En attendant Nadeau: Sommaire du n°20

Au lendemain des élections américaines, un vingtième numéro d'En attendant Nadeau politique : les lettres de François Mitterrand révèlent une figure d'homme politique écrivain, le premier roman de la Taïwanaise Tsou Yung-Shan étudie la condition de l'immigré, le poème de Shelley prophétise le printemps arabe, et Patricia Janody fait découvrir le quotidien des malades en clinique psychiatrique.

Littérature française

François Mitterrand, Lettres à Anne, Gallimard
Les fascinantes lettres de François Mitterrand à Anne Pingeot révèlent une figure d'homme politique écrivain, anachronique, touchante et passionnante sur les difficultés de l'exercice du pouvoir.

Julia Kristeva, Je me voyage, Fayard
Dans ses entretiens-mémoires, Julia Kristeva fait moins le récit factuel de son existence qu’elle n’en précise la conduite, les fidélités, la liberté. Le lien entre théorie et vie intime, qui est une des puissances de son œuvre, est ici précisé et il donne une profondeur à la pensée. Cet article a été publié en avant-première sur Mediapart.

Leïla Sebbar, Je ne parle pas la langue de mon père, suivi de L'arabe comme un chant secret, Bleu Autour
La somme des écrits de Leïla Sebbar, française née à Aflou d’un père arabe et d’une mère chrétienne, « française de France », tourne autour du problème de l’exil mais aussi de ceux du rétablissement et de l’authenticité. Beau livre, émouvant dans sa retenue, admirable d’écriture, qui touche au plus profond ceux qui vibrent d’un cœur transplanté.

Littérature étrangère

Eugenia Almeida, L’échange, Métailié
Un polar politique qui nous plonge, à partir de l’invraisemblable suicide d’une jeune femme, dans une Argentine qui ne finit pas de panser les plaies de la dictature militaire.

Ádám Bodor, Les Oiseaux de Verhovina, Cambourakis
Ádám Bodor met en scène une fable où se rencontrent l’humour grinçant d’un esprit facétie, le goût du non-sens d’un héritier des néantistes et un certain désenchantement dont nous savons, depuis Claudio Magris, qu’il est une forme ironique et aguerrie de l’espérance, et qu’il nous éloigne du pathos catastrophiste.

Drago Jančar, Six mois dans la vie de Ciril, Phébus
Maurice Mourier voit dans le roman de Drago Jančar un exemple frappant de la complexité du roman d’aujourd’hui, de ce qu’il peut dire du monde contemporain, de la richesse de l’imaginaire qu’il déploie, de ses subtilités et de ses nuances.

Rodolfo Marco-Turnbull, Oscar Wilde, aimer jusqu’à déchoir, Éditions Epel
Une lecture lacanienne de la vie de l’écrivain anglais, complément important à l’exposition en cours (28 septembre - 15 janvier 2017) au Petit-Palais.

Colm Tóibín, Nora Webster, Robert Laffont
Dans la continuité du recueil de nouvelles paru en 2008, L’épaisseur des âmes, Colm Tóibín explore la vie d’une veuve dans l’Irlande des années 60. Son nouveau roman décrit ses relations avec son fils, ses combats pour se défaire du passé et des pesanteurs de la société irlandaise, sa manière de s’en libérer par la musique.

Tsou Yung-Shan, La salle d’attente, Piranha
Le premier roman de la Taïwanaise Tsou Yung-Shan fait de l’attente la condition même de l’immigré et qui conçoit la terre d’accueil et le pays natal des mondes aussi inaccessibles et fantasmés l’un que l’autre.

Poésie

Percy Bysshe Shelley, La Révolte et l’Islam, Poésie Gallimard
Le poème de Shelley allie les ressources de l’épopée, de l’allégorie, de la romance, et même de la psychomachie. Il se fait notre contemporain, prophétisant le printemps arabe comme le mouvement « Nuit debout ». L’actualité de ce texte dépasse les contingences et tribulations du moment, pour porter la cause d’un romantisme transhistorique et généralisé.
 
Poésie du monde (2) : Berlin
Gérard Noiret propose un voyage sur les traces de poètes du monde, de la Russie au Mexique, en passant par la Serbie, la Bulgarie, l’Allemagne et l’Espagne. Deuxième épisode, à Berlin, avec Michael Speier.

capture-d-e-cran-2016-11-08-a-23-13-31

Essais

Ghislaine Dunant, Charlotte Delbo, la vie retrouvée, Grasset
On connaît Charlotte Delbo pour son engagement dans la Résistance et ses textes sur la déportation. Le livre de Ghislaine Dunant, qui a reçu le prix Femina essai est à la fois un essai personnel et une biographie informée.

Romain Rolland et Stefan Zweig, Correspondance 1928-1940, Albin Michel
Le troisième volet du triptyque de cette monumentale correspondance entre Stefan Zweig et Romain Rolland enrichit l’image que nous nous faisons d’eux. Le premier y apparaît comme un observateur perspicace de la grande crise européenne, du stalinisme et de la terreur nazie tandis que le second, pour sa part, défend avec conviction des positions en perpétuelle évolution.

Michel Pastoureau, Rouge : Histoire d’une couleur, Seuil
L’histoire de la teinte rouge est aussi, nous dit Michel Pastoureau, celle de la couleur par excellence, synonyme dans diverses langues de lumière et de beauté. De l’Antiquité au XVIIIe siècle, une enquête intéressante de bout en bout, sur toutes les nuances du rouge et toutes ses symboliques.

Histoire

Premiers écrits chrétiens, Bibliothèque de la Pléiade
En mettant sur le même plan des livres sacrés comme ceux de la Bible et des écrits considérés comme apocryphes, la Bibliothèque de la Pléiade incite le lecteur à les considérer tous comme de même nature, désacralisée, et à porter sur eux le regard distancié de l’historien des idées religieuses. Leur unique point commun : avoir été écrits par des chrétiens des deux premiers siècles.

Norman Ohler, L’extase totale. Le IIIe Reich, les Allemands et la drogue, La Découverte
Dans L'extase totale, le journaliste Norman Ohler enquête sur l'usage des psychotropes par les nazis. Un point d'entrée surprenant et toujours terrifiant sur le nazisme lui même.

Xavier Vigna, L’espoir et l’effroi : Luttes d’écriture et luttes de classe en France au XXe siècle, La découverte
L’historien Xavier Vigna propose une synthèse très complète des discours sur la classe ouvrière au XXe siècle, en s’appuyant sur les enquêtes administratives et patronales, et les témoignages des ouvriers, questionnant ainsi l’écriture ouvrière elle-même.

Politique

Ubu Trump
La campagne présidentielle américaine est un haut lieu du théâtre de l'absurde. À la veille du scrutin du 8 novembre, on reste époustouflé par le talent d’un nouvel acteur, encore plus doué que ses prédécesseurs pour le ridicule et le grotesque. Steven Sampson voit en Donald Trump le Père Ubu de la génération Twitter.

Les hassidim de Satmar votent Hillary Clinton
En 2011, Di Tseitung, journal hassidique de langue yiddish, suivait ses règles religieuses en effaçant Hillary Clinton de la photo célèbre de la Situation Room, la salle de crise de la Maison blanche, lors de l'opération qui conduisit à l'élimination d'Oussama Ben Laden. Si Clinton l’emporte, que fera Di Tseitung ? Le journal, qui lui est d’ailleurs favorable, décidera-t-il de ne rien montrer de cette femme présidente, pour éviter d’exposer ses lecteurs, ses lectrices, à l’exemple d’une dame s’exprimant en public ?

Psychanalyse

Patricia Janody, Hors zone. Une clinique de l’embranchement, Epel,
Hors zone fait découvrir le quotidien des malades « psychiatrisés » et des cliniciens qui les accompagnent et s’efforcent de décrypter leurs mystères. Il témoigne de ce que l’on peut faire pour que la flamme de l’humain ne s’éteigne pas devant ce qui prend parfois l’allure de cataclysme.

Sciences

« Ainsi parlait Paracelse », dits et maximes de vie, Arfuyen
Les dits et maximes de vie de Paracelse raviront aussi bien ceux qui connaissent déjà ce « médecin maudit », lesquels y trouveront un résumé de son œuvre, que ceux qui découvriront l’un des auteurs les plus singuliers de la Renaissance, dont le grand psychiatre C.G. Jung disait avec admiration qu’il était un précurseur.

Arts plastiques

Gilbert Peyre : l’électromécanicien, La Halle Saint-Pierre et Jean Tinguely : 60’s, Galerie Vallois
Deux expositions qui font de l’assemblage hétéroclite des matériaux un geste esthétique d’une grande poésie où la machine, la mécanique, la technologie métamorphosent la réalité. Gilbert Peyre et  Jean Tinguely inventent un immense bricolage artistique plein de dérision et d’humour.

Rumeur et petits jours du Raoul Collectif à la Bastille et Angelus Novus AntiFaust de la compagnie Le Singe à la grande salle de la Colline

Deux spectacles apparaissent représentatifs, dans leur diversité, de ces groupes de création qui contribuent à la richesse de la scène théâtrale.

Chroniques

Au Palais de Justice (1)
Quelle relation la littérature entretient-elle avec le réel ? Le réel n’est-il pas à la fois son aliment et sa visée ? En attendant Nadeau lance le débat. Cet article a été publié en avant-première sur notre blog.

Petits formats (4)

La chronique poche d’Evelyne Pieillier : Günther Anders, Francis Dupuy-Déry, Claude Arnaud, Thierry Bourcy. Cet article sera publié dans quelques jours.

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.