Les « mauvaises herbes » sont-elles vraiment mauvaises ? (3)

lorsque nous nous promenons dans la campagne nous rencontrons de nombreuses plantes sauvages le long des chemins, que nous admirons ou apprécions. Cependant, quand nous les croisons dans nos jardins ou potagers, nous les traitons de « mauvaises herbes » et les combattons parfois violemment.

J'ai partagé sur cette édition dans une série de billets le mémoire de formation de guide nature de mon neveu Julien sur Le Jardin Naturel (voir le dernier billet de cette série ici)

Je me propose de vous faire connaître le travail de Delpierre Geneviève au terme de sa formation de Guide Nature des Collines (Session 2015-2016), dont le travail sur "Les Mauvaises Herbes" est complémentaire de celui de Julien.

billets précédents : (1) (2) 

-_-_-_-_-_-

Au sortir du bois (cf le second billet) Geneviève nous emmène à travers champs sur un petit sentier,

plus étroit que le précédent et plus abîmé par les écoulements d'eau. Attention aux glissades, soyez vigilants !

Reprenons notre ascension entre les deux prairies

 © Nathalie Barbieux © Nathalie Barbieux
Arrêtons-nous en pleine ascension pour nous intéresser à :

Oseille des prés - Rumex acetosa

 © By H. Zell - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11027507 © By H. Zell - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11027507

tableau-oseille-des-pres-1

Chiendent - Elymus repens

 © By Rasbak - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=170853 © By Rasbak - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=170853

tableau-chiendent

Pissenlit - Taraxacum officinale

 © By Jost Jahn - (www.jostjahn.de) - own work by Jost Jahn (taken from de.wp), CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=597094 © By Jost Jahn - (www.jostjahn.de) - own work by Jost Jahn (taken from de.wp), CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=597094

tableau-pissenlit

Cardamine des prés - Cardamine pratensis

 © Andreas Eichler, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=32198547 © Andreas Eichler, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=32198547

tableau-cardamine-des-pres

Trèfle des prés- Trifolium pratense

Qwert1234 - Qwert1234's file, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=24938033 Qwert1234 - Qwert1234's file, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=24938033

tableau-trefle-des-pres

Poursuivons sur ce sentier jusqu’au « croisement »

Faisons une petite pause pour reprendre notre souffle après cette petite montée ! Nous sommes ici au point culminant du village et ... de notre promenade !

Nous pouvons admirer sur notre gauche une très belle haie sauvage composée de diverses essences, permettant ainsi à la faune et à la flore de trouver gite et couvert.

Voyez aussi le lierre qui grimpe sur les arbres, à la recherche de lumière. Contrairement à la croyance populaire, il est avéré que le lierre n'est pas un parasite de l’arbre : il n'absorbe en effet aucun élément nutritif par ses crampons. Au contraire, il est un isolant thermique très efficace pour l'arbre qui lui sert uniquement de support : le lierre a besoin de lui pour atteindre la lumière du soleil et développer des rameaux fertiles

Il est aussi isolant pour les bâtiments sur lesquels il se développe

Lierre - Hedera helix

 © H. Zell - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10327037 © H. Zell - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10327037

tableau-lierre

information confidentielle :

Notre amie La Hulotte (le journal le plus lu dans les terriers) a consacré son dernier numéro ... au Lierre. Avec ce lien, chanceux comme vous l'êtes, vous pourrez accéder à des extraits de cette petite merveille.

Pour quelle raison le Lierre adore-t-il le Merle et déteste-t-il le Pigeon ramier ?

Tout le monde sait que le Lierre peut monter dans un arbre — mais peut-il en redescendre ? *

Le Lierre "bourreau des arbres" : info ou intox ?

Bébé-Lierre traîne parfois 30 longues années en forêt, sans jamais réussir à grimper dans un arbre :

qu'est-ce qui l'en empêche ?

-_-_-_-_-_-

Dans le prochain billet nous suivrons les pas de nos ancêtres les gaulois les romains en nous engageant sur un autre petit chemin, une ancienne voie secondaire romaine, appelée « diverticulum »

n.b. : Sauf si une autre source est spécifiée, les photos ici présentées sont soit des photos libres de droit soit des photos aimablement cédées par Nathalie Barbieux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.