Billet de blog 11 févr. 2020

Consultation sur la charte de participation: de la place pour tout le monde

Dans le cadre de la mission du groupe Communautés de repenser le participatif, nous vous proposons d’améliorer la charte de participation ensemble. Voici le second volet d’une série de billets pour recueillir vos avis, avant la ré-écriture de la charte. Aujourd’hui nous parlons inclusion.

Ana Ferrer
Equipe Modération
Journaliste à Mediapart

Une des valeurs que porte Mediapart dans ses colonnes est l’inclusion. Qu’est ce que l’inclusion ? Contrairement à l’intégration, il ne s’agit pas de demander à une minorité de se rapprocher le plus possible de la norme acceptée pour être intégrée.
Dans un espace inclusif, tout le monde trouve sa place, tout le monde est “normal”.
Peu importe le sexe, l’origine sociale, la couleur de peau, l’orientation sexuelle, l’état de santé, nous faisons tous partie du même environnement et c’est à cet environnement de s’ouvrir à tous. Il en va de notre responsabilité comme site participatif, mais aussi de la responsabilité de chaque abonné-e.
Revenons à nos moutons, et aux espaces participatifs du site.
Malgré les principes et les belles idées, la majorité des personnes qui s’expriment haut et fort ici sont des hommes. Même constat dans les commentaires du New York Times.
C’est une situation qui se répète dans les espaces publics virtuels : Internet reprend les codes du monde extérieur et en reproduit les inégalités. Un rapport de pouvoir se met en place, pouvoir exercé par les hommes en majorité comme l’explique cette étude sur le harcèlement en ligne.
Pourquoi les femmes s’expriment moins sur le site ? Sabrina Kassa, co-responsable du Club, fait le même bilan ici. même si elle constate une amélioration du côté des contributions du Club. 
En 2018, un rapport du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes précise que 73% des femmes ont déjà été victime de violence en ligne, ce qui expliquent qu’elles préfèrent utiliser des pseudos et participer de façon moins visible.
Sur le site nous observons des phénomènes récurrents selon les thèmes abordés dans l'article. Quand le sujet concernent les femmes, les violences sexuelles, les violences sexistes, les minorités, les questions de genre, de sexe, déjà il y a peu de réactions, et quand il y a ce sont des hommes qui s'expriment en majorité. Cerise sur le gâteau, on peut lire un peu de mansplaining à l'occasion (quand un homme explique avec condescendance à une femme un sujet qu'elle maitrise ou qui la concerne directement).
Mais l’inclusion concerne également les situations de handicap, par exemple, nous avons reçu des témoignages de personnes dyslexiques n’osant pas poster de commentaires par peur des moqueries.
Ce billet s’adresse à toutes ces personnes qui ne se sentent pas assez à l’aise pour participer.
Quelles sont les causes de ce silence ? et surtout comment y remédier ?
Laissez en commentaire vos témoignages et vos suggestions pour un espace plus accueillant pour toutes et tous.
Les règles de participation pour les commentaires sous ce billet :
1 commentaire = 1 idée
1 vote = 1 recommandé
Il n’y a pas de mauvaise idée
Respect de la parole de l’autre : pas d’insulte, d’invective
Pour faciliter la consultation des idées, les commentaires qui ne traitent pas du sujet seront dépubliés.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema