Emmanuelle Favier
Autrice, pigiste culture
Journaliste à Mediapart

32 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 janv. 2016

Emmanuelle Favier
Autrice, pigiste culture
Journaliste à Mediapart

François Koltès aux éditions de L’Œil d’or, sept nouvelles de roche et de brume

En sept nouvelles parues aux éditions de L'Œil d'or sous le titre Les Croix des champs, François Koltès nous livre un paysage brutal, peuplé d'hommes qui semblent pétris de roche et de brume, confinés aux limites du monde.

Emmanuelle Favier
Autrice, pigiste culture
Journaliste à Mediapart

Les éditions de l’Œil d’or, fondées en 1999 par Jean-Luc André d’Asciano, développent leur catalogue avec une sûreté de goût et un éclectisme cohérent. Une de leurs dernières parutions nous fait découvrir la voix de François Koltès, frère du célèbre dramaturge et déjà à l’honneur dans la trépidante Affaire Koltès retracée par Cyril Desclés chez le même éditeur (lire notre billet ici).

Une voix claire, minérale, qui n’est pas sans évoquer les accents rugueux et maîtrisés jusqu’à l’obsession d’un Pierre Bergounioux, voire du Michon de La Grande Beune ou du Roi du Bois. Sept nouvelles inscrites dans un paysage de montagne, dans une atmosphère de fin du monde, d’âpreté glacée, de corps souffrants et contraints, d’attente vidée d’espoir, sur fond de guerre de 14 (voire de 40) tonnant au loin ou résonnant dans les mémoires.

L’écriture de François Koltès est d’une infinie pudeur, même lorsqu’il évoque l’indignité du curé Pierre qui, sous couvert de culte à la Vierge, engrosse la petite Agate dès sa puberté venue. C’est d’ailleurs notamment dans cette très belle nouvelle (« La vierge de Jeuville ») que se déploie l’art de l’auteur, qui ouvre les portes entre le passé et l’avenir, désarçonne la morale non sans un humour discret et une violence sourde qui jamais n’explose. Jamais en effet on ne lit un mot de trop chez cet auteur tout en retenue, qui met dans la langue des délicatesses d’orfèvre. La dernière nouvelle («La Passion selon Léon »), qui est aussi la plus longue, fait glisser sur la neige les plaintes de la Passion selon saint Mathieu, comme les seuls accents des hommes capables de parvenir à ces confins, mais aussi comme un possible forcément déçu.

Coup d’audace aussi, et pas des moindres, de la part de l’excellent Jean-Luc d’Asciano : avoir osé publier des nouvelles dans un contexte éditorial français qui les craint comme la peste, renvoyant la responsabilité de leurs craintes sur les libraires, qui eux-mêmes rejettent la faute de cette frilosité sur les lecteurs, lesquels n’ont pourtant rien demandé. L’hégémonie du roman en France n’est pas à démontrer, mais il reste à craindre que cette prédominance ne porte en germe sa propre ruine, ainsi que l’exprime le romancier Bernardo Toro, directeur de publication de la revue Rue Saint-Ambroise (une des rares revues exclusivement consacrées à la publication de nouvelles de fiction) : « Là où la nouvelle se porte bien, le roman se renouvelle ; mais dès que celle-là cesse d’explorer de nouvelles voies, celui-ci régresse et s’académise. »[1] Reste à espérer que les volontés d’éditeurs aussi sérieux qu’engagés comme l’est L’Œil d’or finiront par faire évoluer le regard porté sur la nouvelle en France.

les-croix-des-champs-francois-koltes

Architecte, décorateur de cinéma, réalisateur de films documentaires, François Koltès est également l’auteur de deux romans aux éditions Galaade : Petit homme tu pleures (2008) et Des vêpres noires (2010). Il mène parallèlement diverses actions humanitaires en Afrique et en Sicile.

François Koltès, Les Croix des champs

Éditions L’Œil d’or

Mai 2015

14 €


[1] Éditorial du numéro spécial « Amériques » de la revue Rue Saint-Ambroise, décembre 2015.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
« Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)
Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma