vous avez si peur de disparaître ? Vous manquez de confiance en vous ? En la France ? Aux autres habitants de ce territoire ? Vous allez nous ressortir la France Éternelle ?

Ces chefs de gauche veulent remettre du service national, alors que jeunes, ils prétextent toutes sortes d'excuses pour ne pas aller à l'armée, exceptés les militants de la LCR, ils partent, fiers, pour construire des comités de soldat, car « soldat, même sous l'uniforme, tu restes un camarade ».

Tout à coup, peut-être devenus des membres de la caste, horizontale et verticale la caste, peut-être devenus des vieux cons, tétanisés par leur prochaine disparition de ce monde, sans imagination, ils veulent imposer aux jeunes générations, ce qu'ils n'ont jamais appliqué à eux-mêmes.

Cher porte-parole de la gauche, donne nous ta version : « Pour moi être français aujourd'hui, c'est ...». Alors les sociaux ? Les nationaux, je connais la réponse.

Mais vous, gens de gauche ? Il est vrai qu'il y a eu le congrès du Mans-Songe. L'Europe, quelle question subalterne...

Crise Morale et Ordre Juste... Voilà l'avenir... France en déclin dans ses valeurs : « oui, les jeunes ne savent plus ce qu'est d'être français », donc crise morale. Réponse : régénérer la république, la nation, bientôt l'individu ? Donc, service national, débat entre le social et le national : service civil ou service militaire ?

Crise morale ? Ordre Juste ? Années 1890, 1920, 1930... Histoire quand tu nous tiens... Ah ! les Racines... Ah ! la Radicalité... Ah l'Éradication... Ah ! Ce libéralisme... Ah ! Cette satanée démocratie bourgeoise ou libérale !

Disqualifiée, une idée, un mot, accolez les termes honnis de l'époque.

Hier, capitalisme, juif-ploutocrate, mondialisme, juif bolchevique, le matérialisme, l'individualisme, anti-américanisme, symboles de l'Anti-France.

Aujourd'hui, libéralisme, mondialisation, mondialisation libérale (seul pays à employer ce mot, ailleurs c'est globalisation), Europe libérale contre la Nation Française, Europe libérale contre les travailleurs, l'individualisme, la société de consommation, immigration, anti-immigration, islam, anti-musulman, juif-sioniste, impérialisme américain. Nouveaux symboles de l'Anti-France.

Aujourd'hui, si un individu se lève :

- Peut-on dire qu'il existe des discriminations ? Je peux dire que j'ai un peu de singularité ?

- Communautariste ! C'est contraire à la République.

- Monsieur ou Madame, peut-être, mais n'est-ce pas contraire à la démocratie ? Peut-on aborder telle période de l'histoire, en débattre, installer cette période dans les livres d'histoire ?

- Non, c'est contraire aux principes républicains.

- Monsieur ou Madame, j'insiste.

La République, bonne fille ou bonne femme, (elle est mariée ? célibataire ?).

- Je vous fais une loi et je vous demande pardon.

- Ce n'est pas ce que j'ai demandé, je veux juste ma place dans l'Histoire, ne pas être nié, avec votre loi, vous me sortez de l'Histoire, vous me momifiez...

À chaque fois qu'une question se pose, nos chères élites, toutes tendances confondues, répondent par la voix des Gardes Frontières :

« République ! République ! République ! ».

Je ne reviens pas sur les bouilleurs de cru.

Pas communautariste ce truc ?

Je ne reviens pas sur les incidents des « jeunes-des-quartiers-populaires », on tente de ramener la paix en faisant appel aux religieux.

Pas communautariste ce truc ?

Violences entre membres de la communauté musulmane et membres de la communauté juive... Tiens ! Ils ne sont plus membres de la Communauté Nationale... Ils redeviennent des étranges-haies...

Pas communautariste ce truc ?

« République ! République ! République ! ».

Ne l'oubliez pas, elle est unique, la seule etc....

D'où vient ce réflexe, oui ce réflexe, c'est de l'ordre de l'instinct plutôt que celui de la raison. D'où ? Imaginaire national ?

Chacun pense que nos élites administratives, politiques sortent de l'E.N.A. C'est faux !

Elles sortent de la R.A.T.P. Oui, oui, oui...

Pourquoi ? À chaque fois qu'une question surgit, une seule réponse :

République ! République ! République !

En outre, ces gus ne connaissent qu'une station de métro... Jusqu'à la prochaine.... Nation c'est direct par la ligne Pont de Sèvres-Montreuil. Sinon, Jacques Bonsergent, École Militaire, Saint Sulpice et tous les Saints... Et puis Greneeeelle, lala lalalala...( Sur l'air de la chanson À bicyclette, ça marche très bien).

Oui, un autre réflexe en stock, chez les élites : Le Creuset Républicain.

Il sert, paraît-il, à l'intégration, à l'ascenseur social.

On a si bien mélangé... Du chapeau, un seul modèle sort, avec une couleur unique.

Allez les Bleus ! Allez Zidane ! Allez Thuram ! Allez Barthez !

Un nouveau récit s'ouvre ? Seule solution pour sauver ce pays...

Ou une bonne guerre comme dans le bon vieux temps. Le plus dur c'est de se trouver un ennemi avec qui c'est jouable et des alliés, car comme ce pays en a pris l'habitude depuis des siècles, il ne gagne plus une guerre tout seul.

À cet instant, j'ai la réponse à une question que je me pose depuis 1989, l'année du bicentenaire de la Révolution Française, celle du record mondial de touristes : Voilà pourquoi la France est la première destination touristique du monde.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau