Le Président Excel

Quoi de mieux pour gouverner la France qu'un bon vieux logiciel ? Voici les chiffres qui s'avancent, implacables. Voici le Président Excel !

Les financiers, banquiers, entrepreneurs du Caque, fonds de gestionnaires de pensions bien lotis - même si les temps sont durs, car les gens sont ingrats - s'asseyent ensemble autour du feu, dans un salon de l'Elysée.

C'est l'hiver, mais il fait chaud.

Il y a de la joie dans les cœurs car c'est Noël et qu'ils attendent leur cadeau.

Les yeux brillent de gourmandise. Ça pétille de partout, il y a de l'électricité dans l'air. On ne bouge pas mais on bondit à l'intérieur. Quand est-ce qu'il va arriver ?

On ferme les yeux au signal donné, on entend des bruits, on se serre les mains d'excitation jusqu'à se faire mal. Puis on entend qui s'éloignent les petits pas du Père Noël. On ouvre les yeux,  demi, puis tout entier. Enfin il est là, on ne rêve pas, tout beau, bien emballé, au pied de la cheminée.

Serait-ce celui qu'on nous avait promis, celui qu'on regardait dans la vitrine avec envie ? Le cadeau des cadeaux, le tout dernier modèle ?

Ils se jettent sur lui, s'arrachent le papier, comme s'ils voulaient le manger, affamés. Ils déballent, excités, mais précautionneux. Attention, il est précieux, il ne faudrait pas le casser.

Doucement ils le sortent de son papier, doucement. Oui, c'est bien lui. Le Président Excel.

Il est là, sourire figé, bien coiffé, bien cravaté, tout brillant, un joli petit jouet mécanisé. Les convives se serrent dans les bras, trépignent mais en silence. Puis ils se retournent vers lui, ils n'osent respirer. Va-t-il fonctionner ?

L'un d'eux enfin prend son courage à deux mains et pousse sur le bouton "en marche" et ça y est il s'anime, il parle, il sourit, il rit ! Et les convives rient à leur tour, si forts, comme soulagés ! Le voici arrivé, le Président Idéal ! Celui qui n'est ni de droite ni de gauche, mais seulement financier ! Il est arrivé celui qui a toujours raison ! Celui qui n'écoutera pas, jamais ! Il est arrivé celui qui sait !

Le Président logiciel s'avance à pas décidés vers son bureau, il s'installe, il sourit. Toujours, il sourit.

Les financiers, banquiers, entrepreneurs du Caque, fonds de gestionnaires de pensions bien lotis - même si les temps sont durs, car les gens sont ingrats - s'asseyent ensemble autour de lui pour l'admirer.

Puis il commande et c'est parti. Il applique au pays sa rigueur logicielle. Implacable il avance, sourd aux coups comme aux raisons des autres. Il sait qu'il excelle, le Président Excel. Au feu les passions tristes, les syndicats, les forêts. Au feu la planète qui ne sait pas s'adapter. Au feu les yeux, les enfants et les vieux.

Tant pis pour le sang, pour les morts, tant pis pour la misère, le pays entrera dans le tableau Excel.

Les financiers, banquiers, entrepreneurs du Caque, fonds de gestionnaires de pensions bien lotis, heureux et satisfaits, se lèvent pour applaudir.

On a entendu - enfin - leurs revendications ! Et ils crient ! Ils crient de joie :

"Le Président excelle ! Le Président excelle !"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.