El Tolo, représentant de la tradition du chant de Jerez

Le chanteur El Tolo sera à Paris les 9 et 10 décembre prochains pour deux concerts exceptionnels.

El Tolo lors du spectacle de Maria del Mar Moreno De Cal Viva © Paul Evrard El Tolo lors du spectacle de Maria del Mar Moreno De Cal Viva © Paul Evrard
Il y a un peu plus d'un an, à la salle Ravel de Levallois, nous avions pu admirer la danseuse Maria del Mar Moreno dans son spectacle De Cal viva en hommage aux femmes de sa famille qui l'ont faite battante et révoltée. Pour ce faire elle était entourée de son vieux complice Antonio Malena, gigantesque chanteur, porteur de toute la tradition du cante jerezano. A ses côtés, un jeune chanteur quarantenaire, l'âge exact où l'on atteint la maturité en chant, Antonio Peña Carpio, dit El Tolo. Lui aussi de Jerez, il appartient à la dynastie des Carpio qui hante le barrio San Miguel. Il avait réussi, lors de ces deux soirs, à faire jeu égal avec le maestro Antonio Malena.

La peña Flamenco en France, conquise par sa prestation, l'invite pour deux soirs, les 9 et 10 décembre prochains, pour un concert acoustique. Il sera accompagné par Malena hijo. C'est une occasion unique de découvrir, dans l'intimité de cette peña, sans égale en France, un chanteur de mucho arte, qui n'est pas un adepte des concessions.

Si vous recherchez pour cette fin de semaine un concert où s'exprime une musique de l'âme, douloureuse, joyeuse et chaleureuse, foncez au 33 rue des Vignoles. En ces temps incertains, ce sera une catharsis bienvenue.

Et la critique de Murielle Timsit concernant le disque de El Tolo, Tolo que siento
http://www.flamenco-culture.com/article.html?category=2&rubrique=7&id=371

Vendredi et Samedi 8 et 9 décembre à 20h30 au 33 rue des Vignoles Paris Xxe. Renseignements sur le site de http://www.flamencoenfrance.fr/

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.