Billet de blog 3 avr. 2020

Après le refus du Conseil d'Etat, un appel à témoignage sur les pénuries

COVID-19 : face au refus du Conseil d'Etat d'ordonner au Premier ministre de réquisitionner l'industire, la coalition lance un appel aux témoins et aux lanceurs d'alerte pour documenter la pénurie de matériels médicaux.

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Act  Up-Paris

Association de Défense des Libertés Constitutionnelles (ADELICO)

Collectif Inter-Hôpitaux

Collectif Inter-Urgences

Syndicat CNI - Coordination nationale infirmière / interprofessionnelle 

Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament

AIDES

COVID 19 : FACE AU REFUS DU CONSEIL D’ETAT D’ORDONNER AU PREMIER MINISTRE DE REQUISITIONNER L’INDUSTRIE, LA COALITION LANCE UN APPEL AUX TEMOINS ET AUX LANCEURS D’ALERTE POUR DOCUMENTER LA PÉNURIE DE MATERIELS MEDICAUX

Le Conseil d’Etat nous a communiqué le jeudi 2 avril 2020 sa décision de rejeter la requête en « référé mesures utiles » que nos associations avaient conjointement déposée le lundi 30 mars.

Nous constations par cette requête que le matériel essentiel manque aujourd’hui pour lutter contre le Covid-19 : masques et protections individuelles, tests de dépistages, équipements, médicaments indispensables pour assurer la prise en charge de chaque malade, y compris des médicaments de réanimation et de soins palliatifs nécessaires pour assurer la dignité des personnes. Ces pénuries affectent également les autres malades, y compris dans les services de soins palliatifs.

Notre requête  demandait au Conseil d’Etat qu’il enjoigne au Premier ministre de prendre d’urgence des mesures de réquisitions de moyens de production, notamment en réaction au manque d’effectivité des mesures pour l’instant mises en œuvre par le gouvernement.

Mais, alors qu’il en a le pouvoir, le Conseil d’Etat a refusé de remettre en cause la gestion du COVID-19 par le gouvernement.

Il a considéré que les éléments qui étaient apportés par la coalition n’étaient pas suffisants à démontrer une insuffisance des approvisionnements.

Il a notamment estimé que les annonces de commandes à l’étranger pour la fin de l’année 2020 faites par le Président de la République le 31 mars rendaient caduques les craintes sur les pénuries actuelles de masques, alors même que les faits semblent aujourd’hui démontrer le contraire puisque les pays producteurs ont des difficultés à fabriquer, et que la compétition internationale se révèle féroce entre les acheteurs.

Il a également jugé que les annonces de consortium industriel concernant les respirateurs suffisaient à éteindre les critiques, alors même que le niveau de production ne sera pas atteint avant trois semaines et qu’aucun des autres matériels indispensables (blouses, masques, pousse-seringues, etc.) ne sera couvert.

Il a enfin évité de répondre sur les importantes atteinte au droit fondamental à la dignité humaine qui sont de plus en plus nombreuses et manifestes, alors que les soignants se retrouvent chaque jour un peu plus dépourvus des matériels et médicaments nécessaires pour  traiter correctement les malades – ceux du Covid-19, mais aussi tous les autres, et face à des choix éthiques insupportables.

La coalition prend acte de la décision de refus du Conseil d’Etat.

Alors que tous les professionnels de la santé participants connaissent la gravité de la situation et l’insuffisance manifeste des mesures du gouvernement, elle est déterminée à apporter les preuves et témoignages “précis” des carences. En conséquence, afin de déposer de nouvelles requêtes au fur et à mesure que les pénuries se multiplieront,  la coalition en appelle tous les soignants, acteurs de la santé publique, malades, ou simples citoyens et lanceurs d’alerte, qui ont eu à connaître des faits très récents de pénurie se rapportant à l’épidémie de Covid-19 et qui peuvent en apporter un témoignage susceptible d’être produit en justice, que ce soit sur la base de faits circonstanciés, de documents, de données, à nous faire parvenir ces informations..

A cette fin, la coalition a créé une adresse mail dédiée à ce recueil : temoignage.penuries.covid19@gmail.com

Elle pourra ainsi continuer à agir et préparer de nouvelles actions dans les jours et les semaines qui viennent.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d'un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — Littérature
Éric Vuillard : « La narration politique, c’est de la mauvaise littérature »
Dans son dernier récit, « Une sortie honorable », l'écrivain aborde la guerre d’Indochine, largement reléguée dans la mémoire nationale, et le cadre politique et financier qui l’a soutenue. Entretien sur la politique, l’histoire et la littérature.
par Joseph Confavreux, Ellen Salvi et Lise Wajeman
Journal
« L’esprit critique » : autour des ouvrages d’Éric Vuillard, Joshua Cohen et Julia Deck
Notre émission culturelle hebdomadaire débat du récit « Une sortie honorable », d’Éric Vuillard, de celui intitulé « Les Nétanyahou », de Joshua Cohen et du roman « Monument national », de Julia Deck.
par Joseph Confavreux
Journal
La faim, seule certitude dans le chaos afghan
Au sixième mois de leur prise du pouvoir, les talibans hésitent entre davantage de répression et une très relative modération. Sur la scène internationale, ils n’ont marqué aucun point. À l’intérieur, la famine menace toutes les provinces.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005