La Corse invite la Colombie au festival Kulturarte

Du 12 au 15 mai, la rive sud d’Ajaccio accueillera la quatrième édition du festival Kulturarte, dédiée cette année à la Colombie.

Du 12 au 15 mai, la rive sud d’Ajaccio accueillera la quatrième édition du festival Kulturarte.

Particularité du festival : il dédie chaque édition à un pays pour le présenter sous toutes ses facettes : arts, culture, civilisation, cuisine, rencontres, spectacles, photos, documentaires et musique bien entendu.

Après Cuba, le Sénégal et l’Irlande, c’est au tour de la Colombie!
Quoi de mieux qu’un pays aussi riche culturellement, ce pont entre l’Amérique latine et centrale composé d’un brassage ethnique d'afro, d'andins et d'européens. Un vrai pays de métissage (plus de 80% de la population l’est) et d'une richesse culturelle et musicale sans pareil.

© KULTURARTE Festival

Ce festival fait main, porté par Hughes Evrard, est organisé principalement par des bénévoles. Il se veut à la portée de tous : les journées seront rythmées d’ateliers pour enfants, d’expositions photos, de projections de films et ponctuées par des concerts en soirée.

"Que Pasa Colombia", ce webdocumentaire co-réalisé avec Olivier Hoffschir, déjà évoqué ici, sera d’ailleurs projeté dans le cadre du festival, auquel nous assisterons pour un échange avec le public après la projection.

Bande annonce du webdocumentaire © Que Pasa Colombia

 © Olivier Hoffschir © Olivier Hoffschir

Olivier Hoffschir, encore lui, exposera aussi ses photos prises pendant notre voyage et notre tournage en Colombie. Instantanés de la vie quotidienne et scènes musicales seront de mise.

Côté musique, ce sera aussi hétéroclite que ce pays a à offrir.
On retrouvera Che Sudaka, groupe de cumbia rock et ska originaire de Colombie et d’Argentine, Salsa Na’ Ma, formation de 12 salseros d’Ajaccio et Antonio Rivas, joueur de Vallenato, cette musique traditionnelle colombienne emportée par l'accordéon. Palenke Soultribe et Marimba y Chirimía conclueront les deux grandes soirées du week-end.

Samedi 14 mai à 21h : Palenke Soultribe
Trio de musique électronique mêlant électro et musique traditionnelle afro-colombienne. Initialement formé en Colombie, mais maintenant basé à Los Angeles, Palenke Soultribe propulse une musique électronique énergique avec des lignes de basse et des arpèges synthétisées. Le spectacle est aussi visuel que musical, de quoi emporter le public présent.

Dimanche 15 mai à 21h : Marimba y Chirimía
Collectif de musiciens colombiens qui souhaite faire connaître la chirimía, cette musique peu représentée en Europe. La chirimía est issue de la côte pacifique nord colombienne, région afro-colombienne où les percussions sont reines. Lʼorigine africaine se retrouve autant dans les rythmes, le tumbao, le chant, ainsi que dans le recours à des instruments traditionnels, comme les tambours ou encore la Marimba de Chonta, héritage direct du balafon. Ce sera dansant, c’est certain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.