Loterie Powerball : 700 millions de dollars en jeu, est-ce bien raisonnable ?

Les Etats-Unis sont les rois de la démesure, nous le savions déjà, mais ce mercredi 23 août, les américains iront plus loin encore en étant convié au plus gros jackpot de loterie de l'année. En effet, la loterie Powerball mettra en jeu 700 millions de dollars, soit le 2e plus gros jackpot de l'Histoire de la loterie, tout cela est-il bien raisonnable ? Parlons-en !

L'information vous a peut-être échappé même si elle fait le tour des presses québécoises et françaises à l'image de cet article dans le journal LeParisien ici ou encore l'article du pure player EconomieMatin par là. Après vingt tirages consécutifs sans grand gagnant, la loterie américaine Powerball mettra en jeu un jackpot record de 700 millions de dollars, battant n'importe quelle autre mise en jeu en 2017 et atteignant la deuxième place des plus gros gain potentiel dans l'univers de la loterie après le gain record de 1,5 milliard de dollars mis en jeu au mois de janvier 2016. Mais tout cela est-il bien sérieux, c'est un débat de fond qui se pose et que la Française des jeux et les autres opérateurs de loterie en Europe ont décidé de prendre à bras le corps. 

Ci-dessous, vous trouverez les deux modes de fonctionnement entre les loteries américaines et les loteries européennes qui s'opposent deux visions, même si elle s'articule autour d'un maître mot, le rêve.

Powerball américain : aucun plafond pour une démesure totale

Lorsque vous jouez à l'une des deux loteries multiétats aux Etats-Unis (MegaMillions ou Powerball), vous avez une infime chance de repartir avec le gros lot, et toutes les chances pour voir grossir le jackpot dans des proportions totalement démesurée comme c'est le cas actuellement. 

Il faut savoir qu'aux Etats-Unis, il n'existe aucun plafond maximum pour les jeux de tirage de type Powerball. A cela, depuis plus de 2 mois maintenant, les remises en jeu s'enchaînent vitesse grand V pour faire passer le montant du jackpot de 40 millions de dollars à 700 millions de dollars...Mais pourquoi diable les ricains font-ils ça ? 

Car il faut regarder au niveau de l'affluence des joueurs pour comprendre la mécanique de jeu américaine. Lors du dernier tirage du Powerball, samedi 19 août, 118 millions de grilles ont été jouées. Ce mercredi soir, plus de 200 millions de participants devraient prendre part au tirage et au mois de janvier 2016, lors du tirage exceptionnel supérieur à 1 milliard de dollars, la participation avait atteint le chiffre fou de 445 millions de grilles jouées, soit une certitude de voir l'une d'entre elle rafler le gros lot.  Avec une démographie digne d'un continent et un engouement certain pour l'argent, les loteries américaines savent qu'elles seront forcément remportés un jour ou l'autre par l'appât du gain qu'elle génère, une vision qui n'est pas partagé sur notre "vieux" continent.

Top 10 des gains de loterie dans le monde © Tirage-Gagnant.com Top 10 des gains de loterie dans le monde © Tirage-Gagnant.com

Infographie représentant le top 10 des jackpots de loterie dans le monde, réalisée par le site Tirage-Gagnant.com

Euromillions ou Eurojackpot : les loteries européennes sont toutes plafonnées

A l'image des loteries MegaMillions et Powerball, l'Europe possède également plusieurs loteries multiétats. Nous citerons que les deux plus importantes avec l'Euromillions (contenant 9 pays dont la France) et l'Eurojackpot (contenant 12 pays de l'Est et du Nord de l'Europe). Pour ces deux loteries, un plafond maximum de jackpot existe afin d'éviter la démesure que connaisse actuellement les américains. Pour l'Euromillions, le plafond est fixé à 190 millions d'euros là où l'Eurojackpot ne peut mettre en jeu "que" 90 millions d'euros. 

Ce choix n'est pas anodin, il résulte d'une combinaison de facteurs dont le premier est la polémique générée par un trop gros jackpot remporté pour un joueur dans ces périodes de fort chômage et où nous, citoyen moyen nous devons nous serrer la ceinture. Aussi, le fait de plafonner les jackpots permet de faire plus souvent des gagnants et donc d'alimenter la machine à rêves en invoquant de bien trop rare, mais réel gagnants.

Quoi qu'il en soit, que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, deux écoles s'affrontent entre les pro-joueurs de loterie qui y voient, à raison, une occasion de rêver et de changer de vie (du moins financièrement) que n'offre aucun autre type de jeu ou de travail tandis que les anti-jeu y voit un impôt des pauvres vieux comme le monde qui contribue à l'abrutissement des masses dans un adage bien connu "donner leur du pain et des jeux".

Que l'on soit d'un côté ou de l'autre, que l'on implore l'éthique, la raison ou la chance, les gagnants, qu'ils soient du Powerball américain ou de l'Euromillions français sont bien réels et leur vie, elle, sera bien changée à jamais...

Sources complémentaires : 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.