Les 6 films du concours du Festival Ciné Palestine

Les six courts métrages en sélection au concours New Generation du Festival Ciné-Palestine seront projecté au cinéma Les Trois Luxembourg, lundi 3 juin à 19h30.

Cette année, Mediapart s'associe de nouveau au Concours de courts métrages pour mettre en avant et soutenir la créativité de la jeune génération de cinéastes palestiniens. Pour accompagner cette dynamique, le festival Ciné-Palestine, qui se tient du 30 mai au 10 juin 2019 à Paris et en Île-de-France, a créé il y a trois ans un concours de courts métrages dédié à la nouvelle création cinématographique, dont la troisième édition est justement consacrée aux films étudiants, ainsi qu’aux premières œuvres de réalisatrices et réalisateurs indépendants palestiniens. Six films ont été retenus. Les lecteurs de Mediapart seront invités à désigner leur œuvre favorite lors des Mercredis de Mediapart, ce soir à partir de 18h. 

A vous de découvrir les six courts métrages:

The Pipe de Sami Zarour

Palestine - 2019 - 10 min - Première oeuvre - Fiction

En quête du vrai sens de l’incarcération. Une expérience qui dépasse les murs d’une prison.

Sami Zarour, est un artiste pluridisciplinaire basé à Ramallah. En 2017, il a monté sa première exposition de peinture en Estonie. Il fait partie de la maison de production “collage” et est le co-fondateur de l’espace artistique indépendant “ART Sïn” à Ramallah.

 

Four Wheels Camp de Mira Sidawi

Palestine-Liban - 2016 - 20 min - première œuvre - Documentaire

Un réfugié palestinien a-t-il le droit de choisir son lieu d’enterrement ? La réalisatrice part à la recherche des réponses à cette question dans les différents camps de réfugiés au Liban.

Mira Sidawi est une réalisatrice et actrice Palestinienne. Elle a obtenu son diplôme en théâtre de l’Université Libanaise. Elle a joué dans des pièces de théâtre telles Kafas de Lina Abyad et systematical de Badih Abou Chakra. Elle est formatrice dans les ateliers organisés par DW media au camp de Shatila et est en train de préparer une web série et l’écriture d’un bouquin.

 

4th Floor de Shyma’ Awawdeh

Palestine - 2018 - 6 min - Film étudiant - Documentaire

Pour éviter les regards des autres, une jeune femme décide d'emprunter le chemin le plus long.

Shayma’ Awawdeh, Palestinienne née en 1994, elle a obtenu son diplôme en Audiovisuel-Réalisation des documentaires de Dar AlKalima et a décidé de continuer en production à la même Université.

Elle est formatrice en réalisation pour les jeunes. Elle fait partie de FilmLab Palestine, l'organisation derrière le festival Palestine Cinema Days.

 

Area C de Salah Al Deen Abu Nima

Palestine - 2018 - 10 min - Film étudiant - Fiction

Hussein, un jeune Palestinien, tente de garder sa maison et sa famille en sécurité dans la zone C en Cisjordanie, une zone entourée de colonies.

Salah Al Deen Abu Nima Palestinien né à Jérusalem en 1992, il a obtenu un premier diplôme en Audiovisuel-Réalisation des documentaires de l'Université Dar AlKalima. Il a réalisé son premier film “Burku’ Classic” en 2014. Actuellement, il poursuit ses études en production à l'Université Dar AlKalima.

 

3 Minutes de Dima Sharif

Grande Bretagne - 2018 - 10 min - Film étudiant - Fiction

Durant la guerre de Gaza en 2014, un appel téléphonique de l'armée israélienne plonge un Gazaoui dans un conflit interne dans une course contre la montre.

Dima Sharif, Palestinienne, elle a obtenu son diplôme en audiovisuel de l'Université de Bristol en 2018. Actuellement, elle est en train de poursuivre son Master.

 

Reporter Suspended de Salam Yahya, Sanabel Ibrahim and Renad nasser

Palestine - 2016 - 5 min - Première oeuvre - Fiction

Le point de vue d’un gamin sur la couverture médiatique en Palestine.

Salam Yahya, Sanabel Ibrahim et Renad Nasser, trois réalisatrices palestiniennes indépendantes qui produisent des films en n’utilisant que les téléphones portables.

 

Continuez à suivre le Festival Ciné-Palestine sur Facebook et Instagram et soutenez nous sur Helloasso!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.