VIR#3 : Le volontariat : ni emploi-jeune, ni stage-alibi

A l'opposé d'un service obligatoire imposé, le volontariat inter-régional doit être accessible également à tous les jeunes hommes et femmes d'une région l'année de leur 18 ans, sans distinction de formation préalable. Il doit être présenté clairement comme un stage rémunéré de 6 à 9 mois d'auxiliaire dans les associations et les services d'une autre région, sans engagement d'emploi ultérieur.

A l'opposé d'un service obligatoire imposé, le volontariat inter-régional doit être accessible également à tous les jeunes hommes et femmes d'une région l'année de leur 18 ans, sans distinction de formation préalable. Il doit être présenté clairement comme un stage rémunéré de 6 à 9 mois d'auxiliaire dans les associations et les services d'une autre région, sans engagement d'emploi ultérieur. En s'inscrivant sur la liste ouverte par sa région durant le mois de Juillet, le ou la volontaire s'engage à participer en Septembre à une semaine d'information et d'orientation dans une autre région (sa région d'accueil) qui lui sera communiquée en Aout.

L'idée d'intercaler une année de stage en autonomie entre la fin des études secondaires et l'entrée à l'université ou en classe préparatoire, voire entre la fin de la scolarité et l'entrée sur le marché du travail est nouvelle, dérangeante même pour la plupart des jeunes et de leurs parents. Mais la minorité qui y osera ce saut sécurisé dans l'inconnu aura au moins fait preuve d'un esprit d'ouverture et d'une volonté d'innovation.

 

D'autre part, les associations et les services territoriaux les plus dynamiques doivent souvent remettre des projets à plus tard pour cause de surcharge de personnel. Le co-financement d'un poste d'auxiliaire-stagiaire pendant 6 à 9 mois par la Région peut leur permettre de lever cette hypothèque.En informant les services et associations de cette possibilité de co-financement, la Région doit aussi préciser que toute proposition de stage doit être associée à un projet, le ou la chargé(e) de projet faisant fonction de tuteur pour le stagiaire. C'est cette personne qui participera à la semaine d'orientation en présentant le poste de stage aux volontaires intéressés.

 

La semaine d'orientation citée plus haut est, on l'a deviné, la période-clé de l'organisation des stages de volontariat dans une Région. Elle rassemble en septembre dans chaque région les volontaires venus des autres régions. Elle commence par l'apprentissage de la rédaction d'un C.V.sur ordinateur. Ensuite, les volontaires prennent connaissance des postes de stages que la Région leur propose, ce qui leur permet d'en choisir un certain nombre à propos desquels ils pourront avoir un entretien « d'embauche » avec les tuteurs responsables. Les postes et les volontaires sont en nombre égal., et à la suite des entretiens chaque volontaire et chaque tuteur établit un ordre de préférence de ses interlocuteurs ce qui permet in fine de concilier les intérêts des uns et des autres et de conclure un maximum de contrats par consentement mutuel.
( Pour un exposé plus technique et plus détaillé,
voir ViR#7 Orientation comparative )

Au bout de 6 mois de stage, chaque stagiaire rédige un rapport de stage en collaboration avec son tuteur. Il peut y joindre une demande de prolongation de 3mois pour terminer l'année « scolaire » à son poste. Il obtient un brevet de volontaire interrégional

Suite: l'Organisation Régionale du Volontariat

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.