Billet de blog 26 sept. 2022

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Un livre sur les politiques du médicament « édifiant, qui oblige à se réveiller »

Trois semaines après sa sortie, "Combien coûtent nos vies ?" s’inscrit dans le paysage des essais et du débat politique en santé.

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué de presse – 26 septembre 2022

OTMeds (Observatoire de la Transparence dans les Politiques du médicament)

Trois semaines après sa sortie, Combien coûtent nos vies ?1 s’inscrit dans le paysage des essais et du débat politique en santé.

La pandémie a fait ressortir l’urgence de poser cette thématique, comme l’indiquait Pauline Londeix, co-autrice, dans une enquête2 de Télérama sur la relocalisation de la production de paracétamol fin août : « Il aura fallu cette pandémie pour faire émerger le sujet sur les scènes médiatique et politique ». Cependant, malgré l’urgence à repenser ces questions (comme cela a été rappelé par les auteurs dans une tribune dans le quotidien Le Monde début septembre3), le débat en santé n’a pas réellement eu lieu pendant la campagne électorale. Pourtant, les besoins de compréhension et de connaissances des problématiques du secteur pharmaceutique sur cette thématique restent immenses, et l’ouvrage vise à y répondre.

La philosophe Cynthia Fleury parle dans L'Humanité4 d’une « enquête sur les politiques du médicament édifiante (…) obligeant à se réveiller, et ce d’autant plus en contexte épidémique. ». Combien coûtent nos vies ? offre des clés de lecture et d’analyse indispensables pour comprendre l’actualité en santé, marquée chaque semaine par des événements qui impliquent de bien connaître la chaine du médicament. Pour la journaliste Salomé Saqué, qui a interviewé5 les deux auteurs dans une émission spéciale pour Blast, ce livre est « édifiant, vraiment d'utilité publique ». Comme le rappelle Pauline Londeix, co-autrice, dans un entretien-portrait6 avec François Ruffin, mais aussi sur TV5 Monde7, l’objectif du livre est de « lancer des pistes, en faisant se rencontrer différentes disciplines pour briser des angles-morts, et ainsi, amener le lecteur à se poser des questions. ».

La chronique8 de l’essai publiée fin août dans Le Figaro, indique que le livre est « utile pour éclairer notre lanterne de citoyen », mais qu’il « pourrait aussi se révéler une source d'inspiration bien utile aux citoyens. ». C’est dans cet esprit que le livre a été présenté à l’Assemblée nationale, le mardi 6 septembre, en présence de parlementaires dont Caroline Fiat, vice-présidente de l’Assemblée, ainsi qu’à des membres du Sénat, dont la sénatrice Laurence Cohen. A quelques jours du lancement des débats sur le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le livre propose en effet des pistes pour faire face aux dysfonctionnements du modèle actuel qui prévalent dans le secteur pharmaceutique : angles morts de la recherche qui néglige des besoins essentiels en santé, pénuries qui compromettent la prise en charge de malades, explosion des prix qui menace notre système solidaire. Le livre suscite de très nombreux intérêts de la part de dirigeants de pays francophones et représentants de la société civile.

Preuve de son impact, le syndicat des multinationales du médicament en France, le Leem, a publié dès le 6 septembre un communiqué spécial sur l’ouvrage9 cherchant à discréditer son contenu et garder la main sur le débat. Car en décrivant des modèles existants et pragmatiques permettant à la puissance publique de reprendre la main sur la chaine du médicament, Combien coûtent nos vies ? entend contribuer à un débat indispensable pour mieux défendre le droit fondamental à la santé.

1 https://www.lisez.com/livre-grand-format/combien-coutent-nos-vies-enquete-sur-les-politiques-du-medicament/9782264081117

2 https://www.telerama.fr/debats-reportages/penurie-de-paracetamol-il-aura-fallu-la-pandemie-pour-faire-emerger-ce-probleme-structurel-7011429.php

3 https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/09/05/l-etat-doit-reprendre-la-main-sur-les-politiques-du-medicament-nos-vies-en-dependent_6140259_3232.html

4 https://www.humanite.fr/en-debat/la-chronique-de-cynthia-fleury/les-medicaments-essentiels-764587

5 https://www.blast-info.fr/emissions/2022/les-dessous-de-lodieux-business-de-lindustrie-pharmaceutique-kKIhJb1LQr2iCzhsj0TYCA?fbclid=IwAR2nvzC6r1RyZ6BtRa1wpP3XALqN3OC15K9wjSuA9OWMCGGxfTmGrW3bmhE

6 https://www.youtube.com/watch?v=dl9w0JKax6s

7 https://information.tv5monde.com/video/covid-19-comment-la-crise-sanitaire-t-elle-influence-les-prix-des-medicaments-dans-le-monde

8 https://www.lefigaro.fr/sciences/comprendre-enfin-les-politiques-de-sante-20220828

9 https://www.leem.org/presse/statement-du-leem-en-reponse-au-livre-de-pauline-londeix-et-jerome-martin-combien-coutent

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La campagne interne de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Migrations
Un Syrien menacé d’expulsion, victime d’un engrenage infernal
Mediapart a rencontré un Syrien de 22 ans enfermé en rétention près de Roissy. Alors que les relations diplomatiques sont rompues avec le régime Assad, des contacts ont été pris en vue de son renvoi, d’après nos informations. Son « obligation de quitter le territoire français » a été validée par la justice. 
par Céline Martelet
Journal
Corruption : le géant Airbus accepte de nouveau de payer pour éviter des procès
Affaire Sarkozy-Kadhafi, Kazakhgate : le groupe d’aéronautique échappe à toute poursuite grâce au paiement d’une amende de 15,8 millions d’euros, selon un accord trouvé avec le Parquet national financier. Des associations anticorruption dénoncent les abus de la justice négociée à la française.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal
À Bruxelles, la France protège la finance contre le devoir de vigilance
Dans une note confidentielle, la France supprime toute référence au secteur financier dans la définition de la « chaîne d’activités » couverte par le devoir de vigilance dans la directive européenne en préparation. Bercy dément vouloir exonérer les banques. Le Conseil européen a finalement adopté un texte de compromis. 
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP