Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

459 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 oct. 2014

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

13 octobre 2014 : ouverture de la chasse aux sans papiers en Europe

Du 13 au 26 octobre 2014 va se dérouler une vaste opération policière contre les migrantes et les migrants, à l’échelle européenne. L'opération Mos Maiorum a pour objectif le perfectionnement du verrouillage des frontières.

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Du 13 au 26 octobre 2014 va se dérouler une vaste opération policière contre les migrantes et les migrants, à l’échelle européenne. L'opération Mos Maiorum a pour objectif le perfectionnement du verrouillage des frontières.

L’opération est menée conjointement par l’Union européenne (UE), les États membres de l’espace Schengen et les agences européennes Frontex et Europol, l’office de police criminelle intergouvernemental de l’UE qui coordonne le travail des polices nationales en matière de terrorisme, trafic de stupéfiant et de criminalité organisée. Voir le document du Conseil de l'Europe.

Où l'on retrouve le fameux triptyque immigrés - trafiquants - terroristes qui sous-tend toute la politique européenne dans sa lutte contre l’immigration et qui sert d’épouvantail pour légitimer ses actions. L'Europe est ainsi devenue la destination de migrations la plus meurtrière au monde.

La zone de contrôle s’étendra sur les territoires de 32 pays (les 28 de l’UE plus 4 non membres de l’UE mais de l’espace Schengen) ainsi qu’en mer : de la Norvège à l’Espagne, de l’Islande à Chypre, du Portugal à l’Estonie en passant par la Roumanie. Pas moins de 18000 policiers et gardes-côtes vont être mobilisés. Les coûts de l’opération seront couverts à posteriori par les États et Frontex. Les zones de contrôle sont laissées à l’appréciation des participants et peuvent donc être très larges : les eaux territoriales, les ports et aéroports, les frontières extérieures et intérieures de l’UE et de Schengen, les gares et les trains, les autoroutes, les transports en commun et la rue, les lieux de travail et les administrations, etc.

Chaque contrôle donnera lieu à une procédure recensant des informations sur le contrôle (lieu, date, heure, moyen de transport), sur les personnes arrêtées (nationalité, sexe, âge, lieu et date d’entrée en Europe), sur les routes empruntées, les moyens de transports et la destination finale ; sur les documents en possession, les démarches administratives entreprises et le paiement de passeurs. En octobre et novembre 2012, une opération similaire avait eu lieu : l’opération Aphrodite au terme de laquelle 5298 personnes avait été arrêtées à travers l’Europe.

C’est à la fois une opération de fichage/recensement puisque des centaines de personnes vont être contrôlées (avec prise d’empreintes, inscription sur les fichiers européens, etc.) mais également une sorte d’enquête à l’échelle Afrique/Asie/Europe pour connaître les nouvelles routes empruntées par les migrants, les nouveaux pays de départ et de passage, pour aider les pays européens, en collaboration avec les pays voisins, à renforcer leur contrôle et à imaginer des dispositifs de fermeture encore plus durs.

Les personnes interpellées risquent fort de se retrouver dans l'un des quelque 390 camps dont l'Europe est couverte.

Il semblerait que ce genre d’opération accompagne rituellement la prise de fonction de la présidence de l’UE par un nouveau pays, avec un choix délicat de titres: Aerodromos pour la présidence grecque, Aphrodite pour Chypre, Perkunas (le dieu balte du tonnerre) pour la Lithuanie.

L'Italie a choisi la mâle dénomination latine Mos Majorum, (mœurs des ancêtres), qui désignait dans la Rome antique le système des valeurs ancestrales: fides (fidélité, loyauté), pietas (piété, patriotisme, devoir), majestas (sentiment de supériorité naturelle d’appartenance à un peuple élu), virtus (courage, activité politique), gravitas (respect de la tradition, dignité, autorité). Le modèle et l'origine de ces vertus "ancestrales" étant, cela va sans dire, celui qui passait pour leur premier et plus prestigieux ancêtre : Énée, lequel était... un exilé, forcé de quitter sa ville de Troie, aujourd'hui en Turquie, suite à une guerre venue d'Europe, passé par la Tunisie et finalement réfugié en Italie.

Martine et Jean-Claude Vernier

Chez votre libraire Être étranger en terre d'accueil, 77 regards sur l'immigration.

--

Deux clics: si vous avez raté les billets récents de Fini de rire et le sommaire complet du blog.

Abonné à Mediapart ou non, on peut s'inscrire ici pour être informé par courriel de la mise en ligne de nos nouveaux billets.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi