Antonia Fudez
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Ritmos latinos

Suivi par 43 abonnés

Billet de blog 14 nov. 2019

"ADELA"

Les 15 et 16 novembre, la bailaora Adela Campallo illuminera la scène de la salle Ravel à Levallois avec son spectacle "Adela".

Antonia Fudez
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Adela Campallo © Nathalie Goux

Sévillane, Adela Campallano l'est jusqu'au bout des pieds. Elle incarne ce charme indéfinissable ce que d'aucuns appellent la grâce andalouse, qui n'est ni plus ni moins que la grâce sévillane. Séville a une couleur et une légèreté incomparables, où se mêlent les odeurs de jasmin et fleurs d'oranger. Tout y devient aérien. Ce n'est pas la rage de Triana, la voisine de l'autre côté du pont, ce n'est pas la passion de Jerez, ni l'humour et le compàs infernal de Cadix. C'est juste le vol des tourterelles au-dessus de la Maestranza dans un moment magique. Et Adela, artiste emblématique de la capitale andalouse, danse cette magie. Ses maîtres sont Manolo Marin et Jose Galvan, autant dire la quintessence du baile sévillan.

Fidéle à sa ville et à sa famille, elle est entourée de ses proches, tous Sévillans, à l'exception d'un seul. A la guitare, David Vargas, pilier de la compagnie d'Adela depuis ses débuts. Il a été l'élève de Manolo Franco et Rafael Riqueni. Le second guitariste est le frère de la bailaora, Juan Campallo, initié par son frère aîné Mariano. Dès l'âge de 14 ans, il accompagne la danse. Au chant, Javier Rivera à la voix profonde qui soutient sans faille le baile. Et pour compléter cette distribution de haut niveau, un nouveau venu, âgé de tout juste 22 ans, Juanfran Carrasco, originaire de Badajoz. Il prend des cours avec Miguel de Tena et Esther Merino, les représentants du cante extremeño, et peaufine sa formation à la Fondation Cristina Heeren de Séville grâce à une bourse.

Elle vient à Paris présenter son spectacle "Adela". Tous les ingrédients sont réunis pour que ces deux soirées flamencas soient exceptionnelles. Venez nombreuses et nombreux.

Salle Ravel
33 rue Gabriel-Péri 92300 Levallois-Perret

Renseignements
https://www.flamencoenfrance.fr/

Réservations
www.ville-levallois.fr (e-billetterie)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon