Billet de blog 28 janv. 2022

GCO : Saucissonner l’info pour faire un bilan, à qui profite le crime ?

« Régler le problème » de l’A35, cette autoroute qui traverse l’Alsace et qui est quotidiennement empruntée en semaine par près de 180 000 véhicules /jour dont environ 20 000 poids lourds, dans la traversée de Strasbourg, avec la taxe poids lourds à venir ou encore la navette ferroviaire entre l'Eurométropole nord et le port autonome de Strasbourg, on peut se demander à quoi va servir GCO ? !!

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ici, les données dans le chapô sont celles d'une situation normale avant la mise en service de l'A355 de contournement ouest de Strasbourg.

L'art de manipuler l'opinion publique avec un titre qui laisse entendre que « ça y est, le GCO atteint ses objectifs ». Or, ce n'est pas la stricte vérité par un tour de passe-passe qui consiste à saucissonner l'information.

Dans un autre article sur France Bleu, le titre évoque un trafic automobile timide sur l'A355 dans lequel Vinci reconnait que celui-ci est loin d'atteindre les objectifs, argumentant différents causes, tout en ne voulant pas donner de chiffres précis.

La réalité, un mois après l'ouverture de l'A355 :

  1. Ils estiment qu'un tier du trafic poids lourds passe par le contournement en avançant un nombre de 5 500 camions. 10 500 continueraient donc à emprunter la M35 (ex-A35) dans la traversée de l'agglomération strasbourgeoise. Or, vu que Vinci ne souhaite pas communiquer pour le moment, le nombre de véhicules passant par le péage d'Ittenheim, les données que l'on nous donne sont théoriques.
  2. Il y a un faux semblant d'amélioration des conditions de circulation sur la M35. Tirer un bilan objectif dans le contexte de ce début d'année n'a pas de sens et désinforme l'opinion publique.
  3. Les différents témoignages ci et là montre que le trafic camions, en dehors du réseau autoroutier, notamment dans le Kochersberg, reste important « dans nos villages, bien au contraire ! »

« Une fabrique de l'info qui dérange »

La réalité en cette fin janvier 2022 est loin de démontrer une amélioration chiffré des conditions de circulation sur l’agglomération strasbourgeoise. Eu voulant faire un bilan un mois après l’ouverture de l’autoroute de Vinci, les médias fabriquent des titres qui laissent entendre que le GCO est utile, en oubliant d’être objectif. Il n’y a aucune donnée qui permet d’attester ou infirmer les propos. Tout ce que l’on a ce sont des ressentis. Or, trois éléments du contexte entre fin décembre 2021 et cette fin janvier sont omis dans la presse :

  • le contexte sanitaire liée au covid 19 et l’explosion des contaminations et des cas-contacts retenant des milliers de personnes chez elles ;
  • le télétravail obligatoire ;
  • enfin, la période des fêtes de fin d’année où beaucoup de salariés ont été en congés.

 N'oublions pas non plus que le contentieux juridique n'est pas épuisé entre les opposants, l'Etat et Vinci. Les prochains pourraient nous révéler encore bien des surprises.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier