edmey
Quelqu'un d'ordinaire...
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

3 Éditions

Billet de blog 30 juin 2022

Mûr à point !

« … L’union de la terre et du soleil n’eût pas suffi à engendrer le blé. Il y a fallu l’intervention de l’homme, de sa pensée inquiète et de sa volonté patiente… » Extrait d’un poème en prose de Jean Jaurès en 1921, « Le blé ».

edmey
Quelqu'un d'ordinaire...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Paysage © Edmey

Après quelques jours de vacances en montagne mi-juin, reposée, elle avait repris la route vers son plat pays, un voyage qu’elle voyait désormais, avec autant de plaisir que l’envolée artistique et talentueuse des « Plumes de traverse » !

La dentelle givrée du paysage avait fait place à un patchwork bucolique de grandes étendues de champs diversement colorés. De nouveau, le rêve embellissait cette longue route, entraînant son regard sur d’autres sillages et d’autres découvertes ! Carpe diem, se disait-elle ! Il sera toujours temps, après cet incommensurable instant de bonheur, de se replonger dans les mystères et les angoisses de la vie quotidienne.

Afin de sublimer ces lieux, elle pensait à différents tableaux de Vincent Van Gogh ou Claude Monet, univers expressif de champs de blé en campagne, d’arbustes et de cyprès mais encore plus aux écrits poétiques en prose de Jean Jaurès et sa description inattendue des champs de blé félicitant la main et l’esprit de l’homme : « … Et comment, en effet, sans un effort de l’esprit, s’imaginer de façon vivante que cette grande mer des blés qui, depuis des milliers d’années roule ses vagues, se couchant, dorée et chaude en juin, pour redresser en mars son flot verdissant et frais, gonflé encore peu à peu en une magnifique crue d’or, comment s’imaginer que cette grande mer, dont les saisons règlent le flux et le reflux, a sa source lointaine dans l’esprit de l’homme ?... »

Quelques jours après son retour, elle s’engageait alors dans les ornières des blés, ils étaient dans tous leurs états. Ici, encore un peu verts, là jaunes, en voici des nuancés, en voilà des plus blancs ou tout en transparence. Mais, il fallait toujours attendre, ils ne s’égrenaient pas encore … patience !

Champ de blé © Edmey

Tendre, dur ou de force, glabre ou barbu, de printemps ou d’hiver, virant du vert au jaune d’or suivant la saison, le blé est une des céréales la plus cultivée et la plus consommée au monde.

La semence après le tallage et la montaison germe en verte graminée, vient alors le temps de l’épiaison. Au moment suprême de la floraison, deux rangées harmonieuses d’épillets aplatis s’agrippent à la tige. Les épis de blé se dressent alors, magiquement et fièrement, déployant leurs rythmes et leurs nuances de couleurs vers le ciel puis progressivement se courbent sous le poids du grain mûr à point.

Soudain, la graine de forme ovale se sent engoncée dans son enveloppe comme si celle-ci avait rétréci sous les affres des pluies. Plus moyen de se bouger. L’amande farineuse, collée au péricarpe, pleure de douleur et crie son épanouissement. Fruit de la terre, l’épis baisse la tête, happé de nouveau par le sol. Il est vraiment temps de libérer ce grain laiteux ou pâteux et de former des ballots de paille !

Si vous ne l’avez déjà fait au solstice d’été, le jour de la Saint Jean, ne laissez pas passer le 7ème jour du 7ème mois à la 7ème heure, un moment hautement symbolique, pour cueillir vos 7 épis de blé, graines de folie d’une vieille tradition, symbole de prospérité et d’abondance. Elle, tout simplement, le fera pour le charme et l'art du rêve, la beauté du blé et parce que 7 lui rappelle un moment essentiel de sa vie…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine