LA MACRONIE VEUT TUER L'HÔPITAL PUBLIC

Il y a à peine quelques heures, 2 millions d'euros de plus ont été votés par la majorité LREM et leurs affidés à l'Assemblée nationale, pour préserver le train de vie du couple Macron et de sa cour en 2020. L'addition globale s'élève à 105,3 millions d'euros.

Au moment même, où un jeune étudiant pauvre décidait avec un terrible courage, un courage si fort, un courage dont aucun des courtisans macroniens ne pourrait être intrinsèquememt capable, de s'immoler à Lyon devant le CROUS, ne trouvant d'autre moyen que la mort possible pour tenter de vivre mieux.

La précarité sociale imposée par les politiques publiques mises en œuvre par la Macronie, votée aveuglement par elle à l'Assemblée nationale, imprègne nos vies, casse toute envie d'imaginaire, interdit de penser à la marge.
Un vote sans état d'âme. Sans sciller.

Cette majorité bourgeoise, hors de la réalité, sans sentiment, sans respect, nous impose la misère quasiment pareilles à ces vagues d'assaut de nos ancêtres ici et des colonies, poussés hors des tranchées, sans regard pour la vie.
Sans aucun respect pour la mort non plus, ou la mutilation.

Des âmes vides.

Le programme de Macron et de son monde reprend le programme de Fillon en 2017, murmuré à son oreille droite, alors, par l'ex-patron d'une multinationale française de santé privée.

La méthode est éprouvée. Elle a déjà fonctionné au Chili, par exemple, où l'accès privatisé aux soins est impossible à la masse, réduit aux seulEs possédanTEs.

En d'autres termes: Attrition des services hospitaliers publics, de soins ou d'aide directe aux malades, éreintement des soignanTEs, irrespect pour les patientEs et leurs proches, mise en charpie du système existant, entraînant une lassitude des malades donc un détachement las, épuisé, de l'importance vitale du bien commun.

Ainsi, en atrophiant le service public hospitalier, en affaiblissant ses moyens techniques et en dénigrant les savoirs-faire de ses professionnellEs, Macron et son monde lâchent en pâture aux fonds de pension étrangers et aux actionnaires des groupes privés déjà à l'affût, un des biens inaliénables de l'humanité :
la santé pour touTEs.

Act Up-Paris dénonce ce hold up sur notre bien commun.

Act Up-Paris dénonce la cynique complicité des membres de ce gouvernement bourgeois, réactionnaire et xénophobe dont Agnès Buzyn.
En trahissant son serment d'Hippocrate, elle salit le travail remarquable des soignanTEs des hôpitaux publics de l'ensemble des territoires, notamment des personnels de l'AP/HP.

Act Up-Paris exige en concertation avec les services concernés, le financement plein et entier pour atteindre la plus haute qualité de soins des hôpitaux publics et une embauche de personnel à la hauteur de la tâche dont ils.elles ont la responsabilité face aux patientEs, en toute dignité.

Nos vies valent plus que le petit théâtre élyséen et de ses courtisanEs.

Cette époque politique est déjà inscrite dans l'histoire comme un des moments intenses de résistance contre la mise en danger de nos vies.

COLÈRE = ACTION

Act Up-Paris est une association de lutte contre le VIH-sida et de défense des minorités, rejoignez-nous !

macron-philippe-buzyn

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.