Billet de blog 20 oct. 2021

Appel pour des forêts vivantes, attention aux pseudos compensations !

De la vie à la mort, les forêts françaises sont menacées. À ce fléau, s'ajoute l'artificialisation des sols qui ampute des espaces et dont les compensations n'en sont pas vraiment à l'image du projet de contournement ouest de Strasbourg (GCO), imposé par l'État en 2018 et dont la fin des travaux est annoncée pour la fin 2021.

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mise à jour le 21 octobre 2021 à 9h43

Le GCO s'est plus de 30 hectares de forêts massacrées à Kolbsheim et Vendenheim © GCO NON MERCI

L’industrialisation de l’exploitation de nos forêts est un problématique pas non seulement franco-française, mais mondiale. De la vie à la mort, les forêts françaises sont menacées. « À ce phénomène, n’oublions pas qu’il y a aussi les destructions au profit de projets artificialisant les sols comme l’est le GCO » introduit GCO non merci, collectif alsacien pour les mobilités douces et alternatives, opposé à l'autoroute à péage de Vinci à l'ouest de Strasbourg.


Ce weekend des 16 et 17 octobre 2021, ont lieu les premières actions pour la défense des forêts vivantes, contre leur industrialisation à l’appel de plusieurs organisations. Le collectif évoque les arbres perdus à Kolbsheim et Vendenheim.

LE GCO : DE LA VIE A LA MORT…

Ainsi, l’autoroute à péage de Vinci, imposée par l’État en septembre 2018, a amputé deux espaces boisés à Kolbsheim et Vendenheim sur des zones où la forêt était ancienne avec des variétés d’arbres diverses. Dans les pseudos compensations, le groupe Vinci a financé des plantations d’arbres réfléchis dans une optique industrielle de récolte. C’est-à-dire que le projet du GCO a détruit deux espaces centenaires et tout ce que cela implique en les détruisant pour des replantations non pérennes. Voilà la réalité de compensations qui n’en sont pas vraiment.

Pour exemple, GCO non merci nous renvoie vers un article des DNA paru en 2019 où Arcos, concessionnaire de l'autoroute, filiale de Vinci, se vante de financer la plantation de 700 arbres sur une parcelle de 48 hectares dans la commune d’Osthouse, à une vingtaine de kilomètres au sud de Strasbourg, pour « compenser » la destruction des forêts sur le tracé du GCO. Des arbres qui seront destinés à du « bois d’oeuvre d’ici quelques années » – est-il précisé dans l’article.
Nous sommes donc bien en présence d’un élevage d’arbres dont le but n’est pas de compenser de façon pérenne la disparition des espaces boisés de Kolbsheim et Vendenheim. Aucune garantie qu'une fois le bois d'oeuvre mis à disposition, entrainera la plantation d'autres arbres.

LES COMPENSATIONS D'UNE FORET NE REMPLACENT PAS CE QU'UN PROJET DETRUIT ! 

La réalité vécue sur le projet du GCO à Strasbourg se répète sur d'autres et s'additionne à la logique industrielle prônée par des sociétés sur la gestion de nos forêts, souvent les mêmes que l'on retrouve directement ou pas, dans les replantations d'arbres liées à des compensations qui n'en sont pas vraiment. Un espace boisé, parfois plusieurs fois centenaire et varié, détruit par un projet d'aménagement, n'est jamais compensé de façon désintéressée. Ainsi, l'industrialisation de nos forêts détruit en partie son rôle essentiel dans notre écosystème, notamment dans la captation du CO2.

#PourDesForetVivantes
#stopindustrialisation

– DE LA VIE A LA MORT… AME SENSIBLE, S’ABSTENIR :
Appel pour des forêts vivantes, attention aux pseudos compensations !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie