Ce qui aujourd’hui menace la vérité

Les libertés fondamentales sont en danger au Brésil avec l’arrivée au pouvoir d’une présidence d’extrême droite. En mai 2018, j’avais participé à Rio de Janeiro à un colloque prémonitoire sur la censure. L’occasion de réunir ici plusieurs vidéos de conférences récentes autour des nouvelles censures contemporaines et de la question de la vérité.

Le virtuel, c’est aussi du réel. S’il est exigeant sur la qualité et la profondeur de l’information, un journal participatif à l’instar de Mediapart est une sorte d’université populaire où se partagent, se transmettent et se discutent des savoirs, sur le présent et sur le passé. Loin d’être seulement numérique, cette transmission se traduit par nombre d’interventions auprès des publics les plus variés, en réponse aux sollicitations venues de milieux divers et sans frontières. Interventions que leur captation permet ensuite de rediffuser, dans le même souci d’éducation permanente.

Les quatre vidéos ici réunies en témoignent. Organisé pour le cinquantenaire de Mai 68 avec le soutien de l’Institut Français au Brésil, un colloque sur la censure à l’épreuve du temps, d’hier à aujourd’hui (sa présentation est ici, son programme là), s’est tenu les 3 et 4 mai 2018 à Rio de Janeiro. Invité à y donner une conférence intitulée « Qui menace la vérité ? Presse et censure à l’ère des fake news », j’en ai aussi profité pour rencontrer divers acteurs de la résistance à ce qui se profilait déjà, la victoire électorale de l’extrême droite. Voici la vidéo de cette conférence :

Presse et censure, conférence à Rio, 2018

Quelques mois plus tard, le 15 novembre 2018, un colloque sur « la fabrique des imaginaires » organisé à Lyon (le programme est ici) par le professeur Gregory Lee, directeur de l’Institut d’études transtextuelles et transculturelles (IETT) de l’Université Jean Moulin, m’a incité à prolonger cette réflexion autour du thème suivant : « Droit de savoir, droit au secret ». L’occasion de se demander ce qui, insidieusement, au-delà des répressions brutales ou des régressions flagrantes, menace la liberté de la presse dans le monde, du Brésil à la Chine, en passant par la France. Voici la vidéo de cette autre conférence :

En 2018 toujours, la question de la vérité ou, plutôt, des vérités, de leur production pratique et de la confiance qu’elles recueillent, était au centre des Rencontres de Sophie,  événement philosophique qui se tient chaque année à Nantes (le programme est ici). J’y ai participé, le 24 mars, à un échange sur « la fabrique de la vérité médiatique » avec Daniel Cornu, éminent confrère suisse auteur d’un ouvrage de référence, Journalisme et vérité. En voici la vidéo :

La fabrique de la vérité médiatique, débat à Nantes, 2018

Enfin, le 19 mai 2018, à l’invitation de l’association L’Envolée, j’ai donné une conférence sur « le droit de savoir » à Céret (Pyrénées-Orientales) qui s’efforce de mettre en perspective ce qui fonde la responsabilité politique du journalisme en démocratie. On y retrouvera des thèmes souvent abordés sur ce blog (lire par exemple ici) qui furent au cœur du colloque international organisé en mars 2018 pour les dix ans de Mediapart sur la vérité à l’ère numérique (le retrouver là).

Le droit de savoir, conférence à Céret, 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.