Pourquoi moi candidat avec Unité Populaire - Front du Renversement aux européennes

Pour sortir du cauchemar, la Grèce et son peuple doivent passer à travers les caps Symplégades de SYRIZA et de Nouvelle Démocratie, partis qui souhaitent poursuivre leur fête de pouvoir en se nourrissant des ruines du pays et des souffrances endurées par le peuple. Cette voie doit d'ailleurs se détourner au plus loin du Léviathan du fascisme, embusqué pour avaler le navire avec tout son équipage.

Pourquoi je suis candidat avec Unité Populaire - Front pour le Renversement aux élections européennes

https://www.facebook.com/manolis.kozadinos.lae

https://www.twitter.com/kosadinos

Ελληνικά

In English

Cher-e-s ami-e-s,

Lae 26 mai, nous sommes invités, comme dans tous les pays del'UE à voter pour les représentants de la Grèce au Parlement européen.
Cette confrontation électorale a lieu à un moment critique pour le cours du monde et de l'Europe en particulier. De chaque côté, des nuages ​​menacent les libertés politiques, les droits sociaux, la paix et la durabilité de notre écosystème. Le capitalisme néolibéral, dans une crise durable au cours des dix dernières années, ne s'embarrasse plus du respect des garanties démocratiques élémentaires. L'expérience française de la répression brutale du mouvement populaire par le gouvernement Macron confirme ce constat.

En Grèce, la trahison de la volonté populaire par le gouvernement SYRIZA / Tsipras a laissé ouverte la voie à la ruine et l'asservissement de notre pays et à la perpétuation des souffrances de notre peuple. L’amélioration marginale de certains indicateurs macroéconomiques ne peut masquer la pérennisation de la pauvreté et de la précarité, l'approfondissement des inégalités, l’exil quasi forcé de la jeune génération, la dégradation de l’Éducation, de la Santé et la protection civile, la braderie de notre patrimoine commun. Tou-te-s les Grec-que-s non privilégiés font l'expérience de ces faits dans leur vie quotidienne.

En même temps, la collusion contre nature de Tsipras avec Trump, Netanyahu, Sissi et Macron a non seulement traîné dans la boue l'honneur de notre peuple et de la Gauche, mais laisse notre pays exposé au risque d'une guerre dans la région.

La prolongation et l'expansion des activités minières et pétrolières dans notre pays (Eldorado Gold en Chalcidique, forages pétroliers dans les mers Ionienne et Libyenne et en Épire) annoncent, si elles ne sont pas empêchées, la destruction de l'écosystème grec et de nombreuses branches de notre économie, au profit du grand capital, international et autochtone.

La transformation des îles de la mer Égée, suite à la déclaration honteuse commune UE-Turquie, en grandes prisons pour réfugié-e-s a donné un espace politique et un droit au châpitre à l'Aube Dorée fasciste, toujours sous inculpation pour crimes, pour qu'elle continue à empoisonner la vie politique et la société grecques. Ceci à une époque où l'Extrême Droite devient force hégémonique dans plusieurs pays européens.

Pour sortir de ce cauchemar, la Grèce et son peuple doivent passer à travers les caps Symplégades de SYRIZA et de Nouvelle Démocratie, partis qui souhaitent poursuivre leur fête de pouvoir en se nourrissant des ruines du pays et des souffrances endurées par le peuple. Cette voie doit d'ailleurs se détourner au plus loin du Léviathan du fascisme, embusqué pour avaler le navire avec tout son équipage.

Nous ne sommes pas seuls dans ce combat. Des camarades de France, d'Espagne, du Portugal et d'Italie sont à nos côtés et nous donnent la main. C'est la preuve que notre position pour un désengagement des traités européens, et surtout du traité de l'euro, n'est pas une position de repli ou de régression, mais au contraire une position propice à une véritable amitié et à une coopération d'égalité entre les peuples sur la voie de l'émancipation commune.

L’honneur et la confiance accordées par les camarades et ami-e-s qui m’ont proposé de participer à la liste européenne de «Unité Populaire - Front pour le Renversement» serait une raison suffisante pour le faire. Mais surtout, c'est le devoir de poursuivre la lutte avec les camarades qui luttent pour un accès égal et universel à la Santé, un accès aux Universités sans droits de scolarité ni d’inscription, un travail pour tou-te-s dans des conditions stables et décentes, la protection du logement des foyers populaires et le droit au logement pour tou-te-s, un accueil humain des réfugié-e-s, la solidarité avec tous les peuples dans l'épreuve, en particulier le peuple palestinien, la souveraineté populaire et la pleine Démocratie, pour l'effacement de toutes les dettes illégitimes et odieuses, en Grèce, en France et en Europe.

Contre la résignation et le fatalisme, construisons avec Unité Populaire et ses alliés le nouveau Front pour le Renversement.

Cordialement
Emmanuel (Manolis) Kosadinos
+33 6 73 55 58 90
+30 6937 762 930

laiki-enotita-banner

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.